Universelles et éternelles Belles-sœurs

À l’occasion de ses 50 ans, la pièce culte de Michel Tremblay sera lue en 15 langues

Une lecture publique polyphonique, une grande tournée à travers le Québec, un évènement populaire qui réclame la participation publique, tous les moyens sont bons pour souligner le 50e anniversaire de la création de la pièce québécoise la plus jouée dans le monde, Les belles-sœurs.

Avant de faire ses premiers pas sur la scène du Rideau Vert, le 28 août 1968, la célèbre pièce de Michel Tremblay a poussé son premier cri le 4 mars de la même année lors d’une lecture publique aujourd’hui légendaire.

C’est le Centre des auteurs dramatiques (CEAD) qui a organisé cette lecture dans un minuscule espace situé à l’angle de la rue Sainte-Catherine et de l’avenue Papineau (il abritait à l’époque Les Apprentis-Sorciers, Les Saltimbanques, Le Mouvement contemporain et le mime Michel Poletti). Il deviendra quelques mois plus tard le Théâtre d’Aujourd’hui.

Près de 90 personnes ont assisté à la naissance de cette œuvre qui fit tourner l’une des plus importantes pages de la Révolution tranquille. Six mois plus tard, la pièce était créée au Théâtre du Rideau Vert dans une mise en scène d’André Brassard et avec une nouvelle distribution, à l’exception de quelques comédiennes, dont deux qui, dès le début, furent des colonnes de ce temple québéco-grec : Denise Proulx et Denise Filiatrault.

Pour souligner le 50e anniversaire de l’œuvre de Michel Tremblay, le CEAD présentera une lecture publique qui soulignera son universalité. 

À ce jour, Les belles-sœurs a fait l’objet d’une vingtaine de traductions et a été jouée dans une trentaine de pays. C’est pourquoi le CEAD a eu l’idée de présenter une version polyphonique de la pièce.

Le 30 août prochain, 15 comédiennes d’origines diverses célébreront la diversité culturelle de Montréal en conférant à chacun des personnages une langue différente. Les spectateurs pourront suivre cette expérience hors du commun dirigée et imaginée par Alexia Bürger et Alexandre Cadieux grâce à des surtitres… en joual.

Cet évènement spécial viendra clôturer la 10e édition des lectures publiques Dramaturgies en dialogue produites par le CEAD. Du 23 au 30 août, le public est convié à découvrir sept œuvres théâtrales d’auteurs d’ici et trois autres de la Finlande.

Les billets pour ces créations et la version polyphonique des Belles-sœurs sont en mis en vente aujourd’hui.

D’autres célébrations

L’adaptation musicale des Belles-sœurs réalisée par Daniel Bélanger et René Richard Cyr a obtenu un immense succès depuis sa création en 2010. Dans la même mise en scène, mais avec plusieurs changements dans la distribution, la production amorcera une importante tournée le 4 juillet prochain à Sainte-Thérèse, au collège Lionel-Groulx. La troupe ira ensuite à Chicoutimi, Trois-Rivières, Gatineau, Montréal, Québec et Sherbrooke. Cette série de 53 représentations prendra fin le 5 janvier 2019.

On a appris il y a quelques jours que Maude Guérin, qui devait jouer le personnage principal de Germaine Lauzon, sera remplacée par Kathleen Fortin.

La Place des Arts, qui accueillera la production musicale Belles-sœurs du 17 au 27 octobre prochain, au Théâtre Maisonneuve, annoncera dans quelques jours la tenue d’un évènement qui soulignera de manière spectaculaire ce 50e anniversaire. 

Le concept de ce happening, qui aura lieu autour du 28 août prochain, doit pouvoir compter sur la participation du public et est lié à une scène clé de la pièce. À suivre !

Du côté du Théâtre du Rideau Vert, là où la pièce a été créée en 1968 (puis reprise en 1969 et en 1971), rien n’est prévu pour souligner l’anniversaire des Belles-sœurs. Le théâtre dirigé par Denise Filiatrault a toutefois rendu un magnifique hommage à l’œuvre en présentant le 14 mai dernier une lecture publique de l’œuvre dans le cadre d’une soirée-bénéfice qui se déroulait à la Caisse de dépôt.

Quinze personnalités féminines du monde politique et culturel, sous la direction de Denise Filiatrault, avaient été invitées à camper les quinze personnages de la pièce. Parmi celles-ci, on retrouvait Monique Giroux, Liza Frulla, Marie-Josée Taillefer, Louise Beaudoin, Isabelle Maréchal, Marie-Christine Trottier, Francine Grimaldi et Nathalie Petrowski. La plupart de ces personnalités avaient déjà présenté la pièce sous forme de lecture lors de son 40e anniversaire.

Le Théâtre du Rideau Vert, qui célèbre cette année son 70e anniversaire, se lance dans une vaste opération : celle de raconter sa riche histoire. Un portail web verra le jour dans quelques mois. Il sera la mémoire vivante de ce théâtre fondé en 1949 par Yvette Brind’Amour et sa compagne Mercedes Palomino. On pourra y retrouver une foule de renseignements et de photos pour chacune des saisons. Une section sera consacrée à la création des Belles-sœurs.

Des Belles-sœurs polyphoniques, le 30 août, 20 h, au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui

Dramaturgies en dialogue, du 23 au 30 août

Belles-sœurs en tournée

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.