Le p’tit vin du jeudi

Vin de blé d’Inde

Déguster un bon vin sur la terrasse, ça n’a pas de prix… ou presque. Pour en profiter tout l’été sans faire exploser son budget, on vous propose chaque jeudi une bouteille incontournable à moins de 15 $. Cette semaine : 

Croquer à pleine dent dans un maïs frais et bien beurré est un incontournable de l’été. Le caractère gras de certains chardonnays s’allie parfaitement avec ce mets convivial. Cette nouvelle cuvée argentine en est un bel exemple. Elle possède juste assez de notes épicées et grillées pour se marier au goût du beurre nappé sur le maïs. Mais pas trop. Sa vivacité en bouche, ses parfums de fruits jaunes mûrs et sa rondeur en finale créent un équilibre rarement atteint pour un vin de ce prix. Avec sa capsule à vis, c’est le blanc idéal pour l’épluchette de blé d’Inde ou encore les pâtes aux fruits de mer vites faites, bien faites du jeudi.

Santa Julia Chardonnay Mountain Blend

14,95 $ (13657802)

Nom : Mountain Blend

Producteur : Santa Julia

Pays : Argentine

Région : Mendoza

Vendange : 2017

Cépage : chardonnay

Sucre : 1,6 g/L

Alcool : 13,5 %

Pâte à biscuits au gâteau de fête

Pour manger de la pâte crue sans risques

Prix : 7,99 $ pour 400 g

Ce que dit Cookie Bluff 

« Sans agents de conservation artificiels. Fait avec du vrai beurre. »

Réalité 

Préparée au Québec, cette pâte à biscuits a la particularité de pouvoir être mangée crue, si le cœur vous en dit. Comment est-ce possible, sans risques pour la santé ? La farine qui la compose a été traitée thermiquement. De plus, cette pâte ne contient pas d’œufs.

C’est vrai, ce dessert est sans agents de conservation artificiels, en plus d’être fait avec du beurre. Sa liste d’ingrédients n’est toutefois pas sans reproche, puisqu’elle révèle la présence d’huile de palme fractionnée, de glucose, de tartrazine (un colorant), etc. Des ingrédients qu’on préfère éviter.

Une portion de deux cuillères à table fournit 120 calories, 10 g de sucres et 6 g de gras, dont 2 g de gras saturés. « À première vue, les valeurs nutritives semblent acceptables pour un tel dessert », observe Rose Therrien, nutritionniste chez NutriSimple. Mais il peut être difficile de se limiter à deux cuillerées de ce produit décadent… « La teneur en sucres ajoutés et en gras saturés peut grimper assez rapidement », estime Mme Therrien. Trois autres variétés (érable et noix, brownies pralinés et chocolat) sont offertes.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.