Soccer féminin

77 768

La présence de 77 768 spectateurs dans le stade de Wembley samedi pour assister au match entre l’Angleterre et l’Allemagne a permis de battre le record d’affluence à un match de soccer féminin disputé en Europe. Il demeure cependant en deçà du record mondial : 80 203 spectateurs avaient assisté à la finale aux Jeux olympiques de 2012, entre les États-Unis et le Japon.

— Agence France-Presse

Patinage artistique Coupe de Chine

Deux médailles de bronze pour le Canada

Les duos canadiens formés de Laurence Fournier Beaudry et Nikolaj Sørensen, en danse, et de Liubov Ilyushechkina et Charlie Bilodeau, en couple, ont remporté des médailles de bronze samedi pour conclure la Coupe de Chine, quatrième étape du Grand Prix de l’Union internationale de patinage. En danse, Fournier Beaudry et Sørensen ont mérité leur deuxième médaille de bronze sur le circuit grâce à un score final de 190,74. Les Russes Victoria Sinitsina et Nikita Katsalapov ont remporté l’or avec un total de 209,90, comparativement à une note de 208,55 pour les Américains Madison Chock et Evan Bates. En couple, Ilyushechkina et Bilodeau ont accédé au podium grâce à une note de 190,74. C’était un premier Grand Prix pour le couple, qui a uni ses forces le printemps dernier. Les deux premières places de cette coupe, qui se déroule à Chongqing, sont allées à des tandems venant du pays hôte. Wenjing Sui et Cong Han ont récolté l’or avec une note de 228,37, loin devant Cheng Peng et Yang Jin, à 199,97. Chez les hommes, la Chine a réalisé un doublé avec la victoire de Boyan Jin, grâce un score cumulatif de 261,53, devant Han Yan, détenteur d’une note de 249,45. L’Italien Matteo Rizzo a pris le troisième rang, avec un score de 241,88. — La Presse canadienne

Basketball

Les Raptors sans Lowry et Ibaka pour une période indéterminée

Le garde Kyle Lowry et le centre Serge Ibaka, des Raptors de Toronto, seront absents pour une période indéterminée à la suite de blessures subies lors du match de vendredi contre les Pelicans de La Nouvelle-Orléans. Les Raptors ont annoncé samedi que Lowry, blessé au pouce gauche pendant le premier quart, sera réévalué dans deux semaines. Quant à Ibaka, il a subi une entorse à la cheville droite et se soumettra à une imagerie par résonance magnétique à Los Angeles. Lowry vient en deuxième place chez les Raptors pour les points par match (21,8) et les aides par match (6,5). Ibaka se classe quatrième au sein de l’équipe pour les points par match (14) et pour les rebonds par match (6,5). — La Presse canadienne

Football

Les Colts sans Brissett devant les Dolphins

Les Colts d’Indianapolis ont annoncé samedi que le quart régulier Jacoby Brissett n’affrontera finalement pas les Dolphins de Miami dimanche. L’absence de Brissett ouvre la porte à Brian Hoyer, qui aura l’occasion de faire un premier départ avec les Colts. Vendredi, l’entraîneur-chef Frank Reich avait déclaré que l’ultime décision au sujet de Brissett serait prise avant le match. Toutefois, les Colts ont confirmé samedi que Brissett ne pourrait prendre part au match. Brissett a subi une entorse du ligament collatéral tibial gauche la fin de semaine dernière à Pittsburgh. Il s’est entraîné de façon limitée au cours de la semaine. — Associated Press

Golf Open de Turquie

Schwab augmente son avance

L’Autrichien Matthias Schwab a augmenté samedi son avance de trois coups sur un groupe de cinq joueurs, en tête de l’Open de Turquie, disputé à Antalya. En rendant une carte de 66 au troisième tour, Schwab se trouvait à - 18, devançant notamment l’Américain Patrick Reed, vainqueur du Masters 2018. L’Anglais Danny Willett, victorieux du Masters en 2016, a reculé au 25e rang (- 9), en compagnie notamment de son compatriote Justin Rose, premier champion olympique de golf à Rio pour le retour de la petite balle blanche aux Jeux.

— Agence France-Presse

Soccer Finale de la MLS

Les Sounders et le Toronto FC croisent à nouveau le fer

SEATTLE — Une saison qui s’est amorcée dans la tourmente pourrait se terminer par un triomphe, dimanche, pour le Toronto FC.

Pour que ce tour de force se concrétise, le TFC devra toutefois se rendre en terrain hostile, où l’attendra une foule partisane de plus de 69 000 spectateurs solidement campés derrière les Sounders de Seattle, au CenturyLink Field.

Les joueurs du Toronto FC ne seront tout de même pas laissés à eux-mêmes. Ils pourront en effet compter sur un petit groupe de partisans, puisque 3000 billets ont été mis de côté pour les supporters du club visiteur.

Ce sera la troisième fois en quatre ans que ces deux équipes s’affrontent en finale. En 2017, le Toronto FC avait blanchi les Sounders de Seattle 2-0. Un an plus tôt, les Sounders avaient arraché une victoire de 5-4 aux tirs au but après que les deux formations eurent été incapables d’inscrire le moindre but en temps réglementaire ni en prolongation.

Les deux matchs avaient été disputés au stade BMO, domicile du Toronto FC.

« Une rivalité sans précédent », a affirmé le commissaire de la MLS, Don Garber.

Les joueurs du Toronto FC, qui ont éliminé le New York City FC et l’Atlanta United FC, deux formations mieux classées que les Sounders – en territoire ennemi, de surcroît –, sont imperturbables.

Après une saison marquée par une progression lente, le Toronto FC a trouvé le moyen d’obtenir les résultats espérés pendant les séries éliminatoires.

« Je dirais qu’il existe cette confiance parmi le groupe de joueurs qui fait en sorte que l’endroit où se joue le match n’a pas d’importance », a déclaré le milieu de terrain Nick DeLeon.

Concessions phares

Cet autre rendez-vous ultime entre le Toronto FC et les Sounders met en vedette deux concessions ayant connu leur large part de succès dans l’histoire de la MLS.

Les Sounders ont fait leur entrée dans la ligue en 2009, deux ans après Toronto. Dès le départ, les deux organisations, appuyées par d’ardents partisans, ont connu du succès aux guichets.

Selon Garber, l’arrivée de Toronto dans la MLS a créé une nouvelle ère de croissance et d’occasions pour la ligue, jetant les bases de ce qu’il appelle la « MLS 2.0 ».

Toutefois, si les Sounders ont réussi à participer aux séries chaque année depuis leur arrivée en MLS – ce qui représente une séquence de 11 saisons, un record de la ligue –, le Toronto FC a dû patienter jusqu’en 2015 pour vivre la fébrilité des éliminatoires.

Voilà que les deux organisations aspirent au statut de dynastie.

Le Toronto FC se présentera avec une séquence de 13 matchs sans revers en MLS (7-0-6), sa dernière défaite remontant au 3 août, 2-0 contre les Red Bulls de New York.

De leur côté, les Sounders ont gagné leurs cinq dernières rencontres et n’ont subi que deux défaites en 12 parties en MLS (8-2-2) depuis la mi-août.

— La Presse canadienne

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.