Hockey  Ligue américaine

Le Crunch écrase le Rocket

Carter Verhaeghe a inscrit deux buts et une aide, tandis qu’Alex Barré-Boulet a récolté un but et deux aides, aidant le Crunch de Syracuse à vaincre le Rocket de Laval 5-1, hier soir. Alexander Volkov et Andy Andreoff ont aussi touché la cible pour le club-école du Lightning de Tampa Bay (46-21-7). Cory Conacher et Cameron Gaunce ont amassé chacun deux aides, tandis que le gardien Eddie Pasquale a repoussé 20 tirs. Matthew Struthers a été l’unique buteur du Rocket (29-34-12). Connor LaCouvee a accordé trois buts sur 11 tirs en 21 minutes de jeu avant de céder sa place à Michael McNiven devant le filet des Lavallois. Ce dernier a stoppé 14 des 16 tirs dirigés vers lui. Le Rocket conclura sa saison aujourd’hui, quand il rendra visite aux Devils de Binghamton.

— La Presse canadienne

Soccer  L’Impact

Enfin, la rentrée montréalaise !

Samuel Piette veut voir son équipe s’imposer davantage sur la pelouse du stade Saputo.

Maintenant que l’Impact de Montréal aura enfin la chance de jouer un match devant ses partisans, ce pourrait être l’occasion pour l’équipe de dévoiler un visage différent de celui qu’elle a montré lors des six parties disputées en terrain ennemi.

C’est un peu l’opinion exprimée par Samuel Piette en prévision du duel contre le Crew de Columbus, cet après-midi au stade Saputo.

L’Impact (2-2-2) abordera cet affrontement avec huit points au compteur, soit trois de moins que l’an dernier en 17 matchs à l’étranger.

« Je pense que les points accumulés lors des six premiers matchs vont nous faire beaucoup de bien. On revient à la maison avec un certain niveau de confiance. On sait qu’on est capables de performer à l’extérieur, maintenant il s’agit de faire ça ici, à domicile », a noté Piette.

Le milieu de terrain québécois prend quand même soin de rappeler qu’une certaine discipline reste de mise dans l’approche collective sur la surface de jeu. Il s’agira donc de trouver le juste milieu entre le divertissement offert au public et la pratique d’un style plus incisif et efficace.

« On l’a vu à New York et à D.C., on a été un peu plus portés à laisser l’adversaire avoir le ballon, à avoir un bloc compact et ne pas se laisser pénétrer entre les lignes. On a très bien fait ça. »

« Je pense qu’à domicile, il faut être un peu plus imposants, contrôler le jeu, le rythme du jeu, le calmer un peu, des fois, et être un peu plus agressifs dans nos attaques. »

— Samuel Piette

« Quand on est à la maison, on joue pour le résultat, oui, mais en même temps, on veut donner un bon show et ça va être à nous de le faire samedi. Il faut garder ce qu’on fait de bien à l’extérieur, mais avoir cette approche un peu différente à la maison. »

Sans Piatti

Si l’Impact veut animer le spectacle cet après-midi, il devra le faire sans Ignacio Piatti, qui manquera un quatrième match de suite à cause d’une blessure au genou droit. Piatti doit passer des examens complémentaires au début de la semaine, a fait savoir l’entraîneur-chef, Rémi Garde, jeudi.

L’absence de l’Argentin, auteur de trois buts lors des trois matchs auxquels il a pris part, est d’autant plus importante que la formation montréalaise affrontera une équipe qui domine le classement de l’Association de l’Est. Le Crew totalise 13 points grâce à 4 victoires et à 1 verdict nul en 6 matchs, et seulement 4 buts accordés.

« C’est un bon adversaire, qui connaît un bon début de saison, a reconnu Piette. C’est une équipe qui aime avoir le ballon, jouer à partir de l’arrière, une équipe qui a un peu le même style que Kansas City. 

« Ce sera très important de ne pas répéter les mêmes erreurs que nous avons commises à Kansas City. Ça ne sera pas une copie conforme du match là-bas, mais ça y ressemblera beaucoup. »

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.