Faites-vous confiance à l’internet ?

Une enquête d’Ipsos laisse croire que la méfiance à l’égard de l’internet est alimentée par le scepticisme envers les médias sociaux. Une personne sur quatre ayant participé à l’enquête mondiale – 25 000 internautes de 25 pays – a dit ne pas faire confiance au web. Le rapport d’enquête indique que la méfiance croissante a incité les internautes à divulguer moins d’informations et à moins acheter en ligne. Le sondage a été mené du 21 décembre 2018 au 10 février de cette année. La marge d’erreur varie de plus ou moins 3,1 à 3,5 %, 19 fois sur 20. — La Presse canadienne

Caisse de dépôt et Investissement Québec

Près de 130 000 $ pour entendre les Obama à Montréal

Barack Obama a déjà confié vivre une histoire d’amour avec le Canada. La Caisse de dépôt et Investissement Québec le lui rendent bien : ces deux organismes ont dépensé 130 000 $ pour assister à l’une ou l’autre des trois conférences qui ont été données à Montréal par l’ancien président des États-Unis d’Amérique ou par sa femme Michelle Obama depuis 2017.

Les chiffres proviennent de renseignements transmis dans le cadre d’une demande d’accès à l’information.

Le compteur risque de continuer de tourner puisque la Caisse de dépôt n’exclut pas de participer à la prochaine conférence de l’homme politique démocrate. Dans le cadre de sa série Leaders internationaux, la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM) a réinvité le 44e président américain le 14 novembre prochain au Centre Bell.

L’ancien président est venu prononcer une conférence à Montréal le 6 juin 2017. Michelle Obama est venue à deux reprises : le 5 février 2018 et le 3 mai 2019.

Les événements du 6 juin 2017 et du 5 février 2018 ont été organisés par la CCMM. La rencontre du 3 mai 2019 de l’ex-première dame s’est déroulée au Centre Bell dans le cadre de la promotion de son autobiographie Becoming, ou Devenir.

La Caisse a dépensé 78 252 $ au total pour entendre pour le couple Obama : 38 011 $ pour Barack en 2017 et 40 241 $ pour Michelle en 2018. Rien toutefois n’a été dépensé pour sa dernière visite en mai.

Au téléphone, le porte-parole Maxime Chagnon avance que des activités de ce genre entrent dans la catégorie Développement des affaires. L’argent qui y est dépensé allait autrefois à la location d’une loge au Centre Bell, une pratique qu’a délaissée la Caisse de dépôt à la fin de la saison 2011-2012.

Les billets ont été utilisés par des employés de la Caisse et par ses invités. Pour ce qui est de la conférence de novembre prochain, la Caisse n’exclut pas d’y assister, mais assure que la dépense sera moindre que les fois précédentes.

Chez Investissement Québec, c’est une somme de plus de 50 000 $ qui a été dépensée pour assister en personne aux conférences du couple présidentiel : 25 650 $ pour Barack et 25 000 $ pour Michelle.

IQ a acheté chaque fois 20 billets et des éléments de visibilité, notamment sur le site de l’événement, sur les plateformes de communication de la Chambre, dans le cadre de la campagne de promotion de l’événement.

Deux billets en extra ont été acquis pour l’événement avec M. Obama. Aucune somme n’a été dépensée pour la visite de Michelle Obama en mai dernier.

« Investissement Québec engage des dépenses pour des activités de commandite pour se faire connaître et rejoindre une clientèle potentielle », d’expliquer Isabelle Fontaine dans un courriel.

« Investissement Québec engage aussi des frais pour des activités de réseautage, qui représentent des occasions privilégiées d’aller à la rencontre des entrepreneurs, enchaîne-t-elle. Or, il faut savoir que ces montants sont très modestes. Les commandites des conférences de Barack Obama et de Michelle Obama s’inscrivent dans cette perspective. »

IQ ne commanditera pas l’événement de novembre 2019, assure Mme Fontaine.

— Avec William Leclerc, La Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.