Objet-culte

Le fauteuil Pomare

Avant-gardistes pour leur époque, certains meubles, luminaires et accessoires de décoration ont résisté à l’épreuve du temps… et inspirent les marques et designers de la jeune génération !

C’est grâce à un film sulfureux que le fauteuil en osier Pomare séduit les familles dans les années 70. Pour l’affiche du long métrage érotique Emmanuelle, en 1974, l’actrice Sylvia Kristel prend la pose en tenue légère sur ce siège tout en courbes venu de Tahiti dont le nom change subitement pour adopter celui de l’œuvre à laquelle il devra désormais son succès.

L’origine de cet objet du désir est bien moins intrigante que ne le laisse supposer le fil rouge de ce film. Il voit le jour à la fin du XIXe siècle sous le règne de Pomare V, dernier souverain de Tahiti, qui céda son royaume à la France contre une pension et une médaille d’officier de la Légion d’honneur. Son neveu et fils adoptif le prince Hinoi – qui aurait mesuré 2 mètres et pesé 250 kilos, selon la légende – se serait trouvé dans un tel fauteuil lorsqu’il a basculé dans l’autre monde.

Style californien

Le retour de la décoration bohème et des objets pour la maison en fibres naturelles ces dernières années a sorti de l’ombre ces sièges boudés un temps par la jeune génération. Il faut aujourd’hui écumer les boutiques vintage ou les sites de vente de seconde main pour trouver les plus beaux modèles figurant sur les photos des blogueuses scandinaves qui ont compris que ces fauteuils se marient parfaitement avec des meubles aux lignes épurées. Plusieurs marques les produisent également dans des couleurs discrètes ou vives.

La chaise Pomare ou Emmanuelle est parfaite pour aménager un coin lecture dans le salon ou la chambre, ou sur une terrasse. On peut l’habiller d’un châle, d’un coussin ethnique ou même d’une peau de mouton. Pour rêver au voyage, on peut créer un style californien en ajoutant à la pièce des cactus, des palmiers ou d’autres plantes exotiques, mais aussi des tapis, des suspensions et des paniers en rotin, en raphia ou en bambou.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.