Festival d’été de Québec 

Soirée électro sur les Plaines 

Kygo, Diplo et Loud Luxary étaient les têtes d’affiche de la huitième soirée électro du Festival d’été de Québec, qui a transformé les plaines d’Abraham en véritable piste de danse. Résumé en images.

— D’après Le Soleil

FLASHES

Ça fait jaser

Ces personnalités font parler d’elles pour le meilleur ou pour le pire. Tour d’horizon des nouvelles d’ici ou d’ailleurs qui animeront les conversations autour de la machine à café.

Ça fait jaser

Taylor Swift, célébrité la mieux payée

Taylor Swift est l’une des artistes les plus populaires auprès de la nouvelle génération. Il n’est donc pas surprenant qu’elle soit aussi la célébrité la mieux rémunérée de l’année passée, selon la liste publiée hier par Forbes. La star de 29 ans a enregistré des revenus avant impôts de 185 millions US (242 millions) en 2018, entre autres grâce à sa lucrative tournée Reputation et à la signature d’un contrat avec l’étiquette Republic Records de la société Universal. L’entrepreneuse et vedette de téléréalité Kylie Jenner, le rappeur Kanye West, le joueur de soccer Lionel Messi et le chanteur Ed Sheeran complètent le top 5 des célébrités qui ont engrangé le plus de revenus l’an dernier.

— Luna-Marine Jamet, collaboration spéciale

Ça fait jaser

Win Butler obtient la citoyenneté canadienne

Le chanteur du groupe Arcade Fire, Win Butler, a déclaré qu’il avait dû porter un « smoking canadien » en denim et assuré à ses admirateurs que la police montée existait réellement dans un message publié sur les réseaux sociaux annonçant qu’il avait obtenu la citoyenneté canadienne. La publication Instagram montre Win Butler debout derrière un gâteau ressemblant au drapeau canadien, entouré d’officiels, d’un agent de la GRC et d’autres personnes à la suite de la cérémonie. Win Butler explique qu’il a vécu à Montréal pendant la moitié de sa vie et qu’il est donc « très naturel » pour lui d’avoir à la fois un passeport canadien et un autre américain. Dans un second message, on voit une vidéo montrant le ministre de la Citoyenneté, Ahmed Hussen, rappeler que les membres d’Arcade Fire ont « apporté une contribution extraordinaire » à un certain nombre de causes humanitaires, notamment en soutenant l’amélioration des soins de santé en Haïti.

— La Presse canadienne

Ça fait jaser

Un théâtre londonien renommé en l’honneur de Stephen Sondheim

Le 22 mars 2020, le jour de son 90anniversaire, le compositeur et parolier américain Stephen Sondheim aura pignon sur rue dans le West End londonien. En effet, après avoir été rénové cette année, le Queen’s Theatre, institution qui présente depuis 2004 la comédie musicale Les misérables, sera rebaptisé le Stephen Sondheim Theatre. Il s’agira du deuxième théâtre portant le nom de l’auteur des musicals Gypsy, Into the Woods, Sweeney Todd et West Side Story. Il y a 10 ans, Broadway avait renommé le Henry Miller Theatre en hommage au créateur de comédies musicales le plus influent du monde. Stephen Sondheim est le seul artiste vivant ayant deux théâtres à son nom sur deux continents, et ce, dans les deux Mecques des arts vivants. Une nouvelle production des Misérables, la comédie musicale qui tient l’affiche depuis le plus longtemps à Londres (35 ans), ouvrira le tout nouveau Sondheim Theatre le 18 décembre 2020. — Luc Boulanger, La Presse

Ça fait jaser

Une pétition pour réclamer la libération d’A$AP Rocky

Plus de 430 000 personnes ont signé depuis mardi une pétition en ligne réclamant la libération du rappeur américain A$AP Rocky, soupçonné d’agression après une rixe à Stockholm et détenu en Suède. D’après cette pétition, intitulée #JusticeForRocky et mise en ligne sur la plateforme Change.org, le rappeur a agi en légitime défense et sa détention provisoire, dans des « conditions inhumaines », constitue une violation de ses droits. L’artiste de 30 ans, de son vrai nom Rakim Mayers, a été arrêté et placé en garde à vue la semaine dernière après une bagarre survenue le 30 juin dans les rues de la capitale suédoise. Vendredi dernier, un tribunal de Stockholm a ordonné son incarcération au motif qu’il existait « un risque de fuite » à l’étranger. Son avocat a fait appel de cette décision, mais la Cour suprême suédoise a déclaré lundi n’avoir trouvé « aucune raison » de réviser celle-ci.

— Agence France-Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.