Chronique

Mélangés et tannés de payer

Mon doux, c’est donc bon Succession, hein ? Je ne le sais pas, je ne souscris pas à Crave.

Je capote, Netflix a déposé ce week-end la septième saison de l’excellente série carcérale Wentworth ! Merde, je viens d’annuler mon abonnement.

Pour vrai, la troisième saison de Victor Lessard sur le Club illico, c’est de la dynamite ! Bah, je vais attendre que ça passe à TVA l’an prochain.

Ma série préférée de l’automne, c’est vraiment Faits divers 3. Je l’ai ratée, ça jouait où ? C’est dans l’Extra de Tou.tv. Un autre service payant. Un septième.

Je vous comprends d’être mêlés dans toute cette offre de télévision en ligne, qui réunit aussi Apple TV+, Disney+ et Amazon Prime Video. D’ailleurs, on se branche comment à Apple TV+ ? Et Amazon Prime Video, on regarde ça de quelle façon ? Ça prendrait quasiment des tutoriels pour éclairer le consommateur un peu techno-twit.

Je vous comprends également d’être écœurés de dégainer constamment la carte de crédit pour consommer des séries en primeur ou en exclusivité. De plus en plus, les émissions « premium » avec Jennifer Aniston (The Morning Show, sur Apple TV+) ou Julia Roberts (Homecoming, sur Amazon Prime) se cachent derrière des verrous d’accès, qui se débarrent en échange d’une poignée de dollars.

Un abonnement mensuel à 6 $, 10 $ ou 15 $, ça va. Deux, c’est encore correct. Mais trois, quatre ou cinq, ça coûte un bras pour ceux qui paient, en plus, leur câble traditionnel et leur connexion internet.

Bien sûr, on vous propose des mois d’essais gratuits, qui permettent d’engouffrer, à la pièce, les émissions qui vous intéressent. Trop souvent, ce mois gratuit se transforme en abonnement permanent si vous ne le résiliez pas avant la date butoir. Il faut quasiment se bâtir un calendrier pour gérer les échéances et renouvellements de nos forfaits.

La radio par satellite Sirius XM procède de la même façon. Vous signez une entente d’un an pour un montant très raisonnable, mais si vous ne rappelez pas avant l’échéance de votre contrat, boum !, ça vous en coûte facilement le double.

Maintenant, lequel des services de télé par contournement (c’est leur nom officiel) offre le meilleur rapport qualité-prix ? Club illico et l’Extra de Tou.tv produisent d’excellents contenus québécois comme Les honorables, Léo, Victor Lessard, Trop, Faits divers ou Fragile. Par contre, si vous êtes le moindrement patient, sachez que la majorité des titres du Club illico ou de l’Extra traverseront à la télévision traditionnelle dans une fenêtre d’un an.

Cela dit, quand on ajoute l’Extra ou le Club illico à son portefeuille de services, on encourage la culture québécoise. Dans le contexte actuel, c’est hyper important.

Club illico et l’Extra engagent des artisans d’ici, qui fabriquent de la saprée bonne télé. Encourageons-les.

Du côté anglo, c’est Crave de Bell Média qui possède, selon moi, le catalogue le plus alléchant. Netflix en reperd depuis quelques mois, tandis que Crave met en ligne toutes les séries de HBO, Starz et Showtime (et aussi les neuf saisons de Seinfeld).

Le gros avantage de Netflix ? Son inépuisable banque de productions. Vous ne passerez jamais au travers de votre vivant. Et contrairement à Crave, offert uniquement en anglais, Netflix double toutes ses séries originales (House of Cards, The Crown, Orange Is the New Black) en français.

Par contre, n’essayez pas de comprendre pourquoi certains titres que Netflix achète à l’étranger – dont Peaky Blinders – ont parfois une piste en français, d’autres fois non. Il n’y a aucune explication logique derrière ça. Et c’est fâchant.

Pour le moment, Apple TV+ ne révolutionne rien du tout. Passez votre tour, d’autant plus que leur série phare, The Morning Show, n’est même pas offerte dans son entièreté.

Amazon Prime, ça vaut la peine pour Fleabag et quelques autres émissions, mais rien d’absolument incontournable (sauf Fleabag, seigneur !). Nombre de clients ne savent pas qu’en payant pour le service de livraison gratuite, ils obtiennent en prime Amazon Prime Video. Vérifiez vos choses !

En ligne le mardi 12 novembre, Disney+ s’annonce comme un acteur majeur dans le secteur. Tous les Star Wars, les films de Pixar, ceux de Disney et la franchise Marvel y nicheront. À 90 $ par année, ça ne me paraît pas exagéré.

Pour complexifier le tableau, HBO Max débarquera en mai 2020 avec notamment les droits de The Big Bang Theory, Friends, Luther et The O.C. Décaissez vos REER tout de suite. La facture ne diminuera certainement pas.

Maripier score sur Z !

Précédé d’un gros battage publicitaire et de critiques plutôt positives, contrairement à ce que Maripier Morin a affirmé à Tout le monde en parle dimanche soir, la docusérie Mais pourquoi ? a scoré fort sur la chaîne Z.

Le premier épisode (bikini fitness) a attiré, jusqu’à présent, 244 000 curieux, ce qui en fait l’émission la plus regardée de Z depuis la rentrée, le 26 août dernier.

L’autre émission de Maripier, soit Studio G à TVA, a intéressé 661 000 personnes dimanche, finissant derrière Occupation double, de V (741 000), et Vlog (835 000), de TVA. Révolution (1 180 000) et Tout le monde en parle (1 096 000) demeurent coude à coude.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.