Rentrée télé

Mes 12 travaux télévisuels

Une tonne de variétés, des séries repiquées sur l’Extra de Tou.tv et le Club illico et le retour des talk-shows qui créent le buzz (allô, Guy A., allô, Julie !) : la télévision d’automne s’annonce rassasiante et captivante, malgré la COVID-19 qui a paralysé l’industrie audiovisuelle pendant plusieurs mois. C’est donc le moment de suivre Capitaine Rebondissement à Saint-Jean-de-Matha ou Noémie Francœur à Sainte-Alice-de-Rimouski et de s’évader dans cette rentrée télé qui, espérons-le, nous fera oublier tous les désagréments du confinement.

Se heurter à un mur à Fermont

Fans de polars scandinaves, il faut absolument ajouter La faille à votre menu. J’ai tellement aimé ça que j’ai le goût de revoir cette minisérie angoissante mettant en vedette Isabel Richer, Alexandre Landry et une troisième personne dont le nom a été banni du showbiz (Maripier Morin). Il y a des meurtres à élucider, des tempêtes de neige à braver et une communauté étrange à découvrir, celle qui évolue autour du Mur de Fermont. Très beaux personnages, intrigue touffue, c’est du fort calibre.

La faille, le mardi à 21 h, à TVA, dès le 13 octobre

Secrets de familles

Autre série poignante du dramaturge Serge Boucher, le maître des secrets de famille et des histoires tordues, campées dans des milieux modestes. Marc-André Grondin et Pier-Luc Funk y jouent deux amis clandestins qui meurent de façon tragique au premier épisode (non, ce n’est pas un divulgâcheur). Comment se sont-ils connus ? Pourquoi ont-ils caché ce lien à leurs proches ? Sandrine Bisson, Juliette Gosselin, Monia Chokri, Valérie Blais et Martin Drainville complètent cette distribution quasi parfaite.

Fragile, le lundi à 21 h, à Radio-Canada

Faites-nous rire !

Trente-six humoristes s’enverront des craques et pousseront de bons gags, on le souhaite, dans ce tournoi à la ronde de la rigolade, qui couronnera le meilleur ou la meilleure comique du Québec. Concept simple, qui a fait ses preuves sur d’autres chaînes. Reste maintenant à vérifier si la relève possède ce qu’il faut pour ébranler les Louis-José Houde et Martin Matte de ce monde. Marie-Lyne Joncas anime, tandis que Mariana Mazza, Louis Morissette et P-A Méthot jugent.

Le prochain stand-up, le jeudi à 20 h, à Noovo

L’œil du tigre

Voici le bonbon des tripeux d’univers flyés à la Série noire. Une télésérie tragicomique de François Létourneau (textes) et Jean-François Rivard (réalisation) qui se déroule à Sainte-Foy, en 1974. On y suit des gangsters improbables (un rond de cuir, une vendeuse Avon, vous voyez le genre) dans une cavale meurtrière hallucinante. Il y a des rails de cocaïne, un slip and slide et une lesbienne politique/communiste. C’est délicieux, drôle et déroutant. Chantal Fontaine et René Richard Cyr y tiennent de petits rôles aussi surprenants que savoureux. J’ai adoré.

C’est comme ça que je t’aime, le mercredi à 21 h, à Radio-Canada

Jeu de rôles

Plusieurs grosses pointures ont passé l’audition pour animer À tour de rôles, la nouveauté automnale de TVA qui s’apparente aux Enfants de la télé. Et Marie-Ève Janvier a été – de loin, me dit-on – la meilleure sur ce grand plateau nostalgique, garni d’écrans géants. L’animatrice y recevra deux acteurs qui parleront des rôles qui ont marqué leur parcours. Les accros de L’amour est dans le pré ont été hyper déçus du départ des fermes de Marie-Ève Janvier. Katherine Levac agrippera le volant du tracteur en janvier.

À tour de rôles, le lundi à 21 h, à TVA

S. O. S. Dr Gagnon !

Il n’y a que De garde 24/7 pour nous faire regarder une heure complète de télévision qui ne parle que de pandémie et de coronavirus. C’est bon à ce point-là, même s’il faudra faire le deuil des apparitions du DÉric Gagnon, urgentologue vedette de l’émission. Saviez-vous que des patients et patientes se rendent spécifiquement à l’hôpital Maisonneuve-Rosemont dans l’espoir que le DGagnon les soigne ?

De garde 24/7, le jeudi à 20 h, à Télé-Québec

Dans la prison de… Sainte-Alice

Le centre L’échappée devient une prison pour jeunes contrevenants dans cette nouvelle saison du populaire téléroman de TVA. Et c’est Sylvain Marcel qui dirigera l’établissement, tandis que Chantal Fontaine deviendra la patronne du poste de police local. Avec le départ de Brigitte (Julie Perreault), Noémie (Anick Lemay) se retrouve au cœur des intrigues, tandis que Jade (Charlotte Aubin) dirigera l’Auberge Lyndsay, dont elle a hérité la saison dernière. Isabelle Blais, Pierre-Luc Brillant et Steve Gagnon s’amènent aussi à Sainte-Alice-de-Rimouski, le village abritant le plus de psychopathes au kilomètre carré du monde.

L’échappée, le lundi à 20 h, à TVA, dès le 26 octobre

Parle, parle, jase, jase en direct !

Guy A. Lepage et Dany Turcotte recevront encore leurs invités en direct, selon la formule dépouillée qu’ils ont inaugurée au printemps. Sur Noovo, Julie Snyder repartira son tapis roulant lundi et présentera son talk-show en direct, comme la saison dernière, un soir sur deux. Le spa sera de retour, le karaoqui aussi, de même que la piscine des questions tannantes. Et la roue humaine crachera plus d’argent. Du côté de Bonsoir bonsoir !, Jean-Philippe Wauthier déménage en format hebdomadaire – et en direct également – les vendredis à 20 h.

Tout le monde en parle, le dimanche à 20 h, à Radio-Canada, dès le 27 septembre

La semaine des 4 Julie, du lundi au jeudi à 21 h, à Noovo

Bonsoir bonsoir !, le vendredi à 20 h, à Radio-Canada

Chez nous, c’est chez vous

Vous connaissez ma passion pour OD, qui ne faiblit pas, au grand dam de certains lecteurs allergiques à la téléréalité. Capitaine Twist (ça, c’est Jay Du Temple) nous promet encore plus de rebondissements qu’à l’époque de Bali, de la Crête ou de l’Afrique du Sud. Très hâte de découvrir qui seront les nouveaux et nouvelles Joanie, Sansdrick, Renaud, Rym et Chris, yeah-yeah-eh-yeah.

Occupation double – Chez nous, le dimanche à 18 h 30, à Noovo, dès le 20 septembre

Le mirador de Patrick Huard

Je ne suis pas certain de bien cerner le concept du nouveau talk-show/sitcom de Patrick Huard. Il y aura des personnages fictifs (le concierge, le voisin) qui visiteront l’animateur dans son loft perché en haut d’une tour (celle de TVA). Il y aura des entrevues qui ne seront pas vraiment des entrevues, mais plus des discussions. Et le tout passera quatre soirs par semaine dans nos téléviseurs. Jeu de Jenga ou construction solide ? Réponse dans deux semaines.

La tour, du lundi au jeudi à 19 h 30, à TVA, dès le 28 septembre

Vivre ensemble, mais séparés

Marie-Mai est-elle encore avec David Laflèche, le père de leur petite Gisèle, 3 ans ? Oui et non. Oui, car les deux musiciens affirment encore former un couple. Non, car ils habitent chacun dans leur maison. C’est ce processus d’affirmation et de rénovations que nous suivrons dans la nouvelle docuréalité de Marie-Mai, où elle s’installe – seule – dans une résidence de Saint-Sauveur. Thérapie et crépi, les amis !

Chez Marie-Mai, mercredi à 20 h, à Canal Vie, dès le 23 septembre

Jamais sans mon fils

Imaginez. Votre fils (Antoine L’Écuyer, nommé pour un Gémeaux) fait du sport de compétition, a de bonnes notes à l’école et un cercle d’amis bien garni. En l’espace de quelques semaines, sa situation se dégrade. Il pique des colères, consomme beaucoup, s’isole et perd la carte. Diagnostic ? Schizophrénie. Cette minisérie signée Anne Boyer et Michel d’Astous nous immerge dans un clan aimant et nanti, où la maladie du fils chamboule toute la dynamique familiale. Bouleversant du début à la fin.

Mon fils, lundi à 20 h, à TVA

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.