Commandite

La fidélité de Nike à Tiger Woods récompensée

La victoire historique de Tiger Woods, 43 ans, au Masters d’Augusta, un des plus prestigieux tournois de golf du monde, marque la renaissance du golfeur, mais fait également le bonheur de Nike, qui lui a maintenu sa confiance pendant sa longue traversée du désert.

L’équipementier sportif américain est un des rares grands commanditaires à avoir continué à miser sur le Tigre pendant sa descente aux enfers, alors que d’autres marques prenaient leurs distances.

Ce pari a permis à Nike de récolter dimanche environ 22,54 millions de dollars, contre 12,1 millions en 2018, a calculé le cabinet Apex Marketing.

Ce nombre tient compte de l’exposition de la marque sur les écrans de télévision lors de la retransmission en direct, dimanche, de la dernière journée du Masters d’Augusta sur la chaîne de télévision CBS, selon le cabinet.

La célèbre virgule, le Swoosh, emblème de Nike, était visible sur la casquette, le polo, le pantalon et les chaussures du golfeur, dont les caméras traquaient le moindre détail lors de la marche vers son sacre, 14 ans après sa dernière victoire dans un tournoi majeur.

En fin de journée dimanche, les produits Nike dont Tiger Woods est l’ambassadeur étaient en rupture de stock sur le site de l’équipementier, qui n’a pas souhaité faire de commentaires.

Publicité

Nike, qui ne vend ni bâtons de golf, ni balles, ni sacs depuis 2016, n’a d’ailleurs pas tardé à s’approprier la victoire de son ambassadeur en diffusant dans la foulée un message publicitaire d’une cinquantaine de secondes.

Intitulée « Il ne faut pas arrêter de poursuivre son rêve le plus fou », cette vidéo montre différentes images des victoires du golfeur pendant sa carrière et ses premiers pas sur un vert.

Elle est accompagnée d’un message : « C’est fou de voir qu’une personne de 43 ans, qui a connu des hauts et des bas, vient juste de remporter son 15e tournoi majeur et est toujours en quête du même rêve que quand elle avait 3 ans. »

Elle avait été regardée plus d’un demi-million de fois lundi.

Fidèle malgré les tempêtes

Le pari de Nike sur Tiger Woods fait écho à la fidélité de la marque à ses ambassadeurs les plus rentables quand ceux-ci traversent des tempêtes médiatiques et des périodes difficiles.

Ce fut le cas en 2016 avec la championne de tennis Maria Sharapova, qui a eu un résultat positif lors d’un contrôle antidopage à l’Open d’Australie, ou du basketteur Kobe Bryant, accusé de viol en 2003.

Plus récemment, Nike a choisi comme visage Colin Kaepernick, footballeur américain devenu militant contre les violences policières à l’encontre des Noirs aux États-Unis, en posant un genou à terre lors de l’hymne américain.

S’il est célébré par les uns, Colin Kaepernick est aussi détesté par d’autres, comme le président américain Donald Trump qui est entré en guerre ouverte à l’automne 2017 contre les joueurs américains protestataires.

Nike avait décidé de miser sur la popularité du joueur auprès des milléniaux, puisque les deux tiers de ses clients américains sont âgés de moins de 34 ans, selon le cabinet NPD.

Les liens entre Nike et Tiger Woods remontent aux débuts professionnels du golfeur, en 1996.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.