Ce que Trump a changé

Tatiana Nemirovsky
Washington DC

« La politique ne m’intéresse pas vraiment. Avant l’élection de Donald Trump, je n’aurais jamais demandé à quelqu’un pour qui il ou elle a voté. Aujourd’hui c’est différent. Si ton rendez-vous galant a voté pour Trump, tu te questionnes vraiment sur ses valeurs et sa personnalité. »

— Tatiana Nemirovsky, 27 ans, chef de produit vivant à Washington DC

Blake Neff
Washington DC

« Sous Obama, les démocrates étaient plus ouverts à sortir avec des républicains. Aujourd’hui, par contre, ils affichent qu’ils n’aiment pas Trump sur leur profil [sur les applications de rencontre]. Dans mon cas, sortir avec une démocrate ne fonctionnerait pas parce que nous ne partagerions pas les mêmes valeurs. Je suis contre l’avortement, par exemple. »

— Blake Neff, 27 ans, rédacteur de nouvelles vivant dans la région de Washington DC

Sherman Lowery
Caroline du Sud

« Un jour, j’ai voulu inviter une femme à un rendez-vous galant. Elle a refusé mon invitation parce que je n’avais pas voté pour Hillary Clinton. Selon elle, un vote perdu pour Hillary équivalait à un vote de plus pour Donald Trump. J’avais pourtant voté pour Gary Johnson, un candidat libertarien indépendant. De nos jours, les gens ne semblent pas pouvoir sortir avec quelqu’un qui a des opinions politiques. »

— Sherman Lowery, auteur du balado The Forge Podcast consacré aux rencontres en ligne, vivant en Caroline du Sud

états-unis

Quand Trump complique la recherche de l’âme sœur

Washington — « Si tu soutiens Trump, ne me contacte pas. » Voici le type de message que les Américains n’hésitent plus à afficher sur les sites et applications de rencontre. Depuis l’élection de Donald Trump à la tête du pays, filtrer ses partenaires amoureux potentiels selon leurs allégeances politiques est devenu l’une des principales préoccupations des célibataires à la recherche de l’âme sœur. Une nouvelle réalité qui a considérablement compliqué les rencontres amoureuses au pays de l’oncle Sam.

« En 20 ans de carrière je n’ai jamais rien vu de tel », lance d’emblée Christie Nightingale, fondatrice de l’agence matrimoniale Premier Match, installée à Washington DC.

Dans la capitale américaine, majoritairement démocrate, les tensions politiques ont toujours existé. Depuis l’arrivée au pouvoir de Donald Trump, elles sont cependant devenues source d’incompatibilité pour plusieurs célibataires.

« Dès qu’il s’est présenté comme candidat à la présidence, mes clients ont commencé à me dire qu’ils n’accepteraient pas de rencontrer quelqu’un qui le soutient », se souvient l’entremetteuse.

Le phénomène ne concerne cependant pas que la capitale américaine. Selon un récent sondage réalisé par le site de rencontre Match.com, 54 % des célibataires croient qu’étant donné le climat politique actuel, il est important de connaître les opinions politiques d’un partenaire potentiel ; 23 % des célibataires seraient d’ailleurs prêts à aborder le sujet dès la première rencontre; tandis que 5 % iraient jusqu’à quitter la rencontre si leur rendez-vous galant ne partageait pas les mêmes opinions politiques qu’eux.

En réponse au phénomène, une foule de nouveaux sites de rencontre tels que Bernie Singles, Conservatives Only ou encore Liberal Hearts ont vu le jour afin de rapprocher les célibataires selon leurs préférences politiques. À l’approche de l’élection présidentielle en 2016, la populaire application de rencontre Bumble a quant à elle créé une série de filtres permettant à ses utilisateurs d’afficher leur soutien à leur candidat politique préféré.

« Après les élections, j’ai dû ajouter des espaces réservés aux préférences politiques sur les questionnaires que mes clients doivent remplir, affirme Michelle Jacoby, fondatrice de l’agence matrimoniale DC Matchmaking. En huit ans de carrière, je n’avais jamais eu à parler de politique avec mes clients. Aujourd’hui, si je ne le fais pas, je ne peux pas bien faire mon travail », soutient-elle.

« L’éléphant dans la pièce »

Julie Spira en est convaincue : Donald Trump a tué les relations amoureuses telles qu’on les connaissait.

« La politique est devenue l’éléphant dans la pièce pour les célibataires, constate-t-elle. Avant, les gens voulaient rencontrer quelqu’un de non fumeur, par exemple. Aujourd’hui, ils veulent une personne qui partage leurs opinions politiques. »

En 2015, cette coach en relations amoureuses originaire de Los Angeles filait le parfait bonheur avec celui qu’elle décrit comme l’amour de sa vie. Après une longue séparation de 15 ans, le couple s’était finalement retrouvé et espérait vieillir ensemble.

Puis, Donald Trump a annoncé sa candidature à la présidence des États-Unis. Une catastrophe pour Julie, une nouvelle inespérée pour son amoureux. « Je ne supportais plus de l’entendre parler de la manière dont Trump allait rendre sa grandeur à l’Amérique, raconte Julie. Dès qu’il y avait une nouvelle dans les médias, le sujet revenait sur la table. Nos opinons étaient si différentes que la relation a commencé à se désintégrer. » Jusqu’à ce que le couple se sépare.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.