À la carte

À la carte

La scène gastronomique montréalaise se réinvente sans cesse. Ouverture de restaurants, nouveaux menus, évènements… Nous vous présentons chaque semaine ce qu’il ne faut pas manquer pour bien boire et bien manger.

En vedette

Nouvelle garde chez le Lapin Pressé

Racheter un restaurant en pleine pandémie... Faut-il être un peu fou ? Le moins qu’on puisse dire, c’est que le trio qui s’est porté acquéreur du Lapin pressé, institution de l’avenue Laurier Est, n’a pas eu peur de sauter dans le vide. « À la RBC, qui est somme toute la banque pour les entreprises, on nous a dit que nous étions la première reprise depuis le début de la pandémie », nous apprend Laurence Vézina, une des copropriétaires, avec son ami, Charles Lemay, et son conjoint, François Dionne.

Travaillant tous deux dans le milieu des communications, Charles et Laurence se sont rencontrés alors qu’ils travaillaient pour la même boîte et sont devenus de très bons amis. Habitant le quartier depuis longtemps, le premier était un habitué du Lapin pressé, qui offre depuis 11 ans son café troisième vague (un des premiers à Montréal, d’ailleurs) et ses grilled-cheese sur l’artère commerciale. « L’an dernier, j’avais lancé comme ça au proprio que je pourrais ouvrir une franchise ; il m’a plutôt répondu : « Achète-le donc ! » J’en ai parlé à Laurence à ce moment et on a tous les deux trouvé que c’était une bonne idée. Durant la pandémie, au mois de mai, je l’ai relancé et il était prêt à vendre ! »

Avec l’aide de François, qui a une expertise en comptabilité, ils ont déterminé que le jeu en valait la chandelle. « Les bonnes étoiles se sont alignées. On peut penser que ça n’a pas de bon sens d’ouvrir un commerce pendant que tout le monde ferme, mais le Lapin, c’est une institution qui peut compter sur une équipe de rêve », résume Charles. L’ancien propriétaire, Sylvain Paré, continue de travailler sur place, désormais comme simple employé. L’endroit, qui n’offrait alors que des boissons et des grilled-cheese à emporter (la petite salle a été rouverte depuis), fonctionnait déjà très bien et le trio y a vu du potentiel.

Depuis leur prise de possession, le 1er juillet de nouveaux produits ont été ajoutés au menu : smoothies, bagels, limonade et thé glacé maison, par exemple. Le trio n’a pas l’intention de tout chambouler, mais compte allonger prochainement le menu, notamment avec un grilled-cheese « dessert » avec tartinade au chocolat. Or, la nouveauté qui a vraiment cartonné cet été grâce, entre autres, au populaire parc Laurier situé tout à côté, c’est l’ajout de bouteilles de vin nature qu’on peut se procurer sur place (à l’achat de nourriture). La sélection, toujours changeante, met de l’avant des exclusivités et de petites perles en quantités extralimitées dénichées avec l’aide de Bandit Nature, un projet lancé par Renaud Blanchet (Occupation double).

1309, avenue Laurier Est

Ouverture

Slice + Soda arrive dans le Mile End

La tendance en matière de pizza est assurément le style new-yorkais, vendu à la pointe. C’est exactement dans ce courant que s’inscrit l’entreprise Slice + Soda, qui vient d’ouvrir un comptoir rue Saint-Viateur Ouest, en plein cœur du Mile End. Le concept est simple : on choisit une pointe parmi les pizzas à croûte mince offertes – fromage, prosciutto, bocconci-basilic, végé... –, que l’on peut faire descendre avec l’un de leurs sodas faits maison aux parfums d’abricot, de pamplemousse sour, ou encore de sirop de yuzu et rhubarbe. Ne reste plus qu’à déguster le tout à leur comptoir ou dans la rue, sans plus de façons, en pliant la pizza en deux d’abord ! La succursale Slice + Soda du Mile End est la deuxième après celle du Vieux-Montréal, et d’autres ouvertures sont prévues dans les mois à venir, dont l’une au centre-ville. — Sophie Ouimet, La Presse

56, rue Saint-Viateur Ouest, Montréal

Évènement

Le retour d’Invasion Cocktail

Annulé au printemps dernier, le festival Invasion Cocktail tient finalement sa septième présentation en ce moment, et jusqu’au 19 septembre. La formule a été adaptée à la situation, par exemple avec des « kits prêts à shaker », pensés pour un groupe de huit personnes, accessoire nécessaire afin d’assister à un atelier virtuel de son choix sous diverses thématiques (La Dolce Vita, Vive la France, Tiki en folie). L’École de Bar Made With Love offrira également ce samedi et le 18 septembre des ateliers cocktails (places limitées). Autrement, on peut simplement profiter du festival pour visiter ses bars favoris, alors que 35 établissements partenaires à Québec et à Montréal offrent en tout une centaine de cocktails éphémères créés spécialement pour le festival. Psst : n’oubliez pas de télécharger le passeport gratuit en ligne afin de profiter d’un rabais de 20 % sur les cocktails vedettes.

— Iris Gagnon-Paradis, La Presse

À Québec

Saveurs complexes et accords audacieux chez Bleu marine

Les sommeliers Yann Barrette-Bouchard et Claudine Déry ont repris, au début de l’année, le local du Moine Échanson rue Saint-Jean, à Québec. L’ancien restaurant était une véritable institution pour les amoureux de vin nature dans la Vieille-Capitale. Le défi était de taille, mais les deux jeunes propriétaires le relèvent dans un contexte difficile. En raison de la pandémie, Claudine Déry (Hoogan et Beaufort, Bouillon Bilk) a quitté le service en salle et s’est installée aux fourneaux. Le couple a dû remercier le chef et la pâtissière embauchés quelques mois plus tôt. « J’ai passé mon confinement à faire des tortellinis et des macarons », dit-elle. Sa persévérance se reflète dans l’assiette : les saveurs sont complexes et les présentations raffinées. Chaque plat est construit autour d’un vin. Cette façon de faire moins courante permet aux propriétaires de créer des accords audacieux, comme le carpaccio de bœuf à l’épinette au riz soufflé et au citron, qui est accompagné d’un chenin blanc de la Loire. Avec comme seule frontière les régions viticoles, la découverte est garantie, même si vous êtes un oiseau de nuit. La majorité des plats sont cuisinés jusqu’à 2 h du matin. — Karyne Duplessis Piché, collaboration spéciale

585, rue Saint-Jean, Québec

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.