Jeux olympiques tokyo 2020

Les athlètes déjà qualifiés le resteront pour 2021

Une adaptation, pas une révolution : le Comité international olympique (CIO) a poursuivi jeudi dans sa volonté de préserver au maximum les acquis en décidant que les athlètes déjà qualifiés pour les Jeux olympiques de Tokyo en 2020 le resteraient pour l’évènement reporté en 2021 en raison de la pandémie du coronavirus.

Réunis en téléconférence, les responsables du CIO et ceux des 32 fédérations internationales concernées par les Jeux d’été ont en effet arrêté ce principe de base, avant même de discuter d’une date de reprogrammation de l’évènement qui devait débuter le 24 juillet dans la mégapole japonaise.

« [Le président du CIO] Thomas Bach a d’abord expliqué les raisons de la décision du report, puis dit que les athlètes qualifiés pour Tokyo 2020 le seraient automatiquement pour 2021 », a ainsi indiqué l’un des participants à l’Agence France-Presse.

Environ 57 % des quelque 11 000 participants prévus aux Jeux olympiques ont déjà obtenu leur qualification, selon les chiffres communiqués un peu plus tôt dans la semaine par le CIO.

« L’un des principaux sujets, a poursuivi la même source, a été de savoir quand et comment organiser les qualifications. Dans quelques fédérations, beaucoup de sportifs ne sont pas qualifiés et il faut au moins compter trois mois avant les JO pour les organiser. »

Certains sports, tels que la boxe, ont vu en effet la grande majorité de leurs tournois de qualification interrompus ou annulés en raison de la situation sanitaire mondiale, quand d’autres, comme la voile, ont déjà un bassin de 90 % de qualifiés.

« Les quotas alloués restent alloués », a confirmé un autre participant à la réunion de jeudi, selon lequel le principal souci des parties prenantes fut la reprogrammation des Jeux olympiques.

« Thomas Bach a confirmé qu’une décision [au sujet du report] serait prise dans les quatre semaines à venir », a-t-il indiqué. « Certains ont dit préférer mai 2021, d’autres juin… »

Beaucoup de présidents ont par ailleurs exprimé des préoccupations financières, réclamant par avance une partie des sommes allouées traditionnellement après les Jeux par le CIO aux fédérations.

Le Comité international olympique et le gouvernement japonais se sont mis d’accord, mardi, pour un report des Jeux de Tokyo en raison de la situation sanitaire, faisant des 32es Jeux olympiques les premiers, depuis la Seconde Guerre mondiale, à ne pas se disputer à la date initialement prévue.

COVID-19

En rafale

> L’Avalanche du Colorado a appris jeudi que l’un de ses joueurs avait été déclaré positif à la COVID-19 et qu’il en était guéri. Le joueur en question s’est placé en isolement volontaire à domicile dès l’apparition des premiers symptômes. La direction de l’équipe a avisé toutes les personnes dont on sait qu’elles ont eu des contacts étroits avec l’athlète.

> L’équipe de Formule 1 Racing Point, qui appartient à un groupe d’hommes d’affaires mené par le Canadien Lawrence Stroll, a indiqué qu’elle interrompait ses activités jusqu’au 16 avril. Cette décision a été prise afin de respecter les directives du gouvernement britannique, puisque l’usine de Racing Point est située à proximité du circuit de Silverstone, au Royaume-Uni.

> Les membres de l’écurie McLaren qui s’étaient retrouvés en quarantaine préventive après qu’un de leurs collègues eut été déclaré positif à la COVID-19 au Grand Prix d’Australie, plus tôt ce mois-ci, sont finalement rentrés chez eux.

> L’Indianapolis 500, prévu le 24 mai, a été reporté au mois d’août en raison de la pandémie, a annoncé la série IndyCar jeudi. C’est donc dire que la légendaire course ne sera pas présentée lors du week-end du Memorial Day pour la première fois depuis 1946. L’épreuve sera plutôt disputée le 23 août.

> La ministre française des Sports, Roxana Maracineanu, a estimé mercredi « imaginable » d’organiser le Tour de France cycliste 2020 sans spectateurs en raison de la pandémie de coronavirus. « Tout est imaginable, on l’a déjà fait pour d’autres compétitions avant, ça n’a pas le même impact même si le modèle économique du Tour de France ne repose pas sur de la billetterie comme c’est le cas pour le football et le rugby », a-t-elle affirmé.

> Les hauts dirigeants de la NBA verront leur salaire réduit de 20 % jusqu’à nouvel ordre, a déclaré jeudi une personne connaissant les détails. La source a requis l’anonymat car les réductions n’ont pas été annoncées publiquement. Les réductions touchent quelque 100 cadres parmi les mieux rémunérés de l’entreprise. La NBA rejoint ainsi la LNH et la série NASCAR en ce qui concerner la réduction des salaires dans un contexte de compétitions suspendues, en lien avec la pandémie de COVID-19.

> Rafael Nadal et Pau Gasol ont lancé une campagne de financement pour encourager les dons dans l’espoir d’amasser 11 millions d’euros, soit un peu plus de 17 millions CAN, pour aider l’Espagne à vaincre la COVID-19. Les deux étoiles ont contribué au fonds et ont prié les gens de suivre leur exemple. L’ex-gardien de l’équipe nationale de soccer Iker Casillas a rapidement dit qu’il allait faire un don.

> En Espagne, le Real Madrid et les autorités sportives espagnoles ont annoncé que le stade Santiago-Bernabeu serait utilisé pour entreposer les dons d’équipement médical pour aider à combattre la pandémie, qui seront par la suite distribués par les autorités gouvernementales aux différents hôpitaux.

> La Fédération italienne de football a offert son hôtel et son auditorium aux gens qui sont sous surveillance médicale en raison de cette pandémie. Les installations, juste à l’extérieur de Florence, sont normalement utilisées par l’équipe nationale et aussi pour tenir des formations de haut niveau pour entraîneurs et directeurs sportifs.

> En France, le Paris Saint-Germain a mis en vente en ligne un nouveau maillot dont tous les profits seront versés aux hôpitaux locaux et au personnel médical qui lutte contre la pandémie. Un peu plus de 400 000 $ seront amassés si les 1500 maillots, qui portent l’emblème « Tous unis » à l’avant, trouvent preneurs.

> En Allemagne, le Bayern Munich, le Borussia Dortmund, Leipzig et le Bayer Leverkusen verseront 31 millions CAN aux autres clubs de leur pays en difficulté financière après que des matchs ont été reportés en raison de la pandémie de COVID-19. La Bundesliga déterminera la manière d’acheminer ces fonds.

— La Presse canadienne, Associated Press et Agence France-Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.