Bien-être à la maison

Au spa, chez soi

Les beaux jours sont enfin de retour ! Le moment est venu de se régénérer de la tête aux pieds. Avec l’aide de quelques produits clés, il est possible de se prodiguer des soins dignes des plus grands spas dans le confort de son foyer.

Le brossage à sec : un soin méconnu

Si le brossage des dents et des cheveux fait partie de notre quotidien, bien des gens ignorent que le brossage de la peau a des effets tout aussi bénéfiques. Plus grand organe vivant du corps, la peau a pour fonction d’éliminer les toxines. Le fait de la brosser fréquemment permet de libérer les pores obstrués afin d’augmenter sa capacité d’évacuation.

Comment procéder ?

On utilise une brosse en fibres naturelles et on brosse la peau avec des mouvements circulaires en partant des extrémités du corps vers le cœur ; les brosses à long manche permettront d’atteindre les zones plus difficiles d’accès, comme le dos. Une fois le brossage terminé – le tout ne devrait pas prendre plus de cinq minutes – , on saute dans la douche pour se débarrasser des peaux mortes.

Un masque bon à croquer

Les masques de beauté semblent aujourd’hui connaître leur heure de gloire. En plus de procurer une sensation de détente instantanée à la peau, ils offrent des soins ciblés pour tout type de problème cutané.

Comment s’y retrouver ?

Il y a différentes options sur le marché. Riches en actifs gras, les masques hydratants nourrissent et redonnent de l’élasticité aux peaux sèches. Les masques matifiants permettent de réguler et d’absorber l’excès de sébum des peaux grasses. Leur ingrédient par excellence ? L’argile verte. Les masques apaisants conviennent aux peaux qui sont sensibles et vulnérables aux agressions extérieures. Finalement, les masques raffermissants s’adressent aux peaux matures, qui accusent une perte de souplesse et de tonicité. Ils contiennent souvent du collagène, ingrédient anti-âge incontournable.

Un bain digne de Cléopâtre

Le bain a des bienfaits qui vont bien au-delà de l’hygiène personnelle ; il s’agit d’une pratique thérapeutique sacrée qui remonte à l’Antiquité. À court de bain moussant ? Pas de panique ! En mélangeant du sel d’Epsom (ou même du gros sel) avec des huiles essentielles, on obtient un bain délectable en deux temps, trois mouvements.

D’humeur à se gâter ?

On se lance dans la fabrication d’une bombe de bain. Dans un bol, on mélange de l’acide citrique en poudre, du bicarbonate de soude, du sel d’Epsom et de la fécule de maïs. On ajoute ensuite de l’huile d’amande douce, des huiles essentielles, du colorant alimentaire et un peu d’eau. On mélange le tout au fouet, et on presse la préparation dans des moules. On laisse ensuite reposer durant 5 heures avant de démouler les bombes de bain, qui devront ensuite sécher 24 heures avant d’être utilisées.

L’art de l’automassage

Une fois sorti du bain, on passe à l’hydratation. On résiste à l’envie de s’appliquer distraitement de la crème et on en fait un véritable rituel. On s’adonne à l’Abhyanga, une technique ancestrale d’automassage avec huile issue de l’Ayurveda, médecine indienne millénaire. Ses bénéfices sont multiples : elle libère les tensions, améliore la circulation sanguine, nourrit la peau et freine son vieillissement.

Comment procéder ?

On remplit un contenant de son huile végétale favorite (sésame, amande, coco), puis on chauffe ce dernier dans un bain-marie pour amener l’huile à une température légèrement supérieure à celle du corps. Une fois l’huile réchauffée, on se masse le corps, des pieds à la tête, en effectuant des mouvements longs sur les os et des mouvements circulaires autour des articulations. On laisse l’huile pénétrer une quinzaine de minutes afin de prolonger ses bienfaits, puis on enlève l’excédent avec une serviette sèche ou en prenant une douche tiède.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.