ça fait jaser

Ces personnalités font parler d’elles pour le meilleur ou pour le pire. Tour d’horizon des nouvelles d’ici ou d’ailleurs qui animeront les conversations autour de la machine à café.

Musique

Montréal, ville métal

Montréal s’est autoproclamée ville d’excellence mondiale en matière de musique métal, hier. La motion, proposée par le conseiller Craig Sauvé, musicien et amateur de métal, a été adoptée en fin d’après-midi par le conseil municipal.

Après la séance, l’administration de la mairesse Valérie Plante a d’ailleurs souligné cet événement peu banal en faisant jouer une pièce du groupe montréalais Necrotic Mutation dans les haut-parleurs du hall de l’hôtel de ville.

« Je crois que la musique métal n’obtient pas toujours le respect et l’amour qui lui reviennent, nous a dit le conseiller Sauvé, qui est aussi porte-parole de l’administration Plante en matière de transport

« Le milieu du heavy métal est très dynamique à Montréal, la qualité de la musique métal créée ici est reconnue mondialement. Je voulais que les Montréalais puissent le reconnaître et être fiers de cet héritage exceptionnel. »

— Craig Sauvé, conseiller municipal

Celui-ci soutient que sa motion devrait entraîner des retombées économiques intéressantes en attirant davantage d’amateurs de musique heavy métal dans la métropole. « Déjà on parle de ma motion dans plusieurs blogues de musique métal autour du monde. Les ‘métalleux’ vont donc avoir encore plus le goût de venir ici pour assister à des spectacles ou tout simplement goûter à l’ambiance montréalaise, a indiqué M. Sauvé. Enfin, c’est aussi une façon de remercier les gens du milieu métal, qui travaillent fort pour garder la scène aussi dynamique. »

Métal au conseil

Le dépôt de la motion de Craig Sauvé a provoqué des échanges pour le moins inattendus au conseil municipal, à commencer par le conseiller Sterling Downey, de Projet Montréal, qui a terminé son allocution avec un « rock on » bien senti en rabattant solidement son micro. « Je suis la preuve qu’il y a une place pour les ‟métalleux” dans l’arène politique. Nous avons appris à dénoncer les injustices en [nous] époumonant derrière nos micros, je le fais maintenant au conseil municipal », a dit le barbu conseiller de Verdun, en ajoutant qu’il fallait encourager le développement et le maintien des petites salles de spectacle indépendantes un peu partout à Montréal.

De son côté, le conseiller de Projet Montréal dans Rosemont–La Petite-Patrie Jocelyn Pauzé a vanté les mérites du métal, « une forme musicale qui nécessite un talent exceptionnel pour jouer si vite sans jamais perdre la mesure ». Il a conclu en affirmant que Montréal vivait un moment historique, parce que « jamais une administration publique n’avait reconnu cette forme musicale ».

Seule note discordante dans ce concert d’éloges musclés, le conseiller indépendant Marvin Rotrand a notamment laissé entendre que le métal souffrait de la présence en ses rangs de suprémacistes blancs. Il a toutefois nuancé son propos en reconnaissant que plusieurs groupes s’affichaient publiquement comme antifascistes, si bien qu’il ne s’est pas opposé à la motion, même s’il a déclaré y avoir songé.

Enfin, la planète métal s’est évidemment rangée derrière la motion de Craig Sauvé, qui n’a rien d’opportuniste ou de farfelu selon la chroniqueuse métal Christine Fortier, qui était à l’hôtel de ville pour assister à l’événement. « Montréal est réellement la plaque tournante du métal au Québec, et probablement au Canada, nous a-t-elle indiqué. Les groupes qui passent ici le disent, le public est toujours au rendez-vous, Montréal a vraiment un solide noyau d’amateurs de métal. »

Un sentiment confirmé par le bassiste du légendaire groupe Megadeth, David Ellefson, qui a affirmé au site Metal Voice que c’est grâce à Montréal que le groupe a pu ensuite jouer sur les plus grandes scènes et les plus grands festivals ailleurs dans le monde. Selon lui, les amateurs de Montréal sont « les plus fidèles et les plus irréductibles de la planète ».

ÇA FAIT JASER

Madonna est Madame X

Quatre ans après la sortie de Rebel Heart, Madonna a dévoilé hier sur les réseaux sociaux le titre de son prochain opus : Madame X. Dans un clip de 60 secondes, la chanteuse parle des identités multiples de sa Madame X, une femme à la fois « mère et espionne, sainte et putain, ménagère et chef d’État ». La date de sortie de son 14album studio reste à annoncer. Par ailleurs, la participation de Madonna au spectacle télévisé du concours Eurovision, le 18 mai, suscite la controverse. Des groupes palestiniens et des artistes israéliens lui demandent d’annuler sa présence à Tel-Aviv, qu’ils voient comme un appui au « gouvernement fanatique d’extrême droite » d’Israël. Une pétition en ligne circule et des mots-clics (#MadonnaDontGo, #BoycottEurovision2019) ont été lancés sur Twitter.

— Luc Boulanger, La Presse

Ça fait jaser

Big Little Lies de retour bientôt

Reese Witherspoon a partagé sur Twitter la première aguiche de la deuxième saison de Big Little Lies, qui sera diffusée dès le 9 juin. Meryl Streep s’ajoute aux nombreuses actrices de talent, dont Nicole Kidman, Laura Dern et Reese Witherspoon, qui composent la distribution de la série. Cette fiction, dont la première saison fut réalisée par Jean-Marc Vallée, est maintenant réalisée par Andrea Arnold (American Honey, Fish Tank). La série a reçu son lot de récompenses, y compris le prix Emmy et le Golden Globe de la meilleure minisérie.

— Véronique Lauzon, La Presse

ÇA FAIT JASER

Hubert Lenoir a des propos controversés

De passage en France pour une tournée européenne, Hubert Lenoir a écrit une publication sur Instagram et sur Facebook qui a suscité la controverse en fin d’après-midi hier, avant de l’enlever. Commentant l’incendie à la cathédrale Notre-Dame de Paris, il en a profité pour faire la promotion de ses spectacles à venir. « notre-dame-de-paris brûle ça me fait beaucoup de peine parce que mon film préféré c’est les aristochats - en même temps je la comprends d’avoir voulu se crisser en feu c’est beaucoup de responsabilité d’exister », a-t-il écrit. Puis, il a ajouté, « laissez-moi m’auto remonter le moral et vous annoncer LA MAROQUINERIE de paris SOLD OUT mais vous pouvez catch up sur ces autres dates...». Plusieurs internautes n’ont pas hésité à critiquer son insensibilité et son « manque de classe » devant la tragédie alors que d’autres y ont vu un signe d’une certaine détresse.

— Marie-France-Lou Lemay, La Presse

Ça fait jaser

Un Pulitzer posthume pour Aretha Franklin

Aretha Franklin a reçu une « mention spéciale » pour sa contribution à la musique américaine lors du dévoilement, hier à New York, des prix Pulitzer 2019. Cet hommage à l’icône de la soul survient un an après que Kendrick Lamar eut été récompensé pour son album DAMN., une première pour un artiste hip-hop et, plus largement, pour un artisan de la musique populaire. Renouant avec ses habitudes, le conseil du Pulitzer a opté pour un genre plus classique cette année et récompensé Prism, œuvre opératique de la compositrice Ellen Reid, créée par l’Opéra de Los Angeles. En littérature, les prix sont entre autres allés à Richard Powers (roman, pour The Overstory), Jackie Sibblies Drury (théâtre, pour Fairview) et Forrest Gander (poésie, pour Be With).

— Alexandre Vigneault, La Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.