Deux semaines dehors

Les couleurs de la Croatie

Avec un littoral longeant l’Adriatique sur près de 2 000 km, la Croatie donne envie de jouer dehors. À la côte rocheuse s’ajoutent reliefs montagneux, villes fortifiées, plages magnifiques et près de 700 îles paradisiaques, pour la plupart inhabitées. Itinéraire parfait pour passer 15 jours dans ce joyau européen.

1 jour au parc national des lacs de Plitvice

À 130 kilomètres de la capitale Zagreb, se trouve le parc national des lacs de Plitvice, inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. D’une beauté exceptionnelle, ce parc est composé d’un ensemble de 16 lacs à l’eau cristalline, reliés entre eux par des dizaines de cascades et de petites rivières. La richesse de la faune et de la flore y est préservée par un encadrement très strict ; les visiteurs doivent suivre les sentiers balisés et aucune intervention humaine n’est autorisée. La promenade se termine par l’imposante chute d’une hauteur de 76 mètres.

2 jours à Zadar

Zadar, sur la cote, se visite à pied, en déambulant sur les pavés blancs. La vieille ville, située sur une presqu’île, profite d’une promenade de bord de mer magnifiquement aménagée. Tout au bout se trouvent les Orgues marines, œuvre architecturale qui unit le génie humain à l’énergie de la mer. Au total, 35 tuyaux enfouis sous l’eau, de longueurs et de diamètres différents, libèrent 7 accords en 5 tonalités, pour le plus grand plaisir des passants. De Zadar, on profite d’une excursion pour admirer l’archipel des Kornati, une centaine d’îles et d’îlots aux falaises abruptes et au relief de calcaire.

2 jours à Split

Deuxième ville en importance après Zagreb, Split est remarquable par sa constitution dans l’enceinte – puis autour – d’un immense palais romain. Érigé par l’empereur Dioclétien entre 294 et 305, le palais s’étend sur une surface de 39 000 mètres carrés. Il est aujourd’hui l'un des plus importants vestiges de l'architecture romaine au monde. Fascinant ! Le lendemain, on gravit la colline de Marjan pour y admirer le spectaculaire panorama de Split. C’est sur l’île de Brač, juste en face, qu’on retrouve Zlatni Rat, « la corne dorée », considérée comme l’une des plus belles plages d’Europe.

2 jours à Hvar

Hvar, située sur l’île du même nom, est considérée par plusieurs comme le Saint-Tropez croate. Station balnéaire prisée en période estivale, Hvar est reconnue pour sa vie nocturne. La ville, construite à flanc de colline, entoure une baie, et, à son sommet, une forteresse fait face à la mer. Pour s’y rendre, il faut gravir, certes, mais la vue imprenable qu’elle offre sur la région en vaut le coup. Juste en face se trouvent les îles Infernales (aussi appelées Pakleni), 21 îlots dotés de plages et de criques isolées. On s’y baigne en ayant aisément l’impression d’être seul au monde.

2 jours à Korčula

Quel magnifique panorama offre la ravissante cité fortifiée Korčula (qu’on prononce « Cortchula ») lorsqu’on y accède par traversier, au départ d’Orebić ! Située sur une péninsule, la vieille ville se visite en quelques heures, et charme les visiteurs par ses remparts, sa cathédrale et ses rues étroites agréablement fleuries par les résidents. Créée de façon ingénieuse, la ville a été réfléchie afin de maximiser la brise fraîche de l’été et de casser les vents froids de l’hiver. Une expédition sur l’île, d’une longueur de près de 50 km, est un incontournable : sa côte dentelée, truffée de baies et criques, ne laissera personne indifférent.

5 jours à Dubrovnik

On la surnomme la « perle de l’Adriatique ». Avec raison. Un climat parfait, un riche héritage historique, une beauté stupéfiante malgré les contrecoups de la guerre. Il faut savoir que 68 % des bâtiments de la vieille ville de Dubrovnik ont été endommagés pendant les cinq années qu’a duré le conflit croate. Le plan de sauvetage a porté fruit, et la reconstruction s’est opérée dans le respect, autant que possible, des techniques traditionnelles. Ici, il y a tant à faire : les remparts, le Stradun, le palais Sponza, la plage Banje… et une courte escapade pour admirer les bouches de Kotor, au Monténégro.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.