Maison / Cour

sieste de rêve

Un petit somme dedans, c’est bien, un gros roupillon dehors, c’est mieux pour profiter du soleil et de la caresse du vent. Voici quelques idées d’aménagements pour s’adonner à la plus reposante des (in)activités, pour tous les âges et toutes les cours.

Tendre un hamac pour se détendre

Un indémodable dont on ne se lasse pas, décliné en toutes sortes de formes et de tailles. Tendu entre deux arbres ou des poteaux très solides, le hamac classique en tissu ou en filet s’installe très facilement pour des siestes en suspension. Attention aux modèles avec barres de bois, moins stables. Pas de supports assez solides ? Des modèles autoportants avec armatures sont offerts. L’espace est restreint ? Des hamacs-chaises, avec ou sans structure, s’installent facilement sur un balcon ou une petite cour. On trouve de nombreux modèles de hamacs dans le commerce, mais nous recommandons de jeter un œil à La maison du hamac, importateur local spécialiste et de bon conseil. L’un d’eux : ne laissez pas votre hamac à l’extérieur pour une durée prolongée, puisqu’il est sensible aux rayons UV, à l’humidité et peut être ciblé par des rongeurs.

S’écraser dans un beanbag

Nous avions récemment présenté divers modèles de poufs à installer chez soi, dont le fameux beanbag, gros coussin rembourré avec des billes en polyester. Eh bien, sachez que certains modèles offerts chez Beanbag Montréal sont étanches et prévus pour être placés sans problème à l’extérieur, par exemple au bord d’une piscine. « Pour les modèles extérieurs, on utilise le même tissu que pour les modèles réguliers en polyester, mais il est traité pour les UV », souligne Richard De Petrillo, fondateur de la boutique. On peut donc s’orienter vers un gros format afin de s’écraser dans ces sacs qui épousent la forme de leur hôte, le temps d’un farniente mérité. Ou pas.

Une petite tente, par terre… ou dans les airs

Les petites tentes montées en un clin d’œil dans une cour devraient convaincre sans peine les enfants de s’adonner à une petite pause ensommeillée et semi-ensoleillée. Il suffit de ressortir le matériel de camping ou de se tourner vers des modèles de tente bon marché pour demeurer à l’abri des ultraviolets et des insectes. Un petit matelas de sol en mousse ou gonflable, et le tour est joué. Également à considérer si l’on a de la place et les bons points d’ancrage : la tente suspendue, très à la mode ces dernières années chez les campeurs. Le fabricant Tentsile domine le marché au Québec avec ces drôles d’abris de divers formats. En revanche, il est conseillé de tester la chose au préalable, le confort n’étant pas au goût de tous.

Un p’tit tipi pour les petits

Toujours sur le thème de la tente, mais plus original : un tipi à installer pour les plus petits. Plusieurs fabricants locaux existent, dont Tipi en fête, à Saint-Hubert, qui dispose d’une boutique avec des modèles spécialement prévus pour les enfants, fabriqués à la main par des mamans entrepreneures passionnées. Les parents bricoleurs pourraient même envisager d’en monter un par eux-mêmes, avec le soutien de leurs aides de camp.

Un coin maghrébin

En cherchant des idées originales pour une sieste extérieure, nous avons constaté que des aménagements aux accents maghrébins remportaient beaucoup de succès sur Instagram et Pinterest. Beaucoup de configurations existent et chacun peut y aller de sa créativité. Les ingrédients de base : de larges matelas disposés au sol ou surélevés sur des banquettes, pouvant être disposés en angle + un déluge de coussins + éventuellement des piquets pour tendre des toiles ou des voiles et ainsi se protéger du soleil, voire s’installer sous un toit végétal de style pergola. Les couleurs ? Un feu d’artifice oriental ou des pastels feutrés, selon les goûts. Un petit thé à la menthe au réveil ?

Se languir dans une chaise longue

Également à classer dans les indémodables, la chaise longue se décline dans tous les matériaux et formats. Les modèles réglables sont très pratiques, surtout si l’on souhaite passer d’une position semi-assise pour la lecture à la position couchée pour le roupillon. Autre critère : la présence ou non d’accoudoirs, qui peuvent donner la sensation d’être à l’étroit. Dans tous les cas, mieux vaut tester la chaise avant de l’acquérir pour s’assurer que le confort est convenable. On aime particulièrement les modèles en tek, mais il faudra peut-être prévoir l’ajout de longs coussins si son dos le demande.

Sommeil suspendu sur chaises et banquettes

Un peu dans la même cour que la version hamac, la chaise suspendue accueille quiconque aime se prélasser en position assise. Les concepteurs et designers rivalisent d’imagination pour mettre au point des modèles de toute beauté et au confort appréciable, grâce à de généreux coussins disposés au fond du meuble. Parmi les plus originaux, la « chaise de rêve », où l’on peut s’installer en position semi-allongée, munie d’un petit parasol. Aussi populaire sur les réseaux sociaux : les banquettes suspendues. Malheureusement, la plupart des modèles vendus dans le commerce s’avèrent être des bancs trop petits pour pouvoir espérer y piquer une sieste. La solution : imiter les designers qui nous font rêver en fabriquant nous-mêmes ces lits flottants ; et se récompenser par un petit somme, bien mérité, celui-là.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.