FLASHES

Ça fait jaser

Ces personnalités font parler d’elles pour le meilleur ou pour le pire. Tour d’horizon des nouvelles d’ici ou d’ailleurs qui animeront les conversations autour de la machine à café.

Ça fait jaser

Des pirates s’en prennent à Despacito

Des pirates informatiques ont réussi à faire disparaître pendant quelques heures, hier en matinée, les clips de plusieurs vedettes, dont Taylor Swift, Drake, Adele et Shakira. Et, notamment, celui de Despacito, le succès de Luis Fonsi et de Daddy Yankee, qui est la chanson la plus populaire sur YouTube avec ses 5 milliards de vues. Les clips ont été modifiés de façon à ce qu’on ne puisse pas les trouver sur le site, ou effacés, par deux pirates surnommés Prosox et Kuroi’sh, qui en ont profité pour passer des messages pro-Palestine. Selon YouTube, le piratage se serait produit par l’entremise de la plateforme Vevo.

— Chantal Guy, La Presse

Ça fait jaser

Le film sur Rob Ford fait déjà des vagues

Robyn Doolittle, la journaliste qui a signé l’enquête sur Rob Ford dans les pages du Toronto Star, a exprimé son mécontentement, hier sur Twitter, à l’annonce de la distribution de Run This Town, long métrage inspiré du scandale entourant le défunt maire de Toronto. Alors que Damian Lewis (Homeland) incarnera Rob Ford, c’est Ben Platt (Dear Evan Hansen) qui se glissera dans la peau du reporter vedette. « Je suis contente qu’ils aient changé le fait que c’est une journaliste féminine qui a enquêté sur Rob Ford. Pourquoi une femme tiendrait le rôle principal quand un homme peut le faire ? », a-t-elle publié sur les réseaux sociaux. Interpellé par le message de la journaliste, Ben Platt a tenu à se justifier : « J’ai le plus grand respect pour vos réalisations – je joue un personnage totalement fictif, un journaliste pas très compétent (mon patron est joué par Jennifer Ehle) dans un journal fictif. Le film fait allusion aux reportages réussis du Toronto Star. » — Stéphanie Vallet, La Presse

Ça fait jaser

Naissance du fils de Seth Meyers dans le hall d’un immeuble

L’animateur Seth Meyers, dont le talk-show de fin de soirée est diffusé au réseau NBC, a raconté à ses téléspectateurs les circonstances particulières de la naissance de son deuxième fils dimanche. Lors du brunch, la femme de l’humoriste a été prise de contractions et a indiqué à son conjoint qu’il était temps de se rendre à l’hôpital. Et vite. À peine sorti de l’ascenseur, le couple a constaté que l’accouchement aurait lieu là, maintenant, dans le hall d’entrée de l’immeuble où il habite. « J’ai composé le 911 et sur le cours d’une minute, j’ai dit : “On s’apprête à avoir un bébé, on est en train d’avoir un bébé, on a eu un bébé !” », a-t-il lancé. Sur Twitter, Seth Meyers a raconté son histoire en louant les qualités héroïques de sa femme « pendant que moi, j’étais à côté en faisant… très peu ».

— Marc-André Lussier, La Presse

Ça fait jaser

Charlotte Gainsbourg veut un musée pour son père

La comédienne et chanteuse Charlotte Gainsbourg souhaite transformer la maison de son père, située rue de Verneuil à Paris, en musée, et cela depuis une dizaine d’années. Mais elle aurait besoin d’appuis pour réaliser ce projet, a-t-elle confié dans une entrevue au Parisien. « La mairie de Paris va peut-être m’aider, mais il faut que j’aille frapper aux portes, que je trouve aussi des fonds privés. Si vous pouvez passer le message… Il faut que ça bouge. Si le musée doit voir le jour, c’est maintenant ou jamais. Si ça ne marche pas cette fois, j’arrêterai. » Serge Gainsbourg a habité cette maison de 1969 à sa mort, et ses fans sont nombreux à s’y présenter régulièrement pour lui rendre hommage, comme le prouvent les nombreux messages et graffitis sur le bâtiment.

— Chantal Guy, La Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.