COVID-19

Les Blue Jays n’ont pas eu besoin d’être testés

Toronto — Le président et chef de la direction des Blue Jays de Toronto, Mark Shapiro, a fait savoir qu’aucun des joueurs et des membres du personnel de l’équipe n’avait eu de symptômes nécessitant un test de détection de la COVID-19.

Shapiro s’est adressé aux médias de son domicile de Toronto, lors d’une téléconférence tenue dimanche après-midi, quatre jours après avoir quitté le complexe d’entraînement des Blue Jays à Dunedin, en Floride, en compagnie d’autres membres du personnel de l’équipe.

Le Baseball majeur a annoncé le 12 mars qu’il annulait le reste du camp printanier et qu’il reportait le début de la saison d’au moins deux semaines. Le report a été prolongé à huit semaines quelques jours plus tard, alors que la COVID-19 continue de se propager.

« La situation entourant les tests reflète en quelque sorte celle de la société en général, a dit Shapiro. Je pense que nous souhaitons tous qu’il y ait un accès plus large aux tests, pour les Blue Jays et pour tout le monde. En ce moment, nous suivons le protocole. »

« Nous n’avons vu personne, tant du côté des joueurs que du personnel, atteindre un point où les symptômes justifiaient des tests. Donc, pour le moment, aucun membre des Blue Jays dans les ligues majeures ou mineures n’a été testé. »

— Mark Shapiro, président et chef de la direction des Blue Jays de Toronto

Shapiro a affirmé qu’en date du 15 mars, la plupart des joueurs de l’équipe majeure des Blue Jays étaient retournés à leur domicile.

Alors que les installations printanières des Blue Jays ont pratiquement fermé leurs portes la semaine dernière, un trio de lanceurs, soit le Sud-Coréen Hyun-jin Ryu, le Japonais Shun Yamaguchi et le Dominicain Rafael Dolis, s’y trouvait toujours.

« Du point de vue de la direction, nous sommes devenus de moins en moins à l’aise de demander au personnel d’être dans un environnement moins sûr, a exprimé Shapiro, à propos de la décision de fermer les installations. Nous restons cependant ouverts à accueillir seulement trois joueurs, qui n’ont aucun autre endroit où aller pour diverses raisons. Évidemment, il existe des lois sur l’immigration et d’autres circonstances.

« Dans le cas de Ryu, sa femme est enceinte de sept mois, alors nous tentons de soutenir ces joueurs et nous gardons les installations ouvertes pour qu’ils puissent s’entraîner. Il n’y a aucune aide du personnel autre que l’ouverture des installations pour s’assurer qu’ils y ont accès. »

Encore des mois

Shapiro prédit que le Baseball majeur devra patienter des mois – et non des semaines – avant de relancer ses activités, mais il ne s’attend pas à ce que les joueurs soient en mesure de garder leur forme de match pendant leur auto-isolement ou pendant qu’ils pratiquent la distanciation sociale.

Shapiro a déclaré que l’équipe était en communication avec ses joueurs, leur fournissant des plans d’entraînement, y compris un groupe de joueurs des ligues mineures encore à l’hôtel de l’équipe en Floride. Ces joueurs, pour la plupart originaires du Venezuela et incapables de rentrer chez eux, reçoivent également trois repas par jour.

Alors que certains joueurs des ligues majeures des Blue Jays ont accès à des gymnases à domicile plus « sophistiqués » et peuvent suivre des programmes plus élaborés, Shapiro ne met pas trop l’accent sur leur forme physique pour le moment.

« Je crois qu’à ce stade-ci, l’exercice physique qu’ils peuvent faire concerne beaucoup plus leur santé mentale et le maintien d’un semblant de normalité et de routine, et qu’il est un peu moins axé sur le baseball, a soutenu Shapiro. Il n’y a presque personne qui pourrait maintenir une forme de match compte tenu des circonstances, et ce n’est pas la priorité en ce moment. »

Shapiro estime que le baseball, une fois qu’il reprendra ses activités, peut avoir la capacité de ramener un « sentiment de normalité » après ce qui pourrait être des mois de lutte contre la propagation du virus.

En rafale

> Le premier ministre japonais Shinzo Abe a déclaré que le report des Jeux olympiques de Tokyo serait inévitable s’ils ne pouvaient pas être organisés de manière complète en raison de l’impact de la pandémie de COVID-19. Il a toutefois exclu la possibilité d’une annulation.

> Le Los Angeles Times et le Las Vegas Review-Journal ont rapporté que le repêchage de la NFL n’aurait pas lieu à Las Vegas, comme prévu, cette année. La pandémie de COVID-19 amènerait plutôt la NFL à présenter le repêchage en studio, en incluant des images tournées au quartier général de certains clubs lors des sélections.

> L’instructeur de golf Pete Cowen, qui travaille notamment avec Henrik Stenson, Brooks Koepka, Gary Woodland et Graeme McDowell, a dit au Daily Telegraph qu’il présentait tous les symptômes de la COVID-19. « Je me sens horriblement mal et je ne souhaite cela à personne, peu importe leur âge et leur forme physique », a-t-il déclaré.

> Un membre de la famille d’un employé des Blues de St. Louis a été déclaré positif à la COVID-19, selon ce qu’a annoncé dimanche l’équipe de la LNH.

> Le basketteur français Rudy Gobert, du Jazz de l’Utah, premier joueur de la NBA à avoir été déclaré positif à la COVID-19, a évoqué dimanche « une perte de l’odorat et du goût » ces derniers jours. La perte temporaire de l’odorat et du goût sont de nouveaux symptômes du coronavirus, selon la Direction générale de la santé en France.

— La Presse canadienne, Associated Press et Agence France-Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.