Entreprises

Bestar triple sa taille d’un coup

Le fabricant québécois de meubles achète un concurrent américain

Le fabricant de meubles de Lac-Mégantic Bestar, spécialisé dans le prêt-à-assembler, vient d’acheter son concurrent américain Bush Industries. L’entreprise québécoise veut devenir le leader nord-américain de la vente de meubles en ligne.

La transaction s’est conclue le vendredi 10 janvier, mais l’équipe de Bestar a fait ses premières démarches auprès de Bush Industries il y a plus de deux ans. Le groupe d’investissement de la famille Landon, qui a acquis l’entreprise américaine en juin 2018, a finalement décidé de s’en défaire. Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé.

Bestar et Bush Industries se spécialisent toutes les deux dans la vente en ligne de meubles prêts à assembler. Les entreprises québécoise et américaine conçoivent, fabriquent et distribuent une grande gamme de produits pour la maison, le bureau à domicile ou commercial, que ce soit des meubles de rangement, des tables, des bureaux assis-debout et des lits escamotables.

Leurs ventes combinées s’élèvent à 260 millions de dollars.

Novacap, qui investit dans l’entreprise depuis 2017, croit fermement en ce nouveau modèle d’affaires dans l’industrie du meuble, car c’est une solution d’achat pratique, abordable et rapide pour le consommateur.

« Le marché traditionnel du meuble ne nous intéresse pas, affirme en entrevue téléphonique Frédérick Perrault, associé principal (senior) de Novacap et président du conseil d’administration de Bestar. Cette industrie croît de 2 % par année, tandis que la vente de meubles en ligne et expédiés directement chez le consommateur bénéficie d’une croissance de 20 %. »

Siège social à Sherbrooke

Fondée en 1948, Bestar compte actuellement 180 employés à Lac-Mégantic et 20 à la nouvelle usine de Sherbrooke ouverte en novembre 2019. De son côté, l’ancienne entreprise familiale Bush Industries, créée en 1958, emploie 400 personnes à Jamestown, dans l’État de New York. Le siège social de la société Bestar-Bush sera situé à Sherbrooke.

En combinant les deux sociétés, Bestar pourra tirer profit des économies d’échelle, élargir encore sa gamme de produits, tirer parti des capacités d’expédition et de livraison rapide dans toute l’Amérique du Nord. Bien que le concept soit des meubles prêts à assembler par le consommateur, Bestar prévoit déployer un réseau d’installateurs aux États-Unis pour les clients qui le désirent, comme l’offre le géant suédois du prêt-à-assembler bas de gamme IKEA.

L’entreprise québécoise Bestar est soutenue par Desjardins Capital, le Fonds de solidarité FTQ et la société d’acquisition et de capital de croissance Novacap.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.