Stingray se prépare à une transaction majeure

Music Choice sur le point d’être achetée

Le PDG de Stingray, Eric Boyko, ne craint pas de faire les choses différemment. Après avoir pris Bay Street par surprise au printemps en achetant une centaine de stations de radio au Canada anglais, le fournisseur montréalais de services musicaux a lancé l’été dernier une rare offre d’achat hostile sur une entreprise privée (Music Choice). Voilà maintenant que Stingray vient de récolter 25 millions afin de l’aider à boucler une éventuelle transaction majeure, selon toute vraisemblance l’acquisition de Music Choice.

« Il est plutôt rare de voir une entreprise essentiellement préfinancer une acquisition, c’est-à-dire lever des fonds avant d’annoncer la transaction », confie un expert au sein d’une grande banque canadienne, qui ne peut être identifié en raison des liens d’affaires de son employeur avec Stingray.

L’offre d’achat hostile de Stingray pour son concurrent américain Music Choice – notamment détenu par Microsoft et Comcast – est évaluée à 120 millions US. L’offre ayant été dévoilée il y a trois mois, si la réponse des actionnaires de Music Choice était négative, Stingray en aurait déjà informé les marchés.

« On se positionne pour être prêt [à acheter Music Choice]. Nous sommes toujours en discussions [avec Music Choice], mais il n’y a rien d’imminent. »

— Eric Boyko, PDG de Stingray

Stingray a annoncé lundi soir que la famille Steele – celle-là même qui vient de vendre à Stingray ses stations de radio – débloquait 25 millions pour acheter des actions de Stingray à 10,29 $ chacune, un prix 35 % plus élevé que celui à la clôture du marché lundi, qui était de 7,61 $.

La direction de Stingray souligne que le produit de l’émission d’actions sera affecté au fonds de roulement et permettra d’offrir plus de flexibilité en vue d’une « future acquisition majeure ».

« Ça renforce notre bilan. Avec le marché du crédit qui augmente et le marché boursier qui devient plus volatil, c’est une bonne façon de se faire un coussin et montrer à tout le monde qu’on est bien préparé », dit Eric Boyko.

En réaction, l’action de Stingray a bondi de 11 % hier en Bourse, clôturant à 8,44 $ à Toronto.

Stingray avait perdu plus de 30 % de sa valeur boursière depuis l’annonce, en mai, de l’acquisition de stations de radio au Canada anglais au coût d’un demi-milliard de dollars. Le titre avait touché la semaine dernière un plancher des 52 dernières semaines.

« L’explication fournie par Stingray pour l’utilisation future des fonds récoltés laisse croire que l’acquisition de Music Choice semble de plus en plus probable, possiblement au cours des quatre prochains mois », soutient l’analyste Adam Shine, de la Financière Banque Nationale, dans un rapport publié hier.

« L’idée d’accumuler de l’argent en prévision de l’annonce formelle d’une acquisition fera écarquiller les yeux de certains investisseurs, mais je comprends pourquoi », souligne de son côté son collègue Bentley Cross, de la TD, dans une note envoyée à ses clients. Bentley Cross croit que l’annonce du placement privé devrait rassurer les investisseurs qui craignaient que Stingray éprouve des ennuis à financer ses projets.

Stingray publiera ses plus récents résultats trimestriels ce soir et Eric Boyko les commentera demain matin au cours d’une conférence téléphonique. Il sera assurément questionné sur Music Choice.

Revue boursière

Focalisée sur les élections, Wall Street termine en hausse

Wall Street a terminé en petite hausse, hier, lors d’une nouvelle séance très attentiste alors que se tenaient aux États-Unis les élections de mi-mandat près de deux ans après l’accession de Donald Trump au pouvoir. L’indice Dow Jones a pris 0,7 % et l’indice NASDAQ, à forte coloration technologique, 0,6 %.

Perte de 350 millions pour Bausch

Bausch Health Companies a affiché une perte de 350 millions US pour son plus récent trimestre, alors que ses revenus ont diminué par rapport à l’an dernier. La société anciennement connue sous le nom de Valeant a précisé que sa perte par action pour le trimestre clos le 30 septembre s’était établie à 1,00 $US. Les revenus ont totalisé près de 2,14 milliards US pour le trimestre, en baisse par rapport à ceux de 2,22 milliards US d’il y a un an. — La Presse canadienne

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.