Chic au bureau

Au boulot, avec style

Pas toujours facile d’allier vie de bureau et style vestimentaire. Alors que certains jonglent avec des codes vestimentaires assez stricts et peinent à exprimer leur personnalité, d’autres cherchent à rester professionnels avec des vêtements plus décontractés. Nous avons demandé à trois spécialistes de nous faire part de leurs trucs et astuces afin de créer une garde-robe pour le bureau tout sauf déprimante. 

La coupe, toujours la coupe

L’erreur la plus commune commise lors de l’achat de vêtements ? Les coupes qui ne sont pas seyantes, disent d’une voix nos experts. Complet trop grand où se perd la silhouette, tailleur trop ajusté dévoilant la moindre imperfection, manches de veston trop longues, la liste des faux pas est longue. Faire ajuster ses vêtements est donc la première règle à respecter. Investir dans un complet fait sur mesure est une façon de vous éviter bien des maux de tête et de vous attirer des compliments. « Le “vrai” sur-mesure va non seulement prendre en compte les mensurations, mais aussi la posture de la personne : si elle a le dos droit, courbé, si elle s’entraîne ou a une petite bedaine. C’est ce qui change absolument tout ! », croit Charles Desnoyers, conseiller en art sartorial chez Surmesur.

Prix de base pour un complet en laine chez Surmesur : 600 $

Les accessoires, vos alliés

Que ce soit pour donner de la personnalité à un complet ou un air plus professionnel à un look légèrement décontracté, les accessoires sont la clé. Ils insufflent du style à tout et, malheureusement, on les néglige trop souvent, particulièrement les hommes qui doivent porter un complet au travail, remarque Charles Desnoyers. Son conseil : réintégrez la cravate, messieurs. « La cravate a moins la cote ces temps-ci. Mais elle va faire en sorte qu’on peut mettre son complet bleu cinq fois, sans qu’il se ressemble. » Même son de cloche pour les mouchoirs de poche et les chaussettes – l’occasion d’oser quelques touches d’excentricité. Pour les dames, un simple foulard en soie à motifs ou de grosses boucles d’oreilles, très tendance, font des petits miracles et « maximisent » le look à tout coup, ajoute Mylène Dufresne, styliste.

Ne négligez jamais la qualité

Qu’on pense aux complets ou aux tenues plus urbaines comme le jeans ou le pull, la clé pour avoir l’air professionnel en tout temps passe par la qualité. « Beaucoup de nos clients travaillent dans des domaines créatifs, où le code vestimentaire est moins strict. Ceci dit, ils cherchent tout de même à garder un look professionnel », constate Ben Schubert, de Ben & Boule Trading. Pour y arriver, l’entrepreneur suggère de choisir des pièces fabriquées avec des matières de qualité. « La piètre qualité, ça paraît toujours ! Les gars, n’achetez jamais un lot de trois t-shirts à 20 $ ! », lance-t-il. « Les matières naturelles, toujours, il faut les exiger : la laine pour le complet, le coton pour les chemises. Le polyester, ça dure moins longtemps, c’est très chaud et ça ne tombe bas bien », renchérit M. Desnoyers.

L’art du mélange

Messieurs, inutile d’avoir 20 complets dans votre garde-robe. Il est beaucoup plus important d’en sélectionner quelques-uns dont les couleurs pourront facilement s’agencer entre elles. Bref, n’hésitez pas à faire du mix and match, insiste M. Desnoyers. « Souvent, les hommes vont opter pour des complets noir, bleu et gris, remarque ce dernier. Par contre, le noir ne fait vraiment pas bien à tout le monde. » Sa suggestion ? Remplacer le noir par le… marron. Même les plus réticents finissent par être convaincus, assure le styliste. Pour les chemises, là encore, on opte pour des couleurs de base qui vont bien avec tout – blanc, bleu, lilas, conseille-t-il. Dans le même esprit, le layering (superposer plusieurs couches de vêtements) permet aussi d’élever votre style, ajoute le fondateur de Ben & Boule Trading.

Osez les couleurs

Cet automne, les couleurs sont partout et sortent des sentiers battus. Si la garde-robe pour le bureau doit compter son lot d’essentiels aux couleurs neutres afin de traverser l’épreuve du temps, il est judicieux d’y intégrer quelques teintes plus en vogue afin de ne pas sombrer dans l’ennui. Cela permet d’actualiser votre look avec des accents de couleurs bien placés, que ce soit pour vos vestons, pantalons, jupes, chaussures ou accessoires. « Cette saison, les couleurs sont folles, il y en a partout ! On a vraiment l’embarras du choix : le bourgogne, rouge vif, orangé brûlé, lime, ultraviolet, sarcelle… », énumère Mylène Dufresne. Pour celles qui aiment oser, le complet coordonné – où le haut et le bas sont de la même couleur – est aussi très actuel.

Sortez des classiques

Si le code vestimentaire de votre emploi le permet, rien ne vous empêche de « jazzer » vos looks avec des coupes ancrées dans l’air du temps, qui propulseront votre style. Ainsi, suggère Mme Dufresne, pourquoi ne pas remplacer la traditionnelle jupe crayon par une jupe à plis style midi ou le pantalon classique par celui à jambes évasées ? Comme la mode est aux pièces moins ajustées, autant ces dames que ces messieurs peuvent opter pour des coupes plus amples. « On peut porter un veston plus oversized avec une grosse ceinture par-dessus qui vient affiner la taille », suggère Mme Dufresne pour ces dames. « J’aime beaucoup le bomber pour l’automne, au lieu du veston, pour ceux qui peuvent se le permettre. Ça peut donner un look très clean ! », lance M. Schubert.

Motifs à l’horizon

Comme chaque automne, les imprimés à carreaux reviennent au goût du jour. C’est particulièrement vrai cette année. Tartan, pied-de-poule, vichy, Prince de Galles… autant les femmes que les hommes peuvent les intégrer à leurs vestes, pantalons et jupes. Du côté des hommes, Charles Desnoyers, de Surmesur, remarque le retour des fines rayures verticales, dites pinstripes. Pour les dames, les imprimés animaliers – serpent, léopard, etc. – peuvent être intégrés, mais à petites doses. « On peut porter un chemisier à motif léopard sous un tailleur noir, c’est plus discret, ou jouer avec les accessoires : ceinture, chaussures, foulard… », énumère Mme Dufresne.

Le monde à vos pieds

« Des belles chaussures, ça change le look complètement ! », estime Mylène Dufresne. Pour ceux qui travaillent dans des milieux plus traditionnels, c’est souvent la seule façon d’exprimer son style en y intégrant de la couleur, des motifs ou des modèles au goût du jour. La styliste suggère ainsi de remplacer le talon aiguille par l’escarpin à gros talon carré ou la mule avec petit talon, tous deux très en vogue cette saison. Pour Ben Schubert, c’est l’évidence même : les accessoires comme les ceintures, les montres et les chaussures permettent à tout coup d’élever un look. « Cet automne, les bottes Chelsea remplacent avantageusement le soulier propre ou le sneaker. Ça fonctionne très bien avec un complet », suggère-t-il.

Découvrez nos spécialistes

Mylène Dufresne Styliste

La mode a toujours été une passion pour Mylène Dufresne. Mais c’est seulement après avoir été enseignante, puis représentante pharmaceutique qu’elle a pris son courage à deux mains et a lancé sa petite entreprise, il y a quelques années. Ses clientes – et clients, car elle a commencé à conseiller leurs conjoints – évoluent dans une multitude de domaines. Sa mission : les aider à exprimer leur personnalité et ajouter une touche d’audace bien placée à leur style.

Charles Desnoyers

Conseiller en art sartorial chez Surmesur

L’art sartorial, soit l’art du tailleur et des vêtements qu’il confectionne, est un savoir-faire qui a quelque peu sombré dans l’oubli, mais qui commence à regagner du terrain et à susciter l’intérêt des hommes à la recherche de complets d’exception. C’est le terrain de prédilection de Charles Desnoyers, qui conseille les clients de l’entreprise montréalaise Surmesur depuis trois ans afin de leur permettre d’être à la fois stylés et à l’aise dans leurs complets faits sur mesure par la maison. 

Ben Schubert

Fondateur de Ben & Boule Trading

Depuis 10 ans, le Montréalais Ben Schubert distribue à travers son entreprise Ben & Boule Trading des vêtements, chaussures et accessoires pour elle et lui triés sur le volet. Il compte parmi ses clients plusieurs grandes surfaces comme Holt Renfrew, Simons et La Baie. Sa passion : dénicher des marques émergentes en vue, à l’esthétique résolument actuelle et urbaine, qui ne sont pas encore en vente au pays, afin de les propulser et les faire connaître. Son flair l’a ainsi amené à introduire au Canada des marques très en vue, comme les montres Daniel Wellington et Olivia Burton.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.