Le chiffre du jour

4e

L’équipe canadienne féminine de basketball a grimpé au quatrième rang du classement mondial de la FIBA, un sommet dans l’histoire du programme. Le Canada se retrouve dans l’ordre derrière les États-Unis, l’Australie et l’Espagne, à la suite de la publication du plus récent classement, vendredi. Le Canada se prépare en vue du tournoi de préqualification olympique dans la zone des Amériques, la semaine prochaine à Edmonton.

— La Presse canadienne

Incroyable mais vrai !

Point de vue spectaculaire

La caméra embarquée de ce cycliste nous donne une vue spectaculaire de sa descente lors du célèbre Red Bull Rampage, une compétition de vélo freeride qui a lieu en Utah chaque automne.

La Presse

Basketball

Victoire coûteuse pour les Raptors

Pascal Siakam a égalé un sommet personnel avec 44 points, mais deux gros noms des Raptors sont tombés au combat, vendredi, dans un gain de 122-104 de Toronto à La Nouvelle-Orléans, face aux Pelicans. Kyle Lowry s’est blessé au pouce gauche en milieu de deuxième quart. Puis, vers la fin de l’engagement, Serge Ibaka a subi une entorse à la cheville droite. Ni l’un ni l’autre n’est revenu dans le match. Siakam a égalé une performance de février dernier, contre les Wizards de Washington. Il a aussi récolté 10 rebonds. OG Anunoby a réussi 21 points, 3 de plus que Norman Powell, alors que Fred VanVleet a ajouté 12 points et 11 passes pour les vainqueurs. Le Montréalais Chris Boucher a inscrit cinq points pour les Raptors, qui entamaient un séjour de cinq matchs à l’étranger.

— La Presse canadienne

Soccer

Le Fury suspend ses activités ; l’Impact perd son partenaire

Le Fury d’Ottawa a suspendu ses activités, ce qui signifie la fin du soccer professionnel dans la région de la capitale nationale et la dissolution du club partenaire de l’Impact de Montréal. L’Ottawa Sports and Entertainment Group (OSEG), qui était propriétaire de la formation dans la United Soccer League, a annoncé la décision vendredi. Le Fury était partenaire de l’Impact depuis trois saisons et acceptait de recevoir des joueurs de la formation de la MLS par le biais de prêts. L’équipe a indiqué qu’elle était incapable d’obtenir les autorisations nécessaires par les instances dirigeantes pour participer aux activités de l’USL en 2020. La CONCACAF, qui supervise le soccer en Amérique du Nord, en Amérique centrale et dans les Caraïbes, ne voulait pas autoriser le club d’Ottawa à jouer dans une ligue américaine quand une alternative canadienne – la nouvelle Première Ligue canadienne – lançait ses activités.

— La Presse canadienne

Soccer

Le Canada fait à nouveau confiance à Samuel Piette

L’équipe canadienne de soccer masculin a effectué seulement deux changements à sa formation en prévision d’un duel contre les États-Unis, et Samuel Piette a de nouveau été retenu. Le Canada avait défait les États-Unis 2-0 le 15 octobre à Toronto, une première depuis 1985. Le sélectionneur John Herdman a donc ramené 21 des 23 joueurs qui composaient sa formation – dont le milieu de terrain de l’Impact de Montréal – en prévision du prochain duel de la Ligue des Nations de la CONCACAF, présenté le 15 novembre à Orlando, en Floride. Le Canada (3-0-0) accédera au carré d’as grâce à une victoire ou un match nul face aux Américains (1-1-0). Le Canada a une fiche de 10 gains à ses 12 dernières sorties et a établi un record national en marquant un but dans chacun de ces matchs.

— La Presse canadienne

Hockey  LNH

Trois autres matchs en Europe la saison prochaine

Les Bruins de Boston, les Predators de Nashville, l’Avalanche du Colorado et les Blue Jackets de Columbus participeront à la Série globale 2020, alors que la LNH présentera trois matchs réguliers en Europe la saison prochaine. Les Bruins et les Predators amorceront leur campagne avec un duel à l’O2 Arena de Prague, en République tchèque, en octobre prochain. Plus tard durant l’automne, l’Avalanche et les Blue Jackets disputeront deux matchs au Hartwall Arena de Helsinki, en Finlande. La Série globale de la LNH sera présentée pour une quatrième année d’affilée. Il s’agira de la neuvième saison au cours de laquelle des matchs réguliers du circuit Bettman sont disputés en Europe.

— La Presse canadienne

Soccer universitaire  Championnat canadien

Une finale toute québécoise !

La finale du Championnat canadien de soccer universitaire masculin opposera dimanche les Carabins de l’Université de Montréal et les Patriotes de l’UQTR, une première finale toute québécoise dans l’histoire de cette compétition.

Les Carabins, champions en titre, ont comblé leurs partisans en battant les Capers du Cap-Breton, 2-1, en prolongation, grâce à des buts d’Omar Kreim, sur penalty, et de Guy-Frank Essomé Penda, à la 116e minute. L’attaquant avait déjà obtenu le penalty quand il avait été fauché dans la zone de réparation après une percée sur le flanc droit. Les Capers ont réduit l’écart à un but en toute fin de match, sur un penalty de Cory Bent, mais les Carabins ont ensuite tenu le coup jusqu’au bout.

C’était la troisième année d’affilée que les Carabins et les Capers s’affrontaient aux nationaux, après avoir disputé la finale en 2018 et en 2017. Il s’agira donc d’une troisième finale de suite pour l’équipe de l’entraîneur-chef Pat Raimondo.

Dans l’autre demi-finale, les Patriotes se sont qualifiés pour la première finale de leur histoire grâce à une victoire de 1-0, aussi en prolongation, face aux Ravens de Carleton, l’équipe favorite de la compétition. Ces derniers ont dû jouer la prolongation avec un joueur en moins à la suite d’un carton rouge et les Patriotes en ont profité pour marquer leur seul but dès les premiers instants du temps additionnel. Comme la veille en quart de finale, c’est un centre parfait du capitaine Jean-Simon Cournoyer qui a permis à Gabriel Wiethaeuper-Balbinotti d’inscrire le but vainqueur de la tête.

Les Carabins et les Patriotes se sont affrontés en finale provinciale, vendredi dernier, les Montréalais profitant de deux buts tardifs pour s’imposer 2-0 à Trois-Rivières. Les Patriotes auront la chance de prendre leur revanche dimanche, à 14 h 30, sur le terrain de leurs rivaux. Les Carabins, eux, pourraient devenir la première équipe québécoise à défendre son titre national depuis McGill en 1981 et 1982.

— Michel Marois, La Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.