Dépanneurs et stations-service

Couche-Tard surpasse les attentes

Alimentation Couche-Tard a vu ses profits bondir de 41,5 % au quatrième trimestre alors que les acquisitions et la croissance interne ont stimulé les résultats de l’exploitant de dépanneurs et de stations-service.

La multinationale établie à Laval a dévoilé, après la fermeture des marchés boursiers, un bénéfice net attribuable aux actionnaires de 392,7 millions US, ou 70 cents US par action, en hausse de 115,1 millions US par rapport à la période correspondante de l’exercice précédent. Le quatrième trimestre de l’an dernier comptait une semaine de moins, a souligné Couche-Tard.

Pour la période de trois mois terminée le 29 avril, les revenus de la société ont été de 13,6 milliards US, alors qu’ils avaient été de 9,6 milliards US au quatrième trimestre l’année dernière.

Abstraction faite des éléments non récurrents, Couche-Tard a engrangé un profit ajusté de 336 millions US, ou 59 cents US par action, en hausse par rapport à celui de 52 cents US par action de la même période un an plus tôt.

Les analystes sondés par Thomson Reuters Eikon tablaient sur des revenus de 12,88 milliards US et un profit ajusté par action de 55 cents US.

Ventes trimestrielles en hausse

Les ventes trimestrielles des magasins ouverts depuis au moins un an ont progressé de 3,6 % au Canada, de 1,8 % aux États-Unis et de 4,3 % en Europe. Ces appréciations ont été calculées sur une base comparable de 12 semaines.

Le conseil d’administration de Couche-Tard a autorisé le versement, le 1er août, d’un dividende de 10 cents par action pour le trimestre, un paiement en hausse de 1 cent, ou 11,1 %.

Pour l’exercice, Couche-Tard a généré des profits nets de 1,67 milliard US, ou 2,95 $US par action, alors que son chiffre d’affaires s’est établi à 51,4 milliards US.

Cette performance a surpassé la cible des analystes, qui s’attendaient à un bénéfice par action de 2,85 $US sur des recettes de 50,66 milliards US.

À la Bourse de Toronto hier, l’action de Couche-Tard a terminé la séance à 57,00 $, en hausse de 0,98 $, ou 1,75 %.

Revue boursière

La Bourse de New York bondit avec le secteur financier

Wall Street a terminé en forte hausse hier, menée par les valeurs financières dans le sillage d’un rapport sur l’emploi robuste vendredi et à l’approche d’une saison des résultats s’annonçant prometteuse.

Rectificatif

Stéphane Rochon

Dans notre texte « L’inflation en arrière-scène des conflits commerciaux », publié hier, une photo montrait le PDG de la société d’assurances Humania, Stéphane Rochon, plutôt que la personne interviewée, nommée Stéphane Rochon également, qui est vice-président et chef stratège aux services de recherche pour les particuliers chez BMO Nesbitt Burns. Nos excuses. Voici la photo de ce dernier.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.