Sénateurs d’Ottawa

Des joueurs se moquent d’un entraîneur

On comprend désormais un peu mieux, à la suite de la diffusion d’une vidéo par le Ottawa Sun captée dans une voiture Uber, le mal qui ronge les Sénateurs d’Ottawa depuis un an.

Des joueurs des Sénateurs, Matt Duchene et Chris Wideman en tête, se payent la tête de l’entraîneur adjoint Martin Raymond, qu’ils blâment pour les insuccès de l’équipe en infériorité numérique.

– Avez-vous remarqué que lorsqu’il commente les séquences sur vidéo, il ne nous enseigne rien ? Il ne fait que commenter le jeu, lance Wideman.

– C’est l’autre chose, réplique Duchene. Il n’y a jamais de changements. Pourquoi alors faire des meetings ? Je n’y porte aucune attention depuis trois semaines.

Le clip a été tourné lors d’un voyage en Arizona, le 29 octobre. Avant d’y affronter les Coyotes, les Sénateurs avaient alors une fiche respectable de 4-5-1, malgré leur vente de feu des derniers mois.

Duchene poursuit ses railleries en mentionnant que Raymond pourrait avoir la « distinction » d’être le premier coach à être responsable des pires supériorités et infériorités numériques de la LNH dans la même année de calendrier.

En date d’hier soir, les Sénateurs se classaient 29es en infériorité numérique, devant les Flyers de Philadelphie et les Panthers de la Floride. Cette facette du jeu est sous la charge de Raymond. L’an dernier, Raymond s’occupait de l’attaque à cinq, qui avait terminé au 27e rang dans la ligue.

Ce scandale s’ajoute à plusieurs autres dans le camp des Sénateurs. L’an dernier, le vestiaire a été divisé par une guerre intestine entre les épouses de Mike Hoffman et Erik Karlsson. Les deux vedettes de l’équipe ont été échangées depuis.

L’été dernier, le directeur général adjoint du club, Randy Lee, a été accusé de harcèlement envers un chauffeur de navette lors du camp d’évaluation des espoirs de la LNH en prévision du repêchage. Il a démissionné en août.

Le plus récent incident, où des joueurs rejettent le blâme sur un entraîneur plutôt que de reconnaître leurs torts, remettra en question le leadership au sein de cette équipe.

« Nous voulons nous excuser publiquement auprès de Marty Raymond, de nos coéquipiers et de nos entraîneurs pour les commentaires que nous avons faits le 29 octobre à Phoenix, en Arizona. Cette conversation privée a été enregistrée à notre insu et sans notre consentement. […] Il s’agit d’une importante leçon, et nous allons faire mieux à l’avenir », ont déclaré les joueurs dans un communiqué.

« Rien n’est plus important pour nous pendant la reconstruction que de s’assurer que les joueurs et entraîneurs sont complètement engagés dans notre plan. Nous avons entièrement confiance en Martin Raymond et nous croyons à la sincérité des excuses de nos joueurs. Nous allons gérer cet événement à l’interne. »

— L’entraîneur-chef Guy Boucher

Leadership négatif

Matt Duchene a souvent été accusé de leadership négatif alors qu’il jouait pour l’Avalanche du Colorado. Patrick Roy l’avait d’ailleurs blâmé publiquement alors qu’il le dirigeait. Duchene avait célébré un peu trop bruyamment son 30e but de la saison, qui allait lui permettre de toucher un important boni, dans un match déjà perdu par un score astronomique.

Les Sénateurs ont payé cher pour obtenir Duchene : leur choix de premier tour en 2019, Kyle Turris, un choix de troisième tour en 2018 et l’espoir Shane Bowers. Ce choix de premier tour pourrait permettre à l’Avalanche de remporter l’un des trois premiers choix offerts par la loterie si les Sénateurs coulent au classement. Duchene aura droit à l’autonomie complète à compter du 1er juillet.

L’incident relancera aussi le débat sur la vie privée. Le chauffeur en question a piégé les joueurs des Sénateurs en les filmant à leur insu, avant de diffuser le contenu sur les réseaux sociaux.

Le DG Pierre Dorion et l’entraîneur-chef Guy Boucher n’ont pas eu beaucoup de répit dans la dernière année…

Jets de Winnipeg

Lemieux suspendu deux matchs

La LNH a imposé une suspension de deux matchs à l’attaquant Brendan Lemieux, des Jets de Winnipeg, pour avoir frappé à la tête l’attaquant Vincent Trocheck, des Panthers de la Floride, vendredi à Helsinki. Lemieux s’est dirigé vers Trocheck et l’a frappé même si le joueur des Panthers avait déjà passé la rondelle en zone des Jets. Lemieux, qui s’est battu avec MacKenzie Weegar après le jeu, a écopé d’une inconduite de match pour cette mise en échec illégale. Il sera privé de 9023,30 $US en salaire.

— La Presse canadienne

« C’est très différent sur le plan des médias. Il y a des attentes dans chaque organisation. Mais dans un marché canadien, tout le monde sait que vous devez répondre tous les jours à des questions sur ces attentes. […] C’est un peu plus réaliste [à Las Vegas]. Vous n’êtes pas à l’avant-scène jour après jour pour répondre à des questions sur votre mauvais rendement. »

—  Max Pacioretty après l’entraînement des Golden Knights de Vegas à Toronto hier

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.