La citation du jour

« J’ai récupéré presque à 100 %, il me manque juste de l’entraînement. »

— Neymar a affirmé, hier, qu’il était pratiquement remis de sa blessure à la cheville droite. Son retour avec ses coéquipiers du Paris Saint-Germain doit avoir lieu demain, soit une semaine après la date initialement prévue. Ce retard a eu pour effet d’amplifier les rumeurs d’un possible divorce avec la star, achetée 220 millions d’euros en 2017 au FC Barcelone. (AFP)

Formule 1  Grand Prix de Grande-Bretagne

Bottas s’impose sur les terres de Hamilton

Valtteri Bottas a réussi un tour plus rapide que son coéquipier chez Mercedes, Lewis Hamilton, de six millièmes de seconde et il a ainsi décroché la position de tête en prévision du Grand Prix de Grande-Bretagne. Ce sera la première fois depuis 2014 que Hamilton ne s’élancera pas en tête lors de l’épreuve présentée devant ses partisans, alors qu’il espère égaler un record avec une sixième victoire à Silverstone. Bottas, vainqueur de deux des quatre premières épreuves de la saison, n’avait pas décroché de position de tête depuis le Grand Prix d’Espagne, en mai. Derrière le duo Mercedes à l’avant de la grille de départ aujourd’hui, on retrouvera dans l’ordre Charles Leclerc, de Ferrari, et Max Verstappen, de Red Bull. Le pilote québécois Lance Stroll, de Racing Point, a été éliminé dès le premier volet des qualifications et a pris le 18e rang.

— La Presse canadienne

Golf  PGA

Un duo se partage la tête de la Classique John Deere

Cameron Tringale et Andrew Landry amorceront tous deux la ronde finale de la Classique John Deere au premier rang après avoir offert une excellente performance, hier, sur le parcours du TPC Deere Run. Tringale, qui n’a toujours pas célébré de victoire sur le circuit de la PGA, a remis une carte de 65 (- 6) pour rejoindre Landry (- 16) au sommet du classement. Landry, qui a pour sa part terminé avec un pointage de 67 (- 4), a remporté l’Omnium Valero au Texas la saison dernière, son seul titre en carrière au sein du circuit professionnel masculin. Bill Haas et Adam Schenk se trouvent à un coup des meneurs (- 15). Le Canadien Roger Sloan se trouve à trois coups des meneurs (- 13), alors que ses compatriotes Nick Taylor et Adam Svensson pointent respectivement aux 14e et 21e échelons.

— La Presse canadienne

Golf  LPGA

Sei Young Kim amorcera la dernière ronde en tête

Sei Young Kim a remis une carte de 66 (- 5) pour se donner une avance d’un coup devant Lexi Thompson à la Classique Marathon, hier, en Ohio. La Sud-Coréenne, qui a gagné son huitième titre sur le circuit de la LPGA en mai, montre un pointage cumulatif de - 16 après trois rondes sur le parcours du club de golf Highland Meadows. La championne de l’Omnium féminin des États-Unis, Jeongeun Lee6, occupe le troisième échelon, accusant quatre coups de retard derrière la meneuse. La Canadienne Brooke Henderson a signé une carte de 67 et elle se retrouve à égalité en septième place (- 9). Sa compatriote Alena Sharp pointe à égalité au 41e rang (- 3).

— Associated Press

Plongeon

Plus de peur que de mal pour Philippe Gagné

Un mauvais saut d’appel a gâché l’entrée des plongeurs Philippe Gagné et François Imbeau-Dulac, hier, aux Championnats du monde de la FINA qui se déroulent à Gwangju, en Corée du Sud. En action à l’épreuve masculine du 3 m synchronisé, les deux Québécois ne sont pas parvenus à se qualifier pour la finale. Tout allait pourtant bien pour le duo québécois, qui, en plus de vouloir atteindre la finale, espérait monter sur le podium afin de décrocher une précieuse place pour le Canada à cette épreuve aux Jeux olympiques de Tokyo, en 2020. Alors qu’ils étaient provisoirement cinquièmes après leurs trois premiers passages sur les tremplins, Gagné a heurté le tremplin, subissant des égratignures au dos sur le côté droit, de la fesse jusqu’à l’omoplate. Les deux Québécois, qui ont glissé au 25e échelon, n’ont pas poursuivi la compétition, renonçant aux deux plongeons qui restaient dans cette ronde préliminaire. Les blessures subies par Gagné ne semblent pas être sérieuses et ne devraient pas l’empêcher de participer à l’épreuve individuelle au 3 m, mercredi. Imbeau-Dulac sera aussi parmi les inscrits. — La Presse canadienne

Course automobile Indycar

Un an plus tard, Robert Wickens fera un retour en piste

Près d’un an après avoir subi une très grave blessure à la colonne vertébrale pendant une course de la série IndyCar, Robert Wickens sera de nouveau au volant d’une voiture sur une piste de course, aujourd’hui. Le pilote de 28 ans originaire de Guelph fera un tour d’honneur demain avant l’épreuve de Toronto, sa ville natale, à bord d’une voiture Acura NSX spécialement modifiée pour qu’il puisse la piloter avec ses mains. Wickens a donné ses premiers coups de volant autour du parc des expositions de Toronto plus tôt cette semaine, lors d’une séance d’essais. Paralysé de la taille aux pieds, en plus d’avoir subi de multiples fractures, Wickens sera accompagné de sa fiancée Karli Woods dans le siège du passager lors de ce tour d’honneur devant ses partisans. — Associated Press

Judo

La Canadienne Zupancic rebondit pour remporter le bronze

La judoka canadienne Kelita Zupancic a décroché une médaille de bronze chez les moins de 70 kg, hier, au Grand Prix de Budapest. Classée 13e au monde, Zupancic a défait la Brésilienne Maria Portela, sixième du classement mondial, afin d’obtenir une place sur le podium. Après avoir remporté ses deux premiers combats, l’Ontarienne de 29 ans s’est inclinée en prolongation contre l’Espagnole María Bernabéu, 15e au monde et médaillée d’argent de la compétition. La Canadienne a ensuite retrouvé le chemin de la victoire au repêchage, ce qui lui a permis d’accéder à l’affrontement pour l’obtention d’une médaille de bronze. Chez les hommes, dans la catégorie des moins de 73 kg, Antoine Bouchard, de Jonquière, s’est arrêté au troisième tour. Toujours chez les moins de 73 kg, le Montréalais Constantin Gabun s’est quant à lui fait montrer la porte de sortie au deuxième tour. — La Presse canadienne

Natation  Dopage

Sun Yang emporté par la vague

Sun Yang est à nouveau dans la tourmente : à une semaine des Mondiaux de natation, un journal australien a publié un rapport confirmant que le nageur chinois avait brisé un échantillon sanguin lors d’un contrôle inopiné, mais échappé à toute sanction en raison d’un vice de forme.

Dans ce rapport explosif rédigé en janvier et publié en ligne hier par le Sunday Telegraph, la commission antidopage de la Fédération internationale de natation (FINA) exprime « de très fortes préoccupations concernant le comportement de l’athlète et son entourage » lors de ce contrôle, mais conclut que le triple champion olympique et septuple champion du monde « n’a pas commis d’infraction au règlement antidopage ».

Le quotidien australien ne précise pas la nature du vice de forme, mais Sun Yang et ses avocats assurent depuis le début que les trois agents de la société suédoise IDTM, chargée des contrôles antidopage menés hors compétition, ne lui auraient pas présenté les autorisations nécessaires le jour du contrôle à son domicile, le 4 septembre au soir.

L’Agence mondiale antidopage (AMA) a cependant fait appel en mars de cette décision auprès du Tribunal arbitral du sport (TAS), qui pourrait potentiellement déboucher sur la « suspension à vie » du champion, suspendu trois mois pour dopage en 2014. Les sportifs reconnus coupables de dopage encourent, en effet, une telle sanction en cas de récidive.

Selon le rapport publié par le Sunday Telegraph, le Dr Ba Zhen, médecin du nageur et de l’équipe de Chine, a refusé que les contrôleurs emportent les échantillons, bien que ces derniers aient prévenu que cela pouvait constituer une infraction au règlement antidopage.

Ensuite, selon un témoignage cité dans le rapport, « la mère de Sun a demandé à un garde d’apporter un marteau dans la salle du contrôle antidopage ».

Selon ce même témoignage, le Dr Ba Zhen a lui-même « proposé de briser avec un marteau le contenant sécurisé où se trouvaient les échantillons sanguins ».

L’agente de contrôle antidopage a entendu le son des éclats de verre. « Elle a découvert que l’athlète et un garde avaient brisé avec un marteau l’un des contenants sécurisés où se trouvaient les échantillons », lit-on encore dans le rapport.

Dans l’attente de la décision du TAS qui n’est pas encore tombée, Sun Yang peut participer aux Mondiaux de Gwangju, en Corée du Sud, du 21 au 28 juillet, au grand dam d’autres nageurs.

— Agence France-Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.