7 faits surprenants sur l’arthrite

Septembre est le mois de l’arthrite au Canada. Cette maladie chronique touche en effet la vie d’un grand nombre de Canadiens. À l’heure actuelle, ils seraient plus de 6 millions à en être atteints. Voici des informations importantes au sujet de cette affection que vous devriez savoir.

Elle englobe plusieurs affections

Contrairement à ce que certaines personnes pensent, il n’y a pas qu’un seul type d’arthrite. Il existe en fait plus de 100 formes d’arthrite. Celles-ci ont toutes leurs propres caractéristiques et leurs traitements spécifiques. Certaines formes d’arthrite sont de nature inflammatoire (comme la polyarthrite rhumatoïde, l’arthrite juvénile et la spondylarthrite ankylosante), alors que d’autres sont non auto-immunes (comme l’arthrose et la goutte). L’arthrite comprend également des syndromes douloureux comme la fibromyalgie et certaines formes particulières comme le lupus érythémateux disséminé qui s’attaque à tout l’organisme.

Elle touche surtout les femmes

Selon le rapport 2010 de l’Agence de la santé publique du Canada, «  Vivre avec l’arthrite au Canada : un défi de santé personnel et de santé publique  », près des deux tiers des personnes atteintes d’arthrite au pays sont des femmes. Les statistiques démontrent que ces dernières sont touchées par toutes les formes d’arthrite en proportion nettement plus élevée que les hommes, à l’exception de l’arthrite psoriasique qui touche sensiblement le même nombre d’hommes que de femmes, et de la goutte et de la spondylarthrite ankylosante qui sont plus fréquentes chez les hommes que chez les femmes.

Elle frappe aussi les enfants

L’arthrite fait partie des maladies chroniques de l’enfance les plus fréquentes. Selon la Société de l’arthrite, environ 3 enfants canadiens sur 1000 souffrent d’arthrite juvénile. Cette dernière est une maladie chronique inflammatoire qui affecte au moins une articulation, qui commence avant l’âge de 16 ans et qui persiste un minimum de six semaines. Elle touche un peu plus souvent les filles que les garçons, mais elle peut affecter des enfants de tous âges, du bambin à l’adolescent. Bien qu’il existe plusieurs formes d’arthrite juvénile, toutes peuvent avoir des effets dramatiques sur le corps et la qualité de vie des enfants touchés par cette maladie.

Elle est la principale cause d’invalidité

L’arthrite est la principale cause d’invalidité à long terme au Canada. Celle-ci arrive au premier rang parmi toutes les causes directes d’invalidité chez les femmes et au deuxième rang chez les hommes. L’Alliance de l’arthrite du Canada — un groupe d’organisations qui se sont engagées à améliorer la vie des personnes atteintes d’arthrite d’un océan à l’autre — estime que les répercussions de l’arthrite sur l’économie canadienne sous forme de coûts liés aux soins de santé et de perte de productivité s’élèvent à plus de 33 milliards de dollars annuellement. L’Alliance estime qu’en 2031, ce chiffre aura plus que doublé pour atteindre pas moins de 67 milliards de dollars.

Elle peut toucher d’autres organes

Outre les articulations, certaines formes d’arthrite peuvent toucher des organes du corps tels que le cœur, les vaisseaux sanguins, les yeux, les poumons, les reins, les nerfs et même la peau. Les arthrites inflammatoires (comme la polyarthrite rhumatoïde, l’arthrite juvénile et la spondylarthrite ankylosante) peuvent notamment entraîner une uvéite, une inflammation des structures internes de l’œil qui provoque des troubles de la vue. Elles peuvent aussi favoriser l’apparition de problèmes cardiaques tels que la destruction des valves cardiaques et la maladie coronarienne, ou de problèmes pulmonaires tels qu’une inflammation ou une hémorragie des poumons entraînant des difficultés respiratoires.

Elle est incurable

Bien que les médecins puissent maintenant diagnostiquer l’arthrite à un stade précoce et en traiter les symptômes, cette maladie est toujours incurable. Les traitements actuels permettent toutefois de soulager les douleurs et de contrer les détériorations dues à la maladie. Comme les formes d’arthrite sont nombreuses, les traitements sont aussi très différents et peuvent comprendre la médication (AINS, ARAL, agents biologiques, etc.), les injections de corticostéroïdes, la viscosupplémentation et la chirurgie.

Elle nécessite un programme d’exercices

Contrairement à ce que bien des gens croient, l’exercice physique fait partie intégrante du traitement de l’arthrite. Un programme d’exercices quotidiens adapté, comprenant des exercices d’étirements, de musculation et d’aérobie, est fortement recommandé pour aider à maintenir ses capacités fonctionnelles en général. Suivre un tel programme est en effet un moyen efficace d’améliorer l’amplitude des mouvements, d’atténuer la rigidité et les douleurs articulaires, et d’accroître l’endurance. Les activités à faible impact comme la marche, le vélo stationnaire, la natation, la marche nordique et l’utilisation d’un appareil elliptique sont notamment conseillées.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.