Californie

7

L’incendie de forêt Carr a fait un septième mort, hier. Jairus Ayeta, monteur de lignes électriques, a été tué dans une zone reculée du comté de Shasta, dans le nord de la Californie, où des équipes travaillaient à rebrancher l’électricité.

— Associated Press

Changement de gouvernement en Haïti

Jean Henry Céant désigné comme nouveau premier ministre

Le président haïtien Jovenel Moïse a annoncé hier avoir choisi comme premier ministre Jean Henry Céant, un notaire de 61 ans, après la chute du gouvernement Lafontant, victime de manifestations. M. Moïse a annoncé son choix trois semaines après les émeutes contre l’augmentation des prix du carburant qui ont semé le chaos à Port-au-Prince et après deux journées d’intenses négociations avec les présidents des deux chambres du Parlement. Notaire de profession, Jean Henry Céant sera le deuxième premier ministre du président Jovenel Moïse et succédera à Jack Guy Lafontant. — Agence France-Presse

GESTION DES Incendies en Grèce

Les chefs de la police et des pompiers à leur tour remplacés

Le gouvernement grec, critiqué pour sa gestion de l’incendie meurtrier à l’est d’Athènes ayant fait 90 morts, selon un nouveau bilan, a remplacé hier les chefs de la police et des pompiers. Cette décision est intervenue deux jours après le limogeage du ministre adjoint chargé de la Protection des citoyens, Nikos Toskas, tenu également responsable par l’opposition et les médias de « la mauvaise gestion » opérationnelle de l’incendie du 23 juillet, le plus meurtrier de l’histoire du pays. Les pouvoirs de protection civile ont été transférés au ministre de l’Intérieur Panos Skourletis. 

— Agence France-Presse

Syrie

Combats intensifs entre le régime et l’EI dans le désert de Soueida

Les forces du régime syrien bombardaient intensivement hier soir une zone désertique sous le contrôle du groupe État islamique (EI) près de la province de Soueida, dans le sud de la Syrie. Cette opération militaire serait « le début d’une offensive du régime pour déloger l’EI de cette poche », selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH). Ces combats et bombardements interviennent alors que la Russie a échoué dans ses négociations pour faire libérer une trentaine d’otages civils enlevés par l’EI le mois dernier, au terme d’une série d’attaques coordonnées contre la province de Soueida, ayant fait plus de 250 morts. — Agence France-Presse

Nouveau-Mexique

11 enfants délivrés des griffes de deux criminels

Onze enfants âgés de 1 à 15 ans ont été délivrés d’un repaire délabré tenu par des hommes à l’idéologie « extrémiste » au Nouveau-Mexique, a annoncé la police locale.

Deux hommes ont été arrêtés après l’intervention de la police. Les enfants se trouvaient dans « les pires conditions de vie et de pauvreté que j’ai jamais vues », a confié un officier.

L’opération a été menée en lien avec l’enquête concernant l’enlèvement d’un enfant de 3 ans disparu depuis plusieurs mois, a déclaré le bureau du shérif du comté de Taos, au Nouveau-Mexique.

Les recherches ont commencé l’année dernière à Jonesboro, en Géorgie, lorsque Siraj Wahhaj, 39 ans, a été accusé d’avoir enlevé son enfant – qui n’a jamais été retrouvé.

Le 2 août, le shérif Jerry Hogrefe a diffusé un mandat de perquisition décrivant « un complexe de fortune entouré de pneus et d’un mur de terre », dans la municipalité rurale d’Amalia, où Wahhaj et un autre homme, Lucas Morten, étaient soupçonnés de se cacher.

Un message décisif

Le FBI, bien qu’ayant fourni des informations et des données de surveillance sur place, « ne pensait pas qu’il y avait assez de motifs valables pour entrer dans la propriété », a déclaré Jerry Hogrefe.

« Tout a changé pour moi lorsqu’un message nous a été transféré par un inspecteur de Géorgie, dont nous avons estimé qu’il provenait de ce lieu – le message envoyé par un tiers disait simplement en partie : ‟nous sommes affamés et nous avons besoin de nourriture et d’eau” », a poursuivi le shérif.

Persuadé qu’il « fallait agir », le shérif a ensuite affirmé avoir planifié, par sécurité, « une approche tactique », car les occupants étaient soupçonnés d’être des « extrémistes musulmans » en possession « d’armes lourdes ».

Un spectacle « déchirant »

Vendredi matin, une dizaine d’officiers ont lancé l’opération, découvrant dans le taudis, décrit comme « une caravane étroite, enterrée dans le sol, couverte de plastique, sans eau, canalisations ou électricité », deux hommes armés d’un fusil d’assaut AR-15, cinq chargeurs armés de 30 balles et quatre pistolets chargés.

Les deux hommes refusant d’obéir aux injonctions verbales, la police a lancé le raid qui s’est terminé sans incident grave ni victime.

Les 5 adultes et 11 enfants « qui ressemblaient à des réfugiés du tiers-monde » ont été trouvés « sans nourriture ou eau fraîche » et « sans chaussures, sans hygiène personnelle et vêtus essentiellement de chiffons sales », a décrit la police, ajoutant que le spectacle était « déchirant ».

Morten est poursuivi pour avoir hébergé un fugitif, et Wahhaj a été arrêté pour enlèvement d’enfant.

Trois femmes suspectées d’être les mères des enfants ont aussi été interpellées pour être interrogées.

— Agence France-Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.