Baseball

C

Un rapport de l’Institut pour la diversité et l’éthique dans les sports sur la diversité au sein du Baseball majeur révèle que la ligue a fait du surplace au cours de la dernière année en matière d’embauche de femmes (note de C) et de personnes issues des minorités visibles (note de A -), principalement au sein de l’administration des clubs.

— Associated Press

Incroyable mais vrai !

Tournis

Il faut avoir le cœur solide – et de bonnes vertèbres lombaires – pour réaliser une telle performance, présentée dimanche dernier durant un arrêt de jeu lors du match opposant le Jazz de l’Utah aux Rockets à Houston.

— La Presse

Football

Lapointe toujours intéressé par les Alouettes

L’ancien joueur des Alouettes de Montréal Éric Lapointe est toujours intéressé à se porter acquéreur du club, si l’occasion se présente. D’après certaines informations récoltées hier, le groupe de Lapointe pourrait être de retour à la table des négociations, ce qu’a nié le principal intéressé lors d’une entrevue téléphonique avec La Presse canadienne. L’ancien demi des Alouettes a cependant répété qu’il pourrait rapidement réunir ses investisseurs s’il était sollicité de nouveau. « Nous ne sommes pas de retour dans le portrait, parce que je n’ai rien de nouveau. Je ne vois pas pourquoi je dirais non [si la LCF ou les Alouettes venaient à l’appeler] », a-t-il indiqué. Âgé de 44 ans, Lapointe est actuellement directeur de la succursale de Brossard de Stonegate Conseil Privé, une firme de gestionnaires de fonds pour de riches entrepreneurs.

— La Presse canadienne

Tennis

Shapovalov éliminé à son premier match à Monte-Carlo

Le Canadien Denis Shapovalov a bien mal entrepris sa saison sur terre battue, hier, s’inclinant 5-7, 6-3 et 6-1 contre l’Allemand Jan-Lennard Struff au premier tour du Masters de Monte-Carlo. Le jeune joueur, qui a célébré ses 20 ans hier, reprenait la compétition après son excellent parcours à l’Omnium de Miami le mois dernier qui s’est conclu par une défaite face à Roger Federer en demi-finale. Classé 15e tête de série, le Canadien a commis 10 doubles fautes tandis que Struff a converti 6 de ses 16 balles de bris. Le Québécois Félix Auger-Aliassime disputera son match de premier tour aujourd’hui contre le qualifié argentin Juan Ignacio Londero.

— La Presse canadienne

Le col roulé rouge de Tiger Woods a la cote auprès des amateurs de golf

Le site internet de Golf Town Canada a failli tomber en panne, dimanche, lorsque de nombreux amateurs ont tenté d’acheter le chandail à col roulé rouge Nike que Tiger Woods portait lors de la conquête de son cinquième titre au Tournoi des Maîtres. Le fait que la victoire de Woods était sa première à Augusta depuis 2005 et son premier titre majeur depuis 2008 a créé une énorme demande pour le faux col roulé rouge, vendu 100 $. Hier matin, il ne restait des chandails que dans un seul magasin, celui de Richmond, en Colombie-Britannique. — La Presse canadienne

Espoirs de la LNH

Hugues et Kakko au sommet ; Lavoie le mieux classé

Le centre américain Jack Hughes est demeuré au sommet des espoirs nord-américains en vue du prochain repêchage de la Ligue nationale de hockey, tandis que l’ailier droit finlandais Kaapo Kakko a conservé le premier rang chez les patineurs internationaux dans les derniers rapports de la Centrale de dépistage de la LNH en vue du repêchage de juin prochain. Chez les Québécois, c’est le joueur de centre Raphaël Lavoie, des Mooseheads de Halifax, qui est le mieux classé. Il pointe au 20e rang des patineurs nord-américains. Il est suivi deux rangs plus tard de Samuel Poulin, ailier droit du Phoenix de Sherbrooke. — La Presse canadienne

Hockey féminin

Les arbitres ont-ils pris la mauvaise décision ?

Kasperi Kapanen estime que son pays aurait dû remporter le Championnat du monde de hockey féminin.

L’attaquant finlandais des Maple Leafs de Toronto ne comprend toujours pas pourquoi le but de la Finlande en prolongation lors de la finale contre les États-Unis a été refusé après une longue révision, dimanche. Les équipes ont disputé le reste de la prolongation sans but avant que les Américaines s’imposent en tirs de barrage à Espoo, en Finlande.

« C’était un peu fou. Je pense que le but était bon… la gardienne est sortie de son filet et ils ont d’ailleurs imposé une pénalité », a déclaré Kapanen.

« Je pense qu’ils ont tout gâché… C’est la réalité. »

À leur première participation à la finale, les Finlandaises ont célébré ce qu’elles croyaient être le but en or de Petra Nieminen à 11:33 de la prolongation. Mais après une longue consultation des reprises vidéo, le but a été refusé.

La capitaine de la Finlande, Jenni Hiirikoski, est entrée en contact avec la gardienne américaine Alex Rigsby, en mouvement à l’extérieur de son demi-cercle, alors qu’elle passait devant le filet. Nieminen avait un filet presque désert sur lequel tirer.

Hiirikoski n’a pas été pénalisée pour obstruction sur la gardienne, mais Rigsby a écopé d’une pénalité pour avoir fait trébucher.

Obstruction non intentionnelle, selon la FIHG

La Fédération internationale de hockey sur glace (FIHG) a publié hier un communiqué dans lequel elle a expliqué que le but avait été annulé en raison de l’obstruction non intentionnelle sur la gardienne.

La FIHG, qui avait une juge vidéo pour réviser chaque but du tournoi, a invoqué deux règlements.

L’un d’eux révèle : « Un attaquant qui entre en contact de manière autre qu’accidentelle avec la gardienne quand cette dernière est à l’extérieur de son demi-cercle écopera d’une pénalité mineure pour obstruction. S’il y a but sur la séquence, le but sera refusé. »

L’autre précise : « Un contact accidentel est permis quand la gardienne joue la rondelle à l’extérieur de son demi-cercle, à la condition que l’attaquant fasse un effort raisonnable pour minimiser ou pour éviter un tel contact. »

En tenant compte de ces deux règlements, la FIHG a déterminé que la juge vidéo avait établi que le but devait être refusé.

Même si les arbitres ont imposé une pénalité à Rigsby pour avoir fait trébucher, les pénalités ne peuvent être révisées par le juge vidéo. Une fois le but annulé, les arbitres ont décidé de maintenir la pénalité initiale.

Les officielles muettes

Kapanen n’a pas été le seul à avoir été étonné de cette décision.

L’ancienne capitaine de l’équipe américaine Julie Chu a dit sur son compte Twitter : « Que se passe-t-il ? Si ce n’est pas un but, alors la Finlande devait être pénalisée pour obstruction sur la gardienne. Si c’est un but, alors les États-Unis ont fait trébucher et le but finlandais est bon… ? Si ce n’est pas un but, alors pourquoi les États-Unis ont-ils reçu une pénalité ? Quelqu’un peut-il m’aider à comprendre ? »

L’ancienne capitaine canadienne Hayley Wickenheiser a dit sur Twitter : « C’est. C’était. Un but. Suomi. »

L’entraîneur de la Finlande, Pasi Mustonen, a déclaré qu’il n’avait reçu aucune explication de la part des officiels au sujet de la décision d’imposer une pénalité ou de la décision prise à la suite de la révision vidéo.

« Elles ne sont jamais venues me voir. On leur a ordonné de ne pas parler, a déclaré Mustonen dimanche après la finale. Elles ne peuvent jamais communiquer, ce qui signifie que ça nuit à l’atmosphère entre les arbitres et les équipes.

« Elles n’ont vraiment pas la confiance en soi nécessaire pour communiquer avec les gens dans cette atmosphère et c’est le problème, qui est aussi une question de compétence. Nous avons besoin d’arbitres masculins.

« Toutes les femmes arbitres qui ont les compétences pour être ici, bien sûr, elles devraient être ici, mais il y en a si peu dans le monde. »

Rigsby « sortie du jeu »

La gardienne américaine voit les choses différemment.

« Tout de suite, je savais que ce n’était pas un but, a dit Rigsby. J’essayais de récupérer la rondelle et je me suis fait sortir du jeu. Donc, après avoir été victime de cette obstruction, je savais tout de suite que ce n’était pas un but.

« J’essayais de demander à l’arbitre pourquoi j’avais reçu une pénalité, car j’étais celle qui a été victime du contact. Mais l’arbitre pense que j’ai essayé de faire trébucher la joueuse quand j’étais au sol et je me suis retrouvée avec la pénalité. C’est ridicule. »

Le Canada et les États-Unis ont remporté toutes les médailles d’or olympiques et des championnats du monde au hockey féminin. Une victoire finlandaise aurait donc été une première pour le sport.

— La Presse canadienne

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.