Résultats

+ 13 %

Le brasseur néerlandais Heineken s’est félicité, mercredi, d’un bond de plus de 13 % de son bénéfice net pour l’année 2019, à 2,1 milliards d’euros (3 milliards $CAN), notamment grâce à une « solide performance » au second semestre. Heineken, qui a finalisé en avril un partenariat avec l’entreprise China Resources Beer, principal producteur de bière chinois, a enregistré un chiffre d’affaires de 40 milliards $CAN, en progression de 6,4 %.

— D’après l’Agence France-Presse

Aviation

Le secteur aérien sera touché prévient Boeing

Un dirigeant de Boeing a jugé « évident » que le COVID-19 aura un profond impact sur l’industrie aéronautique et l’économie dans son ensemble, mercredi, au Salon aéronautique de Singapour. « Il y a des voyages d’affaires annulés, du fret immobilisé. Cela aura un impact sur l’économie, cela aura un impact sur le chiffre d’affaires, cela aura un impact sur ces compagnies aériennes […] c’est évident », a souligné Ihssane Mounir, directeur commercial de Boeing. Plus de 70 exposants ont renoncé à participer à ce salon, dont le géant américain de la défense Lockheed Martin et les constructeurs canadiens Bombardier et De Havilland.

— Agence France-Presse

Automobile

GM suspend une chaîne de montage

Le premier constructeur automobile américain, General Motors, a annoncé mercredi la suspension partielle d’activités en Corée du Sud, les livraisons de certaines pièces par des fournisseurs chinois étant perturbées par l’épidémie du COVID-19. General Motors a annoncé qu’une des deux chaînes de montage de son usine de Bupyeong, à l’ouest de Séoul, serait fermée lundi et mardi prochains. L’usine peut sortir 400 000 véhicules par an. GM a toutefois précisé que les activités pourraient très vite « revenir à la normale » après cette suspension de deux jours, car les ouvriers chinois « reprennent le travail ». Nissan a annoncé cette semaine qu’il suspendrait pour les mêmes raisons les activités de son usine de Kyushu du 14 au 17 février.

— Agence France-Presse

Entreprises

Nouvelle offre de Couche-Tard pour Caltex Australia

Caltex Australia, la plus grande chaîne de stations-services et de dépanneurs d’Australie, a déclaré avoir reçu une offre d’achat révisée d’Alimentation Couche-Tard.

La société australienne indique que l’offre serait de 35,25 dollars australiens (soit environ 31,41 $CAN) en espèces par action, moins les dividendes déclarés ou payés par Caltex. La proposition révisée permettrait à Caltex de verser un dividende extraordinaire aux actionnaires.

La société australienne affirme que le détaillant québécois a indiqué que son prix révisé était son « meilleur prix définitif en l’absence d’une proposition concurrente ».

Couche-Tard a relevé son offre pour Caltex, qui était de 34,50 dollars australiens par action (soit environ 30,74 $CAN), après que la firme australienne eut déclaré que l’offre de 7,7 milliards en décembre sous-évaluait la valeur de la société. Elle atteint dorénavant environ 7,9 milliards.

Couche-Tard avait présenté en octobre une première offre qui avait été rejetée.

Acquisition historique

Caltex exploite environ 2000 stations-services.

Pour Couche-Tard, il s’agirait de la plus importante offre d’acquisition de son histoire.

L’offre d’achat non sollicitée pour Caltex Australia, établie à Sydney, permettrait au détaillant de Laval de croître au-delà des Amériques et de l’Europe, son objectif étant de doubler la taille de l’entreprise.

La proposition vise le rachat de toutes les actions de Caltex en circulation. Couche-Tard détient déjà environ 2 % de celles-ci.

— La Presse canadienne

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.