L’investisseur avisé

Gagnants et perdants de juillet

Chaque dimanche, nous braquons les projecteurs sur des éléments de l’actualité financière et boursière qui peuvent être utiles à l’investisseur, mais qui pourraient être passés sous le radar

Plastiques IPL et Dorel ont de loin été les grands gagnants du mois de juillet à la Bourse au Québec avec des appréciations respectives de 83 % et 79 %.

Parmi les autres titres québécois ayant réalisé des gains impressionnants, notons Marché Goodfood (+ 53 %), Résolu (+ 44 %), Exfo (+ 42 %), Goodfellow (+ 37 %), Tecsys (+ 24 %), TFI (+ 21 %) et Innergex (+ 20 %).

Les plus fortes baisses en juillet ont été encaissées par Bellus Santé (- 76 %), Sportscene (- 29 %), Mason Graphite (- 27 %), Air Canada (- 11 %), Pages Jaunes (- 10 %) et Groupe TVA (- 10 %).

***

Voyant que le titre s’échangeait à sa plus « faible évaluation depuis des années », un gestionnaire montréalais a récemment acheté des actions de Berkshire Hathaway.

Lorne Steinberg, de la firme de gestion de patrimoine qui porte son nom, souligne dans sa lettre financière publiée cette semaine que si on lui demande si un investisseur à long terme obtiendra un meilleur rendement en achetant aujourd’hui des actions de Berkshire ou bien de Tesla, la réponse est évidente.

« Tous les grands constructeurs automobiles s’apprêtent à lancer une multitude de véhicules électriques dans les prochaines années qui entreront en concurrence avec ceux de Tesla dont la croissance des ventes montre déjà des signes de ralentissement. »

***

Comment se portent les ventes de bière chez Molson Coors ? demande le gestionnaire de portefeuille montréalais Paul Beattie, dans la plus récente lettre financière de BT Global.

« Avec plus de 600 microbrasseries en Ontario et au Québec et une pandémie qui garde les clients loin des arénas et des bars, on peut se demander comment Molson peut rembourser sa dette de 10 milliards. Cette entreprise sans croissance a récemment coupé son dividende, mais n’a pas résolu ses problèmes de cash flow. Anheuser-Busch InBev a les mêmes défis à relever. Ces entreprises devront émettre des actions pour rembourser leurs dettes, ce qui n’est pas une bonne nouvelle pour les actionnaires. »

***

Un fondateur de Hexo vient de vendre pour près de 1 million de dollars d’actions du producteur de pot de l’Outaouais. Adam Miron a vendu 750 000 actions de Hexo au cours des séances du 24 et 27 juillet.

***

Les titres québécois de Couche-Tard, IPL, Innergex et TFI (ex-Transforce) ont touché cette semaine un sommet de la dernière année en bourse. À l’opposé, la Banque Laurentienne a atteint un nouveau plancher des 52 dernières semaines.

***

Le vice-président principal aux opérations de Couche-Tard a acheté cette semaine pour 100 000 $ d’actions de la chaîne de magasins d’accommodation. Stéphane Trudel a acheté un bloc de 2200 actions durant la séance de mardi.

***

La performance des indices boursiers montre qu’il était gagnant de garder la tête froide et de ne rien précipiter en mars, souligne Eterna Groupe Financier dans sa lettre financière de juillet.

« Nous nous attendons cependant encore à de la volatilité, les marchés affichant peut-être trop d’optimisme à court terme. Un rebond important de l’activité est prévisible pendant le déconfinement, mais ses effets durables le sont moins. Il faudra attendre l’automne pour bien distinguer le rebond dû au déconfinement de la reprise économique en tant que telle. »

***

La Bourse de Toronto sera fermée lundi pour souligner le congé civique, jour férié dans la plupart des provinces chaque premier lundi d’août.

Cette rubrique marque une pause pour quelques semaines. De retour le 23 août.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.