Leadership

Diversité naturelle

Chaque semaine, La Presse présente conseils, anecdotes et réflexions pour leaders, entrepreneurs et gestionnaires.

LE SONDAGE

La diversité, oui, mais…

Pour une grande majorité d’Américains (75 %), la diversité ethnique au travail est importante, selon un sondage du Pew Research Center. Par contre, 74 % des gens parmi eux pensent que les futurs employés ne devraient être jugés en entrevue que sur la base de leurs qualifications et de leurs talents, et non sur celle de leurs origines, tout comme ceux qui aspirent à une promotion. Ce qui sous-entendrait qu’on souhaiterait que la diversité s’installe en entreprise plus naturellement, au fil du temps, que de façon forcée ou consciente. Les Américains caucasiens sont ceux qui s’opposent le plus à considérer à tout prix les origines de candidats (78 %) dans le cadre de promotions ou d’embauches. Cela dit, une majorité de Noirs (54 %) et d’Hispaniques (69 %) pensent la même chose.

LE GESTE

Un très bon salaire

La direction de l’Auberge du Chemin Faisant dans le Bas-Saint-Laurent paie ses serveurs 30 $ de l’heure (pourboires inclus) et ses femmes de chambre 20 $ de l’heure, rapporte TVA. Elle s’évite ainsi de chercher à pourvoir des postes dans une industrie, le tourisme, qui vit de plein fouet la pénurie de main-d’œuvre. « Pour moi, mes employés sont un actif, explique le copropriétaire Hugues Massey. Un actif, tu veux le faire fructifier. Pour y arriver, je leur donne de bonnes conditions salariales et de bonnes conditions de vie à l’auberge. […] Le coût de la vie augmente pour tout le monde. Les employés ont besoin de valorisation tant financière que personnelle. »

(SOURCE : TVA Nouvelles)

LE CHOC

Que valent 700 $ ?

Dans le but de dissuader des milliers d’employés de se syndiquer, la compagnie aérienne Delta a conçu deux affiches qui ne sont pas passées inaperçues. Comme celle-ci : « Les coûts annuels pour faire partie d’un syndicat s’élèvent à 700 $. Une toute nouvelle console de jeux vidéo est bien plus le fun. Dépensez pour ça au lieu d’investir dans un syndicat. » Relayées sur les réseaux sociaux, elles ont suscité bien des critiques négatives et certains doutes quant à leurs véracités. N’empêche, les textes de ses affiches ont notamment fait réagir le candidat à l’investiture démocrate Bernie Sanders : « Une honte ! […] Cessez de mettre des bâtons dans les roues des salariés et négociez pour de meilleurs salaires. »

(Source : The Washington Post)

LE CHIFFRE

83 %

C’est le pourcentage de personnes qui disent être influencées par les commentaires de leur entourage ou ceux publiés sur l’internet et sur les réseaux sociaux au sujet d’une entreprise quand vient le temps d’y postuler, selon une étude du site de recherche d’emploi Indeed. Et 92 % disent que la réputation de l’entreprise compte quand vient le temps de se trouver un emploi. « La création d’une image de marque d’employeur est essentielle pour trouver les meilleurs talents, lit-on sur le blogue d’Indeed. Misez sur la création d’un environnement de travail positif, où les gens se sentent valorisés, soutenus et encouragés à faire de leur mieux… et à le dire haut et fort en ligne ! »

LA CITATION

« On apprend autant des mauvais patrons que des bons. »

Michèle Maheux, ancienne vice-présidente et chef des opérations du Festival international du film de Toronto 

(Source : Balado The Brand Is Female)

QUI A DIT

« Merci, M. Arnault, d’avoir cru en cette petite fille du bout d’une île. »

RÉPONSE : La chanteuse Rihanna, première Noire a avoir sa propre grande marque officielle et complète, Fenty, chez LVMH. Bernard Arnault, DG et président du conseil, a qualifié Rihanna de véritable entrepreneure, de PDG et de leader.

(Source : The Guardian)

Leadership

Diversité naturelle

Chaque semaine, La Presse présente conseils, anecdotes et réflexions pour leaders, entrepreneurs et gestionnaires.

LE SONDAGE

La diversité, oui, mais…

Pour une grande majorité d’Américains (75 %), la diversité ethnique au travail est importante, selon un sondage du Pew Research Center. Par contre, 74 % des gens parmi eux pensent que les futurs employés ne devraient être jugés en entrevue que sur la base de leurs qualifications et de leurs talents, et non sur celle de leurs origines, tout comme ceux qui aspirent à une promotion. Ce qui sous-entendrait qu’on souhaiterait que la diversité s’installe en entreprise plus naturellement, au fil du temps, que de façon forcée ou consciente. Les Américains blancs sont ceux qui s’opposent le plus au fait de considérer à tout prix les origines de candidats (78 %) dans le cadre de promotions ou d’embauches. Cela dit, une majorité de Noirs (54 %) et d’Hispaniques (69 %) pensent la même chose.

LE GESTE

Un très bon salaire

La direction de l’Auberge du Chemin Faisant dans le Bas-Saint-Laurent paie ses serveurs 30 $ de l’heure (pourboires inclus) et ses femmes de chambre 20 $ de l’heure, rapporte TVA. Elle s’évite ainsi de chercher à pourvoir des postes dans une industrie, le tourisme, qui vit de plein fouet la pénurie de main-d’œuvre. « Pour moi, mes employés sont un actif, explique le copropriétaire Hugues Massey. Un actif, tu veux le faire fructifier. Pour y arriver, je leur donne de bonnes conditions salariales et de bonnes conditions de vie à l’auberge. […] Le coût de la vie augmente pour tout le monde. Les employés ont besoin de valorisation tant financière que personnelle. »

(Source : TVA Nouvelles)

LE CHOC

Que valent 700 $ ?

Dans le but de dissuader des milliers d’employés de se syndiquer, la compagnie aérienne Delta a conçu deux affiches qui ne sont pas passées inaperçues. Comme celle-ci : « Les coûts annuels pour faire partie d’un syndicat s’élèvent à 700 $. Une toute nouvelle console de jeux vidéo est bien plus amusante. Dépensez pour ça au lieu d’investir dans un syndicat. » Relayées sur les réseaux sociaux, elles ont suscité bien des critiques négatives et certains doutes quant à leur véracité. N’empêche, les textes de ses affiches ont notamment fait réagir le candidat à l’investiture démocrate Bernie Sanders : « Une honte ! […] Cessez de mettre des bâtons dans les roues des salariés et négociez pour de meilleurs salaires. »

(Source : The Washington Post)

LE CHIFFRE

83 %

C’est le pourcentage de personnes qui disent être influencées par les commentaires de leur entourage ou ceux publiés sur l’internet et sur les réseaux sociaux au sujet d’une entreprise quand vient le temps d’y postuler, selon une étude du site de recherche d’emploi Indeed. Et 92 % disent que la réputation de l’entreprise compte quand vient le temps de trouver un emploi. « La création d’une image de marque d’employeur est essentielle pour trouver les meilleurs talents, lit-on sur le blogue d’Indeed. Misez sur la création d’un environnement de travail positif, où les gens se sentent valorisés, soutenus et encouragés à faire de leur mieux… et à le dire haut et fort en ligne ! »

« Pour être un bon leader, ça prend un brin de folie, et il faut savoir la partager et mobiliser les gens autour de cette folie. Nous avons réussi à mettre sur pied la plus belle équipe au monde pour innover. Je suis sans doute la seule personne en jeans, parce que je ne pensais pas gagner ! Être innovant, c’est ça : ne pas respecter les règles. » 

— Dominic Gagnon, cofondateur de Connect & Go et lauréat d’un prix au premier gala des Prix Personnalité de l’année organisé par Raymond Chabot Grant Thornton et l’École de gestion John-Molson de l’Université Concordia.

QUI A DIT

« Merci, M. Arnault, d’avoir cru en cette petite fille du bout d’une île. »

RÉPONSE :

La chanteuse Rihanna, première Noire à avoir sa propre grande marque officielle et complète, Fenty, chez LVMH. Bernard Arnault, PDG et président du conseil, a qualifié Rihanna de véritable entrepreneure, de PDG et de leader.

(Source : The Guardian)

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.