Projet d’usine de panneaux solaires dans l’est de Montréal

Une « opportunité exceptionnelle », selon la ministre Thériault

L’implantation d’une usine de panneaux solaires de haute technologie dans l’est de Montréal est une « opportunité exceptionnelle » à saisir, affirme la députée de la circonscription d’Anjou —Louis-Riel, la ministre Lise Thériault.

Dans une lettre à La Presse, Mme Thériault donne son appui au projet de l’entreprise Solargise sur l’actuel terrain du Club de golf Métropolitain Anjou, « un projet comme il en arrive trop peu souvent ». « Le développement durable et la protection de notre environnement sont indispensables et ils peuvent fort bien cohabiter avec un développement économique réalisé respectueusement et prometteur d’enrichissement collectif », estime-t-elle.

Comme l’a révélé mercredi dernier La Presse, la société britannique Solargise, qui a terminé la première étape de recherche et développement ainsi que des tests pour ses nouveaux panneaux solaires brevetés, souhaite établir son usine au Canada. Le Québec et l’Ontario sont dans la ligne de mire, mais l’est de Montréal est privilégié, selon le président de Solargise, Rajdeep Basu.

Le ministère du Développement économique, Investissement Québec et Montréal International sont parmi les organismes impliqués dans l’accompagnement de Solargise.

Le projet, qui prendrait la forme d’un campus avec usine et laboratoires pour la recherche et le développement, représente un investissement de 2,3 milliards de dollars. Lors d’une première phase de développement pour laquelle le financement de 560 millions est garanti, soutient M. Basu, l’entreprise prévoit employer 800 personnes. À terme, il s’agirait de 1000 travailleurs.

La Ville de Montréal a toutefois prévu l’agrandissement du parc-nature du Bois-d’Anjou sur ce site. La décision a été adoptée le mois dernier.

Conservation des espaces verts

Afin de convaincre la municipalité, Solargise propose de conserver 30 % du site en espaces verts. Selon Lise Thériault, cette proposition donnera au Bois-d’Anjou « tout le volume d’espace espéré ». « Rappelons que ce boisé a besoin d’être nettoyé, émondé et revitalisé pour lui donner des allures de parc. Plusieurs arbres sont dans un très mauvais état et il a bien besoin d’amour avant [qu’on puisse] le visiter », indique-t-elle.

Cette dernière rappelle la préoccupation à Montréal de freiner l’exode des familles et l’étalement urbain, ce qui milite en faveur de l’accueil de Solargise.

Mme Thériault rappelle également que le Club de golf Métropolitain Anjou est situé sur l’ancienne raffinerie de British Petroleum (BP). « Les sols ont été décontaminés, permettant l’établissement d’entreprises commerciales […] sur un site qui était loin d’être un parc naturel. […] Qu’un promoteur nous propose d’en assurer la pérennité et de revitaliser le boisé existant est certes une opportunité à saisir », conclut la députée-ministre qui précise qu’elle entend suivre de près le dossier.

La décision de Solargise doit être prise d’ici la fin de l’été afin de permettre le début de la construction d’une usine avant décembre prochain.

Travaux routiers

Les entraves se feront nombreuses ce week-end

Comme c’est le week-end, les travaux routiers seront intensifiés dans plusieurs secteurs de la métropole. Les entraves encombreront de nombreux liens routiers jusqu’à lundi. Il est recommandé de visiter le Quebec511.info pour planifier ses déplacements et ainsi s’éviter des maux de tête. Survol des principales entraves.

Échangeur Turcot

Plusieurs entraves perturberont l’échangeur Turcot, comme à l’habitude. La bretelle de l’autoroute 15 en direction nord venant du pont Champlain pour rejoindre Décarie sera complètement fermée jusqu’à lundi 5 h. Il en va de même pour la bretelle de l’autoroute 20 en direction est et de celle de l’autoroute 720 (Ville-Marie) en direction ouest, toutes deux vers l’autoroute 15 Nord (Décarie).

Pont Victoria

Le pont Victoria est aussi à éviter. Une fermeture complète est prévue jusqu’à lundi 5 h en direction ouest vers Montréal. Une voie sera ouverte en direction de la Rive-Sud.

Pont Champlain

L’échangeur de l’autoroute 10 (route 132) à Brossard sera perturbé également jusqu’à lundi. La route 132 à Brossard en direction est entre la sortie 53 (pont Champlain, Montréal, Sherbrooke) et l’entrée suivante est complètement fermée, tout comme la portion entre la sortie 75 (pont Champlain, Montréal, Sherbrooke) et l’entrée suivante en direction ouest. La bretelle de l’autoroute 10 vers l’ouest (à la sortie 6) est aussi fermée.

Pont Honoré-Mercier

La circulation sera compliquée sur le pont Honoré-Mercier à la hauteur de Kahnawake. La fermeture est complète en direction de Kahnawake et de la Rive-Sud. La circulation se fera à contresens sur le pont en direction de Montréal. Il n’y aura qu’une voie par direction.

Pont Jacques-Cartier

La circulation est perturbée sur le pont Jacques-Cartier en raison des feux d’artifice. Il y aura une fermeture complète ce soir de 20 h à 23 h 30. En direction de Montréal, une seule voie sera ouverte dans la nuit de dimanche à lundi.

Après avoir menacé de tuer Donald Trump

Un fugitif américain pourrait avoir pris le chemin de Montréal

Un fugitif américain qui aurait menacé d’abattre le président des États-Unis Donald Trump pourrait se trouver dans la région de Montréal, ont annoncé hier les autorités américaines. Shawn Christy, 27 ans, aurait traversé la frontière canadienne à pied après avoir abandonné un véhicule volé dans l’État de New York, a indiqué un représentant des forces de l’ordre de la Pennsylvanie. Le fugitif mesure environ 1,77 mètre et pèse un peu plus de 72 kilos. Il a les cheveux bruns et lorsqu’il parle, il zézaie. Il serait armé et est considéré comme dangereux. Il fait face à plusieurs accusations aux États-Unis pour avoir menacé de tuer le président Trump et plusieurs autres personnalités publiques, dont un procureur de district. — La Presse canadienne

1263

Nombre de demandeurs d’asile ayant franchi de façon irrégulière la frontière canadienne en juin. Il s'agit du chiffre mensuel le plus bas depuis un an, a annoncé hier le ministère de l’Immigration. Cela représente une diminution par rapport au mois de mai et une baisse de plus de 50 % par rapport aux 2560 personnes interceptées en avril après être entrées au Canada de façon irrégulière. — Agence France-Presse

Il pleuvait des oiseaux

Dans notre texte publié hier dans le cahier des Arts sur le tournage du long métrage Il pleuvait des oiseaux, il aurait fallu lire que le scénario est écrit uniquement par Louise Archambault, qui en est aussi la réalisatrice. Par ailleurs, la description du synopsis comportait des erreurs. Le voici.

« Trois vieux ermites vivent reclus dans le bois. Alors que des incendies dans la forêt menacent la région, leur quotidien sera bousculé par la mort de leur doyen, Boychuck, et l’arrivée d’une octogénaire qui a été injustement internée toute sa vie. Une photographe mandatée pour interviewer les témoins des incendies les plus meurtriers de l’époque trouve leur repaire. Les deux femmes feront l’étonnante découverte de centaines de tableaux de Boychuck, qui racontent son passé tragique lors de ces incendies. Il pleuvait des oiseaux est une histoire de destins croisés où l’amour n’a pas d’âge, où la vie reprend racine dans des virages inattendus. »

Nos excuses.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.