Italie Bons plans

Parme

Pour profiter du meilleur d’une destination lors d’un court séjour.

Parme, c’est en quelque sorte le cœur secret, battant et vibrant du nord de l’Italie, trop souvent éclipsé par la réputation de son jambon ou de son fromage. En retrait des grandes villes, aussi accessible de Milan, Gênes, Venise ou encore Bologne, l’ancien duché est rempli de trésors architecturaux, historiques et artistiques dont l’attrait atteint, voire dépasse celui de la bonne chère.

Pour admirer l’art du Corrège

Cathédrale de Parme

Consacrée à l’assomption de la Vierge, la cathédrale de Parme, discrètement sise sur la Piazza del Duomo, donne à admirer un magnifique exemple d’architecture romane. Sa coupole renferme une fresque en trompe-l’œil exceptionnelle du peintre Antonio da Correggio (1489 – 1534), correspondant en tous points à la technique surnommée di sotto in sù (« vu d’en bas »), qui préfigure l’illusionnisme magistral du Baroque. Situé en face de la cathédrale, le baptistère de Parme compte parmi les monuments médiévaux les plus importants d’Europe, et marque la transition entre styles roman et gothique. Sa forme octogonale et son extérieur de marbre rose de Vérone sont facilement reconnaissables.

7, Piazza del Duomo

Pour contempler une merveille d’architecture baroque

Santa Maria della Steccata

Non loin de là, le sanctuaire de Sainte-Marie-de-la-Palissade contient en sa crypte une chapelle mortuaire qui abrite les tombes de plusieurs ducs des maisons Farnèse et de Bourbon, le cœur du duc Charles III… puis, un peu partout dans le bâtiment, une série d’œuvres, fresques et décorations extraordinaires nées du génie d’un autre « fils prodige » de la ville, le peintre Francesco Mazzola, mieux connu sous le nom du petit Parmesan (Parmigianino). Remarquable également, l’Assomption de Bernadino Gatti, sous la coupole centrale, récemment restaurée, et dont les bleus sont exceptionnels. Le dessin de la coupole, tout comme celui, en forme de croix grecque, de la nef et du chœur, rappellent la basilique Saint-Pierre de Rome.

5, Strada Garibaldi

Pour déguster le meilleur prosciutto en ville

Osteria del Teatro

Incontournables des incontournables, le jambon et le fromage parmesans se dégustent presque à toute heure du jour et de la nuit, héritiers nobles d’une tradition de fabrication et d’affinage près de deux fois millénaire. Le processus d’élevage et de maturation des deux denrées suit des contrôles multiples et stricts. On estime à près de 9 millions le nombre de jambons fabriqués annuellement, dont une bonne partie est destinée à l’exportation. Pour en apprécier toute la saveur à l’une des tables les plus sympas en ville, l'accompagner d’une vaste sélection de vins régionaux, dont l’immortel et pétillant lambrusco, l’Osteria del Teatro, à un jet de pierre de l’opéra, n’a pas son pareil.

Piazza San Bartolomeo

Pour plonger au cœur de la Renaissance parmesane

Galleria Nazionale

Inaugurée par les cardinaux Farnèse dès la basse Renaissance, l’extraordinaire collection de l’ancien duché parmesan a connu son lot de rebondissements au fil d’une histoire séculaire. Partagée un temps entre les propriétés des Farnèse à Rome et Caprarola, puis transférée à Naples, avant de se voir réquisitionnée par Napoléon sous le protectorat français (1803 – 1814) puis intégralement transférée à Paris, ce n’est qu’à partir de 1816, sous l’égide de Marie-Louise d’Autriche, qu’elle prit sa forme et surtout son siège actuels, au Palazzo della Pilotta. Soucieuse de préserver le patrimoine parmesan, la duchesse (et dernière femme de Napoléon) continua d’acquérir de nombreuses œuvres appartenant à la noblesse locale jusqu’à sa mort en 1847.

5, Piazza della Pilotta

Pour marcher sur les traces de Giuseppe Verdi

Busseto et environs

Le plus célèbre compositeur d’opéra de l’histoire a vu le jour et a grandi à quelques kilomètres de Parme, entre Le Roncole et Busseto, avant de s’établir dans une villa (la Villa Verdi) à Sant’Agata, où il résida jusqu’à la fin de sa vie. Entre le théâtre qui porte son nom, sa maison natale, classée monument national, le Palazzo Orlandi, où il vécut adulte, et le musée de la Casa Barezzi, dont la collection comprend nombre de portraits originaux, lettres manuscrites et autres objets ayant appartenu à Verdi, la visite de Busseto et des environs vaut largement le détour. Il faut prévoir une quarantaine de minutes de voiture pour relier le centre depuis Parme.

Pour découvrir l’un des plus beaux théâtres Du monde

Teatro Farnese

Achevé en 1618, le Teatro Farnese est simplement l’un des plus beaux théâtres au monde avec son dessin d’inspiration antique. Il réunit des éléments de styles ionique ou corinthien et sa structure, entièrement réalisée en bois d’épicéa du Frioul, est censée imiter le marbre. L’architecte Aleotti a pris pour modèles deux autres théâtres italiens célèbres, le Teatro Olimpico de Vicence (signé Palladio) et le théâtre antique de Sabbioneta, inspiration remarquable, notamment dans l’agencement des colonnes et la disposition des sculptures et peintures qui encerclent le parterre. Fait d’importance dans l’histoire de la représentation scénique, le Farnese est réputé être le premier doté d’un arc d’avant-scène permanent.

15, Piazzale della Pilotta

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.