Bourse

Lightspeed a le vent dans les voiles

L’action de Lightspeed a bondi de 37 % jeudi, après que la société de solutions de paiement a indiqué que les revenus de son plus récent trimestre avaient augmenté de 70 % par rapport à il y a un an, la demande pour ses offres de commerce électronique ayant grimpé en flèche dans la foulée de la pandémie de COVID-19.

Cependant, Lightspeed a dit s’attendre à ce que le volume total des transactions réalisées par ses clients et la demande pour ses services soient touchés et que le nombre de faillites parmi ses clients augmente tant que les mesures de distanciation physique demeureront en place dans les marchés où elle est en activité.

« Nous annonçons aujourd’hui de vigoureux résultats financiers pour notre fin d’exercice, malgré l’environnement macroéconomique épineux durant la seconde moitié de mars », a affirmé le directeur financier de Lightspeed, Brandon Nussey, dans un communiqué.

« Même si les effets de la COVID-19 entraîneront une certaine imprévisibilité à court terme, nous nous réjouissons des indices constatés à l’égard des solutions de Lightspeed et de ce qu’ils représentent pour notre potentiel à long terme. »

Explosion du commerce électronique

Lightspeed a souligné que l’adoption du commerce électronique était robuste, avec une augmentation de 400 % des volumes de commerce électronique traités par ses clients détaillants en avril, comparativement aux niveaux de février.

La société montréalaise a ajouté que les revenus de sa plateforme Lightspeed Payments avaient également enregistré un mois record en avril, grâce à l’augmentation des ventes en ligne et à l’adoption de nouveaux clients.

Cependant, elle a noté que les volumes des clients du secteur de l’hôtellerie restaient en difficulté en raison des fermetures obligatoires imposées par les gouvernements dans la plupart des marchés.

Lightspeed a fait ces commentaires dans le cadre de la publication de ses plus récents résultats financiers, qui ont montré une perte de 19,6 millions US, ou 21 cents par action, pour le trimestre terminé le 31 mars.

En comparaison, Lightspeed avait réalisé une perte de 96,1 millions US, ou 2,21 $ US par action, au cours de la même période l’an dernier, qui avait vu l’inscription d’une charge non récurrente liée à la conversion de ses actions privilégiées en actions ordinaires avant son entrée en Bourse.

Les revenus de ce qui était le quatrième trimestre de l’entreprise ont totalisé 36,3 millions US, ce qui était en hausse par rapport à ceux de 21,3 millions US du dernier trimestre de l’exercice précédent.

À la fin du mois de mars, Lightspeed comptait 76 500 emplacements clients dans le monde, un chiffre en hausse par rapport à celui de 49 000 à la fin de l’exercice précédent.

Revue boursière

Les marchés déprimés

Les marchés nord-américains ont fini dans le rouge jeudi, poursuivant une semaine en dents de scie, dans un marché observant de près le regain de tensions entre les États-Unis et la Chine ainsi que la relance progressive de l’économie américaine. La place new-yorkaise a terminé dans une direction différente chaque jour depuis le début de la semaine, signe de la forte volatilité qui l’anime. — Agence France-Presse et La Presse canadienne

Aéronautique

Héroux-Devtek misera sur la défense

Avec une reprise qui s’annonce lente du côté de l’aviation commerciale en raison de la COVID-19, Héroux-Devtek a l’intention de miser sur sa présence dans le secteur de la défense afin de traverser les turbulences provoquées par la pandémie. En plus de représenter près des deux tiers de son carnet de commandes de 810 millions en date du 31 mars, cette division a représenté 54 % des ventes totales de 613 millions du fabricant de trains d’atterrissage et d’autres pièces d’aéronautique au cours du dernier exercice financier. Malgré une perte nette au quatrième trimestre, l’entreprise a produit des résultats qui ont dépassé les attentes des analystes, et ils ont été accueillis favorablement par les investisseurs. L’action de l’entreprise a terminé la journée en hausse de 4,8 %, à 9,40 $, à la Bourse de Toronto.  — La Presse canadienne

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.