Ubisoft 

Bénéfice de 100 millions d’euros

L’éditeur français de jeux vidéo Ubisoft a réalisé 100 millions d’euros (151 millions CAN) de bénéfice net sur un chiffre d’affaires de 1,8 milliard d’euros pour son exercice décalé 2018-2019, après application des nouvelles normes comptables, sans comparaison possible avec l’exercice précédent, d’après un communiqué publié hier.  — Agence France-Presse

MovingWaldo

Déménager, c’est trop dur !

Qui

Pour avoir déménagé souvent, Philippe Tardif-Michaud et Guillaume Lahoud savent à quel point c’est une corvée. Trouver des bras pour aider à transporter les boîtes, c’est une chose. Mais de l’aide pour les changements d’adresse, l’installation des services de télécommunications et les mille et une choses auxquelles il faut penser en même temps, ça n’existait pas. Les deux diplômés de l’Université Laval ont décidé de se lancer là-dedans et ont fondé MovingWaldo en 2016.

« C’est une solution technologique pour simplifier les déménagements », résume Philippe Tardif-Michaud. Il se décrit comme le « commercial » du duo d’entrepreneurs, Guillaume Lahoud en étant « l’ingénieur ».

Le produit

MovingWaldo est une application gratuite pour ceux qui déménagent. Elle est une sorte de guichet unique pour les changements d’adresse et le branchement des services. On pense immédiatement à Hydro-Québec et aux services internet, mais pas toujours aux assurances, au médecin, au dentiste, à l’école.

La plateforme web peut aussi fournir de l’aide pour trouver un bon déménageur, des boîtes à bon prix et répondre à toutes sortes de questions. Le concierge électronique est en effet assisté de spécialistes du déménagement, soit des concierges en chair et en os accessibles par clavardage pour débusquer des infos plus pointues.

L’avenir

Gratuite pour les utilisateurs, MovingWaldo est financée par les fournisseurs de services, qui aiment pouvoir garder le contact avec leur clientèle d’une façon simple. « Ça a pris deux ans pour générer nos premiers revenus et aujourd’hui, avec 700 fournisseurs, nous sommes autosuffisants », précise Philippe Tardif-Michaud.

Mais pour continuer à croître, il faudra trouver du financement. MovingWaldo a déjà reçu le soutien de l’accélérateur de l’Université Concordia et a tenté d’intéresser les investisseurs de l’émission Dans l’œil du dragon. « Ils n’ont pas investi, mais ils nous ont dit d’aller valider nos hypothèses, ce qu’on a fait. »

Encouragés par les résultats obtenus jusqu’à maintenant, les deux entrepreneurs veulent accroître leur présence dans le reste du Canada. En plus du financement à trouver, il leur faudra probablement faire face aux concurrents attirés par le succès de MovingWaldo.

« Il y a 4 millions de déménagements par année au Canada. En tant que premier arrivé sur ce nouveau marché, on peut penser en faire 1 million par année », suppute Philippe Tardif-Michaud.

Quelque 100 000 personnes ont déjà eu recours aux services de MovingWaldo. Ce nombre passera à 200 000 d’ici la fin de l’année, selon les entrepreneurs.

« Il y a un énorme marché potentiel, dit Philippe Tardif-Michaud. Nous, aussi longtemps qu’on voit une belle croissance, on va poursuivre l’aventure. »

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.