Boîte techno

Une IA pour pincer les gens qui textent au volant

Peu importe les lois et les amendes, le fléau de la distraction au volant ne semble pas vouloir disparaître. Peut-être est-ce parce que ces mêmes lois ne sont pas appliquées assez sévèrement ? C’est ce que pensent les autorités australiennes, qui ont décidé d’installer des caméras cachées sur leur réseau routier afin de pincer sur le vif les automobilistes qui conduisent d’une main tout en ayant leur mobile dans l’autre.

La technologie comprend plusieurs éléments. D’abord, deux caméras seront jumelées afin de filmer à la fois le conducteur et la plaque d’immatriculation du véhicule. La première sera équipée d’une intelligence artificielle qui déterminera si la personne derrière le volant est distraite par son téléphone. Si c’est le cas, l’image sera transmise à un vérificateur en chair et en os, puis s’il y a effectivement faute, une amende de 235 $AU (210 $CAN) sera envoyée au propriétaire du véhicule. En tout, 45 caméras seront installées. En six mois de tests, pas moins de 100 000 infractions auraient été décelées, a indiqué le gouvernement de New South Wales, la semaine dernière.

Le chiffre de la semaine

500 $US

C’est le prix de détail du stylo commémorant les 100 ans de Bentley. Les plumes en édition limitée conçues par Graf von Faber-Castell, comme les véhicules de la gamme, ne sont pas pour toutes les bourses…

Cette auto électrique va « toussoter » pour avertir les piétons

Le silence relatif des moteurs électriques est un enjeu qui prendra de l’importance à mesure que la technologie sera de plus en plus présente sur les routes. Mais déjà, on se questionne sur les meilleurs moyens de signaler sa présence à des piétons distraits ou à d’autres occupants des voies publiques qui regardent ailleurs. La société Karma, qui tente un retour avec son hybride branchable Revero GT 2020, a la solution : celle-ci va émettre un son « comme si elle s’éclaircissait la gorge ».

En fait, ce bruit sera le prolongement du ronronnement naturel de la mécanique, un son unique à la marque, assure le constructeur californien. L’effet sonore, qui pourra éventuellement être personnalisé par le conducteur si Karma parvient à élargir sa gamme en ajoutant des véhicules purement électriques, est conçu par l’équipementier américain Ecco, et est conforme aux lois américaines en matière de niveau sonore minimal pour les véhicules électriques.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.