programmation 2018-2019 de Danse Danse

Treize œuvres des quatre coins du monde

Danse Danse a annoncé hier après-midi la composition de sa 21e saison. De Johannesburg à Montréal, en passant par Belo Horizonte, Bruxelles, Londres, San Francisco, Stuttgart, Toronto et Vancouver, 13 créations seront présentées en 2018-2019, démontrant toute la diversité de la danse contemporaine d’aujourd’hui tout en faisant une place de choix à la musique. Coup d’œil sur la programmation.

Des créations d’ici

Les artistes montréalais s’illustreront tout au long de la saison. Alors qu’en octobre Sylvain Lafortune et Esther Rousseau-Morin feront découvrir au public L’un l’autre, un premier duo né de leur complicité artistique, Emmanuelle Lê Phan et le Suédois Elon Höglund proposeront Ghost, nouvelle création de leur compagnie de danse de rue contemporaine, Tentacle Tribe. En décembre, Victor Quijada présentera en primeur sa plus récente pièce, Vraiment doucement, éloge de la transformation des corps avec musique en direct et 10 interprètes de RUBBERBANDance.

Grandes dames

La compagnie Gauthier Dance // Dance Company Theaterhaus Stuttgart, dirigée par le Québécois Éric Gauthier, proposera la soirée Grandes dames, un programme pensé autour de figures importantes de la danse contemporaine. Alors que Marco Goecke rendra hommage à Pina Bausch, Éric Gauthier soulignera le travail de Louise Lecavalier. La chorégraphe berlinoise Helena Waldmann et la Montréalaise Virginie Brunelle proposeront quant à elles de nouvelles créations.

Le Canada brillera

Fin février, la chorégraphe torontoise Peggy Baker ravira les fans d’Arcade Fire. Elle dirigera en effet six danseurs accompagnés de deux musiciens du groupe, la violoniste Sarah Neufeld et le batteur Jeremy Gara, dans un spectacle qui conjuguera danse, musique rock indie et arts visuels. L’enfant terrible de la danse canadienne Crystal Pite renouera pour sa part avec Jonathon Young pour présenter Revisor en avril 2019.

Des grands venus d’ailleurs

De grands noms de la scène internationale s’inviteront au cœur de cette nouvelle saison. La Sud-Africaine Dada Masilo donnera le coup d’envoi avec une relecture de Giselle. Anne Teresa De Keersmaeker sera de retour avec une nouvelle création, A Love Supreme, interprétée par un quatuor masculin sur les titres de l’album du même nom de John Coltrane. Véritable habitué de Danse Danse, Akram Khan sera accompagné sur scène par cinq musiciens dans sa plus récente pièce, XENOS. Débarqué de San Francisco, Alonzo King clora la saison avec The Propelled Heart, un nouvel opus chorégraphique accompagné par la voix de Lisa Fischer, révélée aux côtés des Rolling Stones et de Sting.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.