Un clip percutant signé Random Recipe

Les voix féminines de Frannie et Fab de Random Recipe sous la direction artistique de MissMe ? Il en résulte un clip percutant pour la chanson Hey Boy, sur laquelle on entend aussi Sunny Mooshine. Ce serait un euphémisme de dire que le clip est d’actualité. Il présente des revendications phares de 2020, soit la diversité, le féminisme, ainsi qu’une sexualité saine et consentante. Autant le contenu du clip est saisissant, autant sa forme est artistiquement ravissante pour les yeux.

— Émilie Côté, La Presse

Boycottage d'Instagram, Le club Vinland, Phénomena et autres nouvelles

Tour d'horizon des nouvelles d'ici ou d'ailleurs qui animeront les conversations.

Kim Kardashian et d’autres célébrités boycottent Instagram

Plusieurs célébrités, dont Leonardo DiCaprio et Kim Kardashian, vont geler leur compte Instagram le temps d’une journée, mercredi, pour appeler Facebook, sa maison mère, à mieux lutter sur ses plateformes contre les contenus haineux et la désinformation. Ces personnalités, dont l’actrice Jennifer Lawrence et le comédien Sacha Baron Cohen, ont répondu à l’appel d’un collectif d’organisations déjà à l’origine d’un premier mouvement de boycottage de Facebook. Fin juin, le collectif avait lancé le mot-clic #StopHateforProfit (« Arrêtons la haîne au service du profit »). Plusieurs annonceurs majeurs de Facebook avaient renoncé temporairement à acheter des espaces publicitaires sur les plateformes du réseau social. Le collectif reproche au groupe de jouer un rôle dans « l’incitation à la violence, la diffusion du racisme, de la haine, et de contribuer à la désinformation relative au processus électoral », a expliqué l’ADL dans un communiqué.

— Agence France-Presse

Le club Vinland en première nord-américaine en Abitibi

Le club Vinland, plus récent film de Benoit Pilon, ouvrira la 39e édition du Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue (FCIAT), qui se tiendra du 31 octobre au 5 novembre. Mettant en vedette Sébastien Ricard, Rémy Girard, François Papineau, Émilie Bibeau et plusieurs autres, le film raconte l’histoire d’un frère, Jean, qui devient très populaire auprès des jeunes dans un collège de l’est du Québec à la fin des années 1940. Ses méthodes ne font toutefois pas l’affaire de ses supérieurs. Le film de Benoit Pilon devait sortir le 17 avril, mais la pandémie en a décidé autrement. Il a été projeté il y a deux semaines en première mondiale à Pékin, où il faisait partie de la sélection officielle. Le film prendra l’affiche au Québec le 4 novembre. C’est par ailleurs le documentaire Danser sous la pluie de la Rouynorandienne Rachelle Roy qui a été retenu comme film de clôture. Cette femme dans la trentaine a vu sa vie bouleversée par un cancer du sein. Avec son téléphone cellulaire, elle a filmé les différents chapitres de sa lutte contre la maladie.

— André Duchesne, La Presse

Place au festival Phénomena !

Malgré la pandémie, la directrice artistique de Phénomena, D. Kimm, continue de nous faire découvrir de nouveaux phénomènes des arts vivants, en différé ou en direct. Pendant le festival, du 3 au 23 octobre, on pourra voir en primeur neuf courts métrages sur l’art, deux captations de spectacles sur le web, un parcours sonore dans le quartier Mile End, ainsi que deux spectacles présentés à l’extérieur. D’ailleurs, le coup d’envoi sera donné, au parc Baldwin à Montréal, avec une danse « extravagante » – on invite le public à se costumer – dirigée par la chorégraphe Hélène Langevin et sa compagnie, Bouge de là (samedi 3 octobre à 14 h). Toujours en danse et à l’extérieur, Peter Trosztmer signera une création in situ de 30 minutes présentée à cinq reprises dans un stationnement situé près d’un chantier de Griffintown.

— Luc Boulanger, La Presse

Mort de l’actrice Sei Ashina, vedette de Soie

La comédienne japonaise Sei Ashina, qui jouait le rôle important de The Girl dans le film Soie de François Girard, a été retrouvée morte dans son appartement de Tokyo. Selon des médias spécialisés américains, l’actrice de 36 ans aurait mis fin à ses jours. C’est son frère qui a retrouvé son corps, s’inquiétant du fait qu’elle n’avait pas donné de nouvelles depuis 24 heures. Le film Soie, adaptation du roman d’Alessandro Baricco, est sorti en 2007 au festival de Toronto (TIFF). Dans le film, Sei Ashina incarnait une jeune fille mystérieuse, maîtresse d’Hara Jubei, un marchand japonais. Après Soie, Sei Ashina avait enchaîné plusieurs rôles, tant au cinéma (Perfect World) qu’à la télévision japonaise.

— André Duchesne, La Presse

La première sélection du Goncourt dévoilée

Les romans d’Emmanuel Carrère, Sarah Chiche et Lola Lafon sont dans la première sélection du prix Goncourt dévoilée mardi, qui compte 15 titres. L’académie Goncourt a prévu de décerner son prix le 10 novembre, après avoir resserré sa sélection le 6 et le 27 octobre. La présence de Yoga d’Emmanuel Carrère, l’un des plus grands succès de cette rentrée littéraire, était largement anticipée. Saturne de Sarah Chiche, Chavirer de Lola Lafon ou Un crime sans importance d’Irène Frain sont aussi des candidats sérieux, présents dans les sélections d’autres jurys. L’anomalie d’Hervé Le Tellier, Thésée, sa vie nouvelle de Camille de Toledo sont aussi en lice pour plusieurs prix. Gallimard place trois titres dans cette sélection du Goncourt, le Seuil deux, et les autres maisons d’édition, un seul.

— Agence France-Presse

Un nouveau clip pour Marie-Pierre Arthur

Marie-Pierre Arthur a dévoilé un clip pour la pièce-titre de son quatrième album Des feux pour voir, sorti en janvier dernier. Exquisément grunge, la chanson – qui porte sur un couple à la dérive – a un refrain puissant. Tourné dans la pénombre, le clip met en valeur les mots incendiaires de la ballade rock. Marie-Pierre Arthur et ses musiciens François Lafontaine, Nicolas Basque, Samuel Joly et Robbie Kuster se succèdent entre l’ombre et la lumière. Il s’agit d’une coréalisation de Cynthia Mateu et Olivier Picard, avec l’apport de Mathieu Dupuis aux effets spéciaux. Rappelons que Marie-Pierre Arthur doit donner un spectacle-surprise le 25 septembre dans le cadre du festival Pop Montréal.

— Émilie Côté, La Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.