Soccer  Coupe du monde féminine

Toute une démonstration pour lancer le tournoi !

Devant plus de 45 000 spectateurs, la France a idéalement lancé son parcours au Mondial féminin en écrasant la Corée du Sud par la marque de 4-0 hier, grâce notamment à un doublé (de la tête) de Wendie Renard. Ce sont deux autres Lyonnaises, Eugénie Le Sommer (9e) et la capitaine Amandine Henry (85e), qui ont ouvert et clos le score pour ce match d’ouverture au Parc des Princes à guichets fermés. L’objectif affiché des Françaises est d’atteindre la finale le 7 juillet, à Lyon.

— Agence France-Presse

Tennis  Internationaux de France

Leylah Annie Fernandez accède à la finale junior

PARIS — Leylah Annie Fernandez disputera sa deuxième finale d’affilée en Grand Chelem chez les juniors.

La Lavalloise âgée de 16 ans, première tête de série, a vaincu la Colombienne Camila Osorio Serrano (6-2 et 6-2), hier, en demi-finales des Internationaux de France.

La finaliste aux Internationaux d’Australie en janvier a rendez-vous avec l’Américaine Emma Navarro en finale à Roland-Garros.

Gabriela Dabrowski s’est par ailleurs inclinée pour la deuxième année de suite en finale du double mixte.

Lors d’une reprise de la finale de l’an dernier, l’athlète d’Ottawa et son coéquipier croate Mate Pavic ont perdu 6-1 et 7-6 (5) face à la Taïwanaise Latisha Chan et au Croate Ivan Dodig.

Dabrowski et Pavic, les deuxièmes têtes de série, ont échoué dans leur tentative de gagner un deuxième titre du Grand Chelem ensemble. Dabrowski était en quête de son troisième titre en double mixte en Grand Chelem après avoir remporté les Internationaux d’Australie 2018 avec Pavic et ceux de France en 2017 avec l’Indien Rohan Bopanna.

Nadal l’emporte sur Federer

Rafael Nadal n’a fait qu’une bouchée de Roger Federer à leur premier face-à-face à Roland-Garros depuis 2011, surclassant en demi-finale son rival suisse (6-3, 6-4 et 6-2) dans des conditions extrêmement venteuses. Demain, l’Espagnol sera en quête d’un 12e titre, un record à Paris.

C’est la défaite la plus sévère de Federer en Grand Chelem depuis qu’il n’avait inscrit que quatre petits jeux lors d’une défaite contre… Nadal en finale de Roland-Garros en 2008.

« Tu te sens inconfortable en raison de la façon dont il défend le court et dont il joue sur terre battue. Personne n’a un style qui lui est comparable », a expliqué Federer, qui n’avait pas pris part au tournoi français depuis 2015.

« Je ne sais même pas qui je dois chercher, question de m’entraîner avec quelqu’un qui pratique le même style. J’y pensais pendant le match. »

— Roger Federer

Nadal n’a jamais perdu une demi-finale d’un tournoi du Grand Chelem sur terre battue. Pas plus qu’en finale d’ailleurs. Quand on lui a signalé ce fait, Nadal a répondu d’un ton neutre : « Honnêtement, c’est incroyable. »

Et il n’a jamais perdu contre Federer à Paris, améliorant son palmarès à 6-0. En carrière, Nadal mène leur série 24-15. Federer avait gagné les cinq derniers matchs, mais ceux-ci avaient tous été disputés sur des surfaces dures.

C’est un défi tout à fait différent d’affronter Nadal sur terre battue en général, et à Roland-Garros en particulier, où il n’est qu’à une seule victoire d’un 12e titre, un sommet tant chez les hommes que chez les femmes à un tournoi du Grand Chelem.

En finale demain, Nadal, deuxième tête de série, affrontera soit le favori Novak Djokovic, soit Dominic Thiem (no 4).

La demi-finale entre Djokovic et Thiem a été suspendue pour la journée à cause de la pluie en troisième manche.

Les joueurs avaient divisé les deux premières manches – Thiem enlevant la première (6-2), Djokovic s’emparant de la deuxième (6-3) – et Thiem avait créé le bris à 3-1 en troisième manche lorsque le jeu a été interrompu.

Barty freine l’étonnante Anisimova

Chez les femmes, l’Australienne Ashleigh Barty a comblé un déficit d’une manche et d’un bris pour mettre fin à l’étonnant parcours d’Amanda Anisimova, âgée de 17 ans, aux Internationaux de France.

Barty l’a emporté en trois manches (6-7, 6-3 et 6-3) et accède à sa première finale en Grand Chelem.

Barty, 23 ans, fera face à une autre adolescente en finale aujourd’hui : la Tchèque de 19 ans Marketa Vondrousova.

« Je suis fière de la manière dont je me suis battue et j’ai trouvé une façon de revenir dans ce match, a commenté Barty. Cela a été une expérience incroyable. J’ai hâte de voir ce qui se passera [aujourd’hui]. »

Vondrousova a également obtenu son billet pour son premier match pour un titre majeur en éliminant la Néerlandaise Johanna Konta, no 26, 7-5, 7-6 (2). Vondrousova n’a pas perdu une manche depuis le début du tournoi et peut devenir la première adolescente à remporter les Internationaux de France depuis Iva Majoli en 1997.

— Avec l’Agence France-Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.