Les phares du Saint-Laurent

Se laisser guider par les phares

La plupart des phares du Québec ne guident plus les bateaux, mais un certain nombre d’entre eux restent ouverts au public pour une visite, un repas ou une nuitée. La Presse vous en présente quatre qui font partie de la Route des phares.

Le phare de Pointe- à-la-Renommée

Le phare de Pointe-à-la-Renommée n’a pas seulement aidé des voyageurs à trouver leur chemin sur le fleuve Saint-Laurent : il a lui aussi voyagé.

Érigé en 1907 en Gaspésie, il est envoyé à Québec en 1978 par Pêches et Océans qui veut, ainsi, le protéger du vandalisme et d’un certain abandon. La population s’ennuie. « Et lui aussi, il s’est ennuyé de nous », assure Priscilla Poirier qui s’est battue, avec sa sœur et un groupe de femmes de la région, pour le rapatriement du phare en 1997.

« La région traversait une période difficile, avec le moratoire sur la pêche de fond et la fermeture d’une usine de transformation du poisson, se souvient Priscilla Poirier. On a eu l’idée de faire un circuit touristique en remettant le site en état, pour créer des emplois. »

La première victoire a été de franciser le nom du lieu (pointe à la Renommée, plutôt que Fame Point), en 1992, relève Blandine Poirier. Puis, il fallut près de cinq ans au groupe de bénévoles pour amasser les 125 000 $ nécessaires pour le transporter sur les quelque 650 km séparant pointe à la Renommée de Québec. On l’a repeint en rouge, sa couleur d’origine, à l’arrivée.

Le phare assure maintenant sept emplois saisonniers, et des visites guidées du site sont offertes tous les jours, de la mi-juin au début septembre. On peut y explorer une reconstitution de la première station de télégraphie en Amérique du Nord, inaugurée en 1904, arpenter une exposition rappelant la vie des pêcheurs gaspésiens et quelques sentiers de randonnée. C’est l’un des plus beaux arrêts du circuit.

Le phare de Pointe- à-la-Renommée

emplacement : L’Anse-à-Valleau

Année de construction : 1907

Ouverture : jusqu’au 29 septembre

Visites guidées : 6 $ (10 $ avec l’espace Marconi) pour les plus de 11 ans ; 3 $ (6 $) pour les 5 à 10 ans, gratuit pour les plus jeunes. Il est possible de réserver par internet une plage horaire précise pour la visite.

À découvrir la semaine prochaine  :  

Le phare de la Martre

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.