L’investisseur avisé

Prêt pour Lightspeed ?

Chaque dimanche, nous braquons les projecteurs sur des éléments de l’actualité financière et boursière qui peuvent être utiles à l’investisseur, mais qui pourraient être passés sous le radar.

Maintenant que l’entreprise montréalaise Lightspeed a enfin déposé le prospectus provisoire de son premier appel public à l’épargne, il faut s’attendre à un début des transactions à la Bourse de Toronto pour la mi-mars.

***

Le Fonds de solidarité FTQ a bonifié sa participation dans Héroux-Devtek mardi en achetant un bloc de 50 000 actions du fabricant de trains d’atterrissage de Longueuil. Le moment était opportun puisque l’action s’est appréciée de 10 % jeudi en réaction aux résultats trimestriels dévoilés jeudi par la compagnie.

***

Après avoir fait l’objet d’un rapport négatif rédigé par la firme new-yorkaise Spruce Point Capital à la fin octobre, Dollarama n’avait pas racheté d’actions en novembre. Le détaillant montréalais a maintenant racheté 3 millions d’actions en décembre et 2,3 millions en janvier. Dollarama a ainsi déboursé près de 200 millions de dollars pour racheter des actions au cours des deux derniers mois.

***

« Nous anticipons toujours que la volatilité demeurera élevée en 2019. Les prochains mois nous indiqueront la capacité des entreprises à maintenir leurs marges bénéficiaires et celle des autorités à stimuler la croissance », a souligné le gestionnaire d’actifs québécois Eterna dans sa lettre financière publiée cette semaine.

***

La mise à jour du Guide alimentaire canadien il y a deux semaines n’a rien fait pour aider à relancer l’action de Lassonde, qui a perdu plus de 30 % de sa valeur depuis un an. L’eau devient la « boisson de choix » recommandée par le guide, au détriment des jus. La grande inconnue à ce stade-ci est l’impact potentiel de ce changement dans le Guide sur les ventes de jus au pays, croit l’analyste Frédéric Tremblay, chez Desjardins. « Surtout qu’une demi-tasse de jus à 100 % n’est plus mentionnée comme l’équivalent d’une portion de fruits ou légumes », souligne-t-il.

***

L’action de Marché Goodfood a touché cette semaine un sommet historique à Toronto. Le titre connaît un début d’année fulgurant. Si les résultats enregistrés par le fournisseur montréalais de repas prêts à cuisiner épatent, ils alimentent aussi la spéculation entourant une offre d’achat.

Les épiciers traditionnels – comme Loblaw et IGA (Empire) – « regardent ça aller », soutient une source proche de Goodfood. « Le problème, c’est que ça va prendre un gros multiple pour justifier de vendre l’entreprise à ce stade-ci de son développement, car les chiffres sont en forte croissance. »

***

Gildan, Québecor, CGI, Air Canada et Innergex sont tous des titres québécois ayant touché cette semaine leur plus haut niveau des 52 dernières semaines à Toronto.

***

Les investisseurs peuvent acheter et vendre depuis vendredi des parts d’un fonds négocié en Bourse unique. Le FNB des entreprises familiales canadiennes BNI est le seul en son genre au pays. Proposé sous le symbole NFAM, ce FNB reproduit le rendement de l’indice des entreprises familiales élaboré par la Banque Nationale depuis deux ans.

***

Le bras de courtage de la Banque TD a amorcé cette semaine le suivi officiel de BRP. La recommandation initiale : « conserver ».

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.