influence des enfants sur les achats

Vous vous reconnaissez ?

Les parents voient aujourd’hui leurs enfants s’impliquer davantage dans les décisions d’achats. Ces derniers passent aussi plus souvent à la caisse… de leur plein gré.

87 %

C’est la proportion de parents qui admettent qu’une partie des dépenses familiales sont influencées par leurs enfants. Selon une étude de la National Retail Federation (NRF), association de détaillants américaine, les membres de la génération Z (ceux qui sont nés après 1994) sont plus enclins à influencer les achats de vêtements, de jouets, d’aliments et de sorties. Ces derniers sont aussi portés à dépenser leur propre argent pour des produits de divertissement, tels des applications, de la musique et des jeux. « Les enfants sont beaucoup plus impliqués dans les décisions d’achats aujourd’hui, constate Mark Mathews, vice-président au développement, à la recherche et à l’analyse de l’industrie de la NRF, dans un communiqué. Ce fut le cas, cette année, lors de la rentrée scolaire. Les jeunes étaient beaucoup plus impliqués qu’il y a une décennie. »

63,11 $US

C’est la somme tirée de leur allocation ou de leur propre argent que les adolescents et préadolescents ont dépensée en moyenne lors de la dernière rentrée scolaire. Cela représente une hausse significative comparativement à 2009 (42,82 $US). Chez les préadolescents seulement, la hausse moyenne a été de 11,94 $US à 26,40 $US.

72 %

C’est la proportion de parents qui disent impliquer leurs enfants dans les décisions d’achats bien avant de passer à la caisse, lors des recherches ou des lectures sur l’internet, à la maison, par exemple. Un peu plus de la moitié des parents (56 %) les impliquent au moment de comparer les prix, de s’enquérir de la disponibilité des produits ou juste avant d’acheter.

Pourquoi les parents souhaitent-ils impliquer leurs enfants ?

Pour trois raisons principalement : leurs enfants risquent fort d’utiliser les objets achetés (57 %) ; leur opinion leur importe (57 %) ; ils veulent leur enseigner la prise de décision éclairée (56 %). Mais aussi pour renforcer les liens qui les unissent à leurs enfants…

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.