Festival Cinemania

La Presse a vu… Les plus belles années d’une vie

Après Un homme et une femme – 20 ans déjà, rendez-vous manqué de 1986, Claude Lelouch n’a cette fois pas raté ses retrouvailles avec les personnages qui lui ont valu une renommée internationale en 1966. Les plus belles années d’une vie, 49film de la lignée lelouchienne, est traversé d’un véritable état de grâce. Occupant une situation probablement unique au monde, le réalisateur du film Les uns et les autres peut ici s’offrir le luxe de faire appel, 53 ans plus tard, à la même distribution, jusque dans les rôles des enfants, qui frôlent aujourd’hui la soixantaine. Anouk Aimée irradie l’écran et le charme de Jean-Louis Trintignant reste intact, malgré le poids des années. C’est très émouvant.

Au Cinéma Impérial, dimanche, 10 h. En salle le 22 novembre

— Marc-André Lussier, La Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.