leadership

Vélo beaucoup

Chaque semaine, La Presse présente conseils, anecdotes et réflexions pour leaders, entrepreneurs et gestionnaires.

Leadership

Vélo beaucoup

Chaque semaine, La Presse présente conseils, anecdotes et réflexions pour leaders, entrepreneurs et gestionnaires.

À coup de 5 $

Une petite agence de publicité de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, a décidé d’offrir 5 $NZ (4,75 $CAN) par jour à ses employés qui se rendent en vélo au travail (et en reviennent). Et s’ils roulent plus de la moitié de l’année, le montant quotidien double ! « L’argent est clairement la meilleure motivation », constate le président et cycliste Tim Chesney. Cette rétribution sera versée sous forme de boni de fin d’année et est puisée à même les profits de l’entreprise. « Mais des bénéfices tangibles découleront de cette activité », estime Tim Chesney. Cinq de ses six employés ont répondu à l’appel des pistes cyclables de Christchurch… et de l’argent.

Sources : The Guardian, Stuff

Pas comme ça !

Comment Rex Tillerson a-t-il appris qu’il perdait son poste de secrétaire d’État des États-Unis ? En lisant le fil Twitter du président Donald Trump après que celui-ci eut écrit : « Mike Pompeo, directeur de la CIA, deviendra notre nouveau secrétaire d’État. Il fera un travail fantastique ! Merci à Rex Tillerson pour ses services ! » « Agir publiquement de la sorte, par le biais des réseaux sociaux, peut ensuite nous priver des meilleurs candidats », note Lynn Taylor, auteure de Tame Your Terrible Office Tyrant : How to Manage Childish Boss Behavior and Thrive in Your Job.

Source : Business Insider

Idée lumineuse

Comme le dit le fondateur des luminaires haut de gamme Lambert & Fils, à Montréal, dans le magazine Voir : « Je n’ai moi-même pas le niveau de salaire pour me permettre d’acheter une de nos lampes, donc je trouve normal de les rendre accessibles aux gens d’ici. » Ainsi, Samuel Lambert a-t-il fait en sorte que sa cinquantaine d’employés puissent accumuler 100 $ « Lambert & Fils » tous les mois afin de leur permettre d’acheter un luminaire éventuellement. « On leur fait aussi des bons rabais. »

Source : Voir

L’accélératrice

Mentorat, soutien financier, présentation à de potentiels partenaires d’affaires… Pour la troisième année, Sephora lance son programme Accelerate, qui fournit à des femmes entrepreneures du milieu de la beauté un accompagnement d’une semaine avec comme objectif la croissance de leur entreprise. Les 13 participantes (d’Evelyn Iona Cosmetics du Canada, de Ho Karan de la France, d’Okira du Brésil, de SkinData de la Chine…) de cette année sont dans les domaines de la technologie, du développement durable et du marchandisage. « Sephora Accelerate a été créé en réponse à la sous-représentation des femmes dans l’industrie de la beauté, dont la clientèle est pourtant principalement féminine », lit-on dans un communiqué.

« C’est magnifique d’avoir 50 ans, c’est vraiment magnifique ! C’est une des choses que l’on ne dit pas assez souvent. On comprend les générations en amont et en aval. »

Réponse : Nathalie Bondil, directrice générale et conservatrice en chef du Musée des beaux-arts de Montréal et invitée du mois de mars de l’événement Brave, qui retrace le parcours de dirigeantes.

69 %

C’est le taux de mobilisation des Canadiens au travail, selon une étude du fournisseur de services professionnels Aon. Ce chiffre est en baisse de 1 % comparativement à l’an dernier, alors que la moyenne mondiale a augmenté de 63 % à 65 %. Les perturbations découlant des nouvelles technologies sont notamment montrées du doigt pour expliquer ce léger repli. « Les organisations investissent dans les nouvelles technologies et les nouveaux processus afin de stimuler l’efficacité dont elles ont besoin pour rester concurrentielles, ce qui modifie la nature du travail de plusieurs employés, explique Todd Mathers, associé, talent, rémunération et rendement d’Aon Canada. Le message est clair : alors que les employeurs investissent dans les TI et dans leurs activités, ils ne peuvent tirer pleinement parti de ces changements que s’ils veillent à ce que les employés soient formés et soutenus de façon efficace tout au long de la transition, et qu’ils comprennent ce qu’ils doivent faire différemment pour être efficaces, et pourquoi ils doivent le faire. »

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.