Pâques

La chasse aux plus beaux cocos

Chaque année, les artisans chocolatiers se surpassent lorsqu’il est temps de célébrer Pâques sous le signe du chocolat. Notre journaliste est allée à la recherche des plus beaux cocos de Pâques de la métropole, et est revenue avec cinq œufs dans son petit panier… dont certains recelaient de bien jolies surprises !

Un beau choc

Toute nouvelle – la boutique a ouvert ses portes en novembre dernier sur le boulevard Saint-Laurent –, la chocolaterie État de choc propose des créations raffinées, souvent inusitées, de la chocolatière Stéphanie Bélanger. Pour son tout premier Pâques, l’entreprise a créé quatre gros cocos délicatement peints à la main (plus deux tout unis, pour les minimalistes) déclinés en divers types de chocolats. Nous avons craqué pour le mignon Blanc Confettis, fait de chocolat blanc 33 % Opalys.

Prix : 36,99 $ (160 grammes), offert en boutique

Valoir son pesant d’or

La chocolatière Chloé Gervais-Fredette n’est plus à présenter. Celle qui est nommée dans la catégorie Artisan de l’année aux Lauriers de la gastronomie québécoise mitonne depuis plus de 15 ans ses jolies créations chocolatées dans sa boutique-atelier sise rue Duluth, Les Chocolats de Chloé. Pour Pâques, cet œuf paré de vermicelles de couleurs peintes à la main (offert en chocolat noir ou au lait) contient son pesant d’or de petits trésors à l’intérieur : une quarantaine de petits œufs pralinés et d’œufs de nougatine enrobés de chocolats noir, au lait, blond et blanc, sans compter deux petits animaux pralinés. De quoi ravir toute la maisonnée !

Prix : 55 $ (500 grammes), offert en boutique

Œuvre chocolatée

Les créations de Lecavalier Petrone sont vraiment dans une classe à part, grâce aux doigts de fée de l’artiste-chocolatière Chloé Migneault-Lecavalier, qui peint chacune de ses œuvres chocolatées à la main, avec du beurre de cacao coloré. Pour célébrer Pâques en beauté (et gourmandise), la jeune entreprise propose plusieurs ensembles et, notre préféré, l’œuf-surprise (en version chocolat noir ou au lait). Pas le choix, il faut casser le magnifique œuf pour pouvoir déguster le caramel fleur de sel, le praliné, les petits chocolats signature et autres petits œufs qui se cachent à l’intérieur. Un vrai régal, pour les yeux et le palais.

Prix : 23 $ (120 grammes), offert à l’atelier-boutique et dans quelques points de vente

Prêt pour la fiesta

Installé depuis un peu plus de deux ans dans un tout petit et mignon local de la rue Marquette, sur le Plateau Mont-Royal, Noir Chocolat compte son lot d’adeptes accros aux décadentes créations chocolatées de Véronique Éthier. Une panoplie de cocos tous plus alléchants les uns que les autres sont offerts pour Pâques, mais nous n’avons pu résister à l’œuf Piñata. Recouvert de bonbons multicolores, ce festif œuf au chocolat au lait n’attend qu’une chose : se faire briser en mille morceaux pour répandre ses surprises, comme des guimauves à la framboise enrobées de chocolat noir ou des bretzels enrobés de chocolat blond. Que la fête commence !

Prix : 26,50 $ (200 grammes), offert en boutique

Poupée russe à croquer

À la manière d’une poupée russe, l’œuf doré de Pâques (fait à partir de chocolat au lait 33 %) proposé par l’entreprise Juliette & Chocolat contient un œuf, où se trouve un œuf qui cache… un autre œuf ! À l’aide d’un petit marteau en bois inclus dans l’emballage, on casse le coco pour libérer les autres, chacun offrant une variation différente à l’intérieur. Tout à fait amusant et surtout… fort délicieux.

Prix : 16,95 $, offert dans toutes les succursales et en ligne

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.