Revêtement de sol

Quel couvre-plancher choisir  ?

On trouve actuellement sur le marché une quantité impressionnante de couvre-planchers de tous les styles et pour tous les budgets. Voilà les avantages et les inconvénients des choix parmi les plus populaires.

Lattes de vinyle et linoléum

Plusieurs gardent un mauvais souvenir du bon vieux «  prélart  » d’antan, mais les revêtements en vinyle de nouvelle génération pourraient bien leur plaire. D’aspect et de qualité semblables au vinyle, le linoléum se compose de matériaux plus écologiques qu’auparavant comme la résine végétale et l’huile de lin. L’un comme l’autre imite à la perfection les essences du bois et même les pierres naturelles.

Les avantages

Offert dans une variété impressionnante de textures, de couleurs et de motifs, le vinyle est apprécié depuis toujours pour sa durabilité et son prix. Il supporte bien l’humidité et résiste même à l’eau ce qui en fait un choix futé pour la salle de bain et le sous-sol. Préencollés ou à clips, les planches ou les carreaux sont faciles et rapides à installer.

Les inconvénients

Certaines matières comme le caoutchouc sous les carpettes peuvent laisser des marques sur le plancher.

Tapis

Chic et économique, le tapis procure un confort inégalé. Il protège également du froid et atténue les bruits ambiants grâce à ses propriétés isolantes. Il est offert dans une grande variété de matières, naturelles et synthétiques.

Les avantages

Il procure un effet douillet dans la chambre à coucher et le salon. Il est de plus particulièrement apprécié dans les escaliers pour sa surface antidérapante. Les moquettes portant la mention hypoallergène emprisonnent la poussière à la surface de leurs fibres pour faciliter l’entretien.

Les inconvénients

L’entretien d’un tapis doit être régulier et rigoureux. Un tapis négligé se transforme en un terrain propice aux acariens et aux moisissures. Son installation nécessite généralement les services d’un professionnel. Dans certains cas, l’ajout d’un sous-tapis sera recommandé.

Céramique et porcelaine

Ces deux produits sont assez semblables, mais la porcelaine est plus résistante et plus onéreuse que la céramique classique. Le grade de 1 à 5 indique la résistance à l’usure des carreaux. Plus le grade est élevé, plus ils seront résistants. La céramique constitue le meilleur choix pour les pièces les plus achalandées de la maison comme la cuisine et l’entrée.

Dans la salle de bain, elle est idéale pour sa tolérance à l’eau et à l’humidité.

Les avantages

Facile à nettoyer et durable, la céramique offre des possibilités d’agencement et de motifs infinis.

Les inconvénients

La céramique devient glissante lorsqu’elle est mouillée et peut même se casser. C’est une surface la plupart du temps assez froide à moins de la poser sur un plancher chauffant.

Bois laminé

Avec son prix abordable, le bois laminé peut s’avérer une alternative intéressante au bois franc. Aussi appelé plancher flottant ou stratifié, le bois laminé de nouvelle génération est composé de fibre de bois. Point intéressant : il ressemble à s’y méprendre au bois naturel. Les produits sont classés selon une norme de qualité AC allant de 1 à 5, AC5 étant le grade le plus élevé.

Les avantages

La technique sans clous ni colle est simple et permet donc d’installer soi-même le bois laminé. Son entretien facile, son prix concurrentiel et sa grande résistance à l’usure en font un produit apprécié. Plusieurs manufacturiers offrent de bonnes garanties contre la décoloration et les taches.

Les inconvénients

L’eau peut faire gonfler le bois stratifié. Une fois le bois abîmé, il n’est d’aucune façon récupérable et doit être remplacé. Il importe d’installer une mousse de polyéthylène sous le stratifié.

Bois franc

Il figure encore et toujours parmi les couvre-planchers préférés. Le choix de l’essence est important puisque certaines sont plus dures et donc plus résistantes que d’autres. L’érable et le chêne canadiens représentent de bons choix de même que certains bois exotiques même si leur prix est plus élevé.

Les avantages

Durable, le bois franc demeure une valeur sûre pour le retour sur investissement d’une maison. Il peut être sablé puis reverni pour lui donner une deuxième vie.

Les inconvénients

Le bois franc est à proscrire dans les pièces à haut taux d’humidité comme le sous-sol. Certains bois mous laisseront paraître les traces de griffes d’un animal, de talons aiguille et de chutes d’objets lourds. Les rayons du soleil ont tendance à le faire jaunir avec le temps.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.