Festival

Une journée de plus de FrancoFolies

Le président du groupe CH Geoff Molson qui regarde Safia Nolin chanter Le blues du businessman… Qui l’aurait cru ? C’est bel et bien arrivé hier à la conférence de presse tenue par les FrancoFolies de Montréal pour annoncer, notamment, un spectacle de clôture extérieur tiré de Stone, l’hommage du Cirque du Soleil à Luc Plamondon.

Le groupe CH est propriétaire du promoteur evenko et de l’Équipe Spectra, qui produit les FrancoFolies. Des journalistes sportifs étaient présents à la conférence de presse pour recueillir les commentaires de Geoff Molson sur la nomination de Joël Bouchard comme entraîneur-chef du Rocket de Laval.

Or, les médias étaient conviés pour l’annonce de deux spectacles extérieurs gratuits et d’un partenariat commanditaire, technologique et médiatique de 10 ans avec Bell. 

Dix ans d’engagement, c’est beaucoup, a souligné Jacques-André Dupont, PDG de Spectra.

« Les Francos seront encore plus solides », a renchéri Geoff Molson.

Une année anniversaire

De son côté, Laurent Saulnier, le vice-président à la programmation, a annoncé l’ajout d’une journée de plus au festival, le 17 juin, pour souligner le 30e anniversaire des FrancoFolies.

À l’affiche ce dimanche-là : deux grands événements extérieurs présentés gratuitement sur la place des Festivals.

Il y aura d’abord un spectacle hommage à Jacques Higelin, mort le 6 avril dernier. Yann Perreau sera le chef d’orchestre et il sera accompagné d’Hubert Lenoir, Catherine Major et Anna Frances Meyer du groupe Les Deuxluxes.

Jacques Higelin est peu connu du public québécois. 

« C’est un choix audacieux, mais c’est dans le mandat des Francos d’oser et de célébrer des gens importants de la chanson. J’ai décidé d’aller puiser dans ses chansons plus rock et extraverties. »

— Yann Perreau

Perreau chantera notamment Paris-New York, New York-Paris. Son house band sera composé d’ex-membres de La Sale Affaire, souligne-t-il, soit Yves Desrosiers, François Lalonde, Gilles Brisebois, ainsi que Martin Lizotte aux claviers.

Ensuite sera présenté Stone, tiré de l’album du spectacle du Cirque du Soleil en hommage à Luc Plamondon. Seront réunies sur scène les Safia Nolin, Valérie Carpentier, Martha Wainwright, La Bronze, Ariane Moffatt, Betty Bonifassi, Klô Pelgag, BEYRIES, Catherine Major, Marie-Pierre Arthur et Gabrielle Shonk.

« D’une chanson à l’autre, on change d’univers », souligne le directeur musical Jean-Phi Goncalves.

« Les arrangements de Jean-Phi sont très personnalisés pour chaque artiste », souligne Marie-Pierre Arthur, qui interprétera Ma mère chantait toujours.

Stone – Hommage à Plamondon aura lieu le 17 juin, à 21 h, sur la place des Festivals, précédé, à 19 h 30, de Yann Perreau, Tombés du ciel, un salut au grand Jacques Higelin.

FLASHES

Ça fait jaser

Ces personnalités font parler d’elles pour le meilleur ou pour le pire. Tour d’horizon des nouvelles d’ici ou d’ailleurs qui animeront les conversations autour de la machine à café.

Voici la nouvelle Passe-Partout

De nouveaux visages composeront la distribution de la deuxième mouture de Passe-Partout. Télé-Québec a annoncé qu’Élodie Grenier sera Passe-Partout, Gabrielle Fontaine, Passe-Carreau, et Jean-François Pronovost, Passe-Montagne. Par contre, les rôles de Grand-Mère et de Fardoche ont été confiés à des noms connus, Danielle Proulx et Widemir Normil, des choix inattendus et audacieux. On annonce la diffusion de Passe-Partout au printemps 2019, près de 42 ans après la série originale. Le tournage commence dès cet été. — Richard Therrien, Le Soleil

Un clip de Dead Obies sans Yes Mccan

Au lendemain de l’annonce du départ de Yes Mccan de Dead Obies, le groupe a dévoilé sa première chanson sans lui, Break. Le clip présente Jo Rocca, Snail Kid, O.G. Bear, 20Some et le beatmaker VNCE dans un chalet. La bande réclame une pause dans le refrain. « On est allés se recueillir quelques jours en campagne pour travailler sur le troisième album », a écrit Dead Obies sur Facebook. « On tient aussi à dire peace à notre boy Mccan. » Dead Obies se produira dimanche au festival Santa Teresa, puis aux FrancoFolies en juin.

— Émilie Côté, La Presse

Un prix Numix pour la production Ennemi

La production immersive Ennemi réalisée par le photojournaliste Karim Ben Khelifa et coproduite par l’ONF a remporté hier soir deux des 23 prix au gala des prix Numix voué à saluer l’excellence en matière de contenus numériques au Québec. À la fois installation (vue plus tôt cette année au Centre PHI) et application mobile, Ennemi propose aux spectateurs d’aller à la rencontre de six combattants dans trois zones de conflits de la planète. Cette rencontre virtuelle, où le spectateur se retrouve dans la position du journaliste, permet de mieux saisir des réalités de la guerre. Elle a remporté le Grand Prix ainsi que le prix de la production immersive à la soirée qui se tenait au MTELUS.

— André Duchesne, La Presse

La réponse de TVA à Occupation double

Trois équipes de six filles, guidées par des conseillers hautement qualifiés en organisation de partys, s’affrontent pour le cœur de cinq mâles. Voici XOXO, la nouvelle téléréalité de TVA et Vidéotron, diffusée l’automne prochain. À la suite d’un processus d’élimination, on formera le couple le plus en vue au Québec. À TVA, on parle de « la nouvelle ère de la téléréalité », rien de moins. En d’autres mots, tous les dating shows sont dépassés, ce qu’on peut interpréter comme une réponse à Occupation double. L’émission, une idée originale de Mélanie Moisan et de Nicolas Lemay des Productions Déferlantes, traduira ce qu’on appelle « la réalité des célibataires d’aujourd’hui » : la forte exposition sur Instagram, les applications de rencontre, l’envie de sortir, de vivre la belle vie. Le propriétaire du Beachclub, Olivier Primeau, qui a terminé un purgatoire d’un an après son départ de V et de MusiquePlus, sera l’un des trois conseillers. Les deux autres sont l’ex-lofteuse Elisabetta Fantone, devenue artiste peintre à Miami, et le plus coloré des trois, le styliste Cary Tauben, qui habille plusieurs célébrités, dont sa grande amie Paris Hilton. — Richard Therrien, La Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.