MAISON 

Éventail de luminaires

Avec l’arrivée de l’automne, les journées raccourcissent, et la lumière prend une autre dimension. On redécouvre le plaisir des soupers partagés en famille ou entre amis, et celui des lectures dans un intérieur chaleureux. Parce qu’une lampe suffit parfois à créer une ambiance, nous avons sélectionné pour vous quelques-uns des plus beaux modèles de cette rentrée.

Œuvre textile

Cela faisait des années que les amateurs de décoration attendaient ce moment : la lampe Bonbon de la designer, artiste et muse Ana Kraš est enfin éditée par l’enseigne danoise HAY. L’abat-jour, en laine tendue sur une structure d’acier, est inspiré des bonbons aux couleurs acidulées de son enfance en ex-Yougoslavie. Le fil électrique permet d’utiliser celui-ci comme suspension ou lampe de table ou de sol. À garder toutefois en tête : la lumière qui s’en dégage est très tamisée. À réserver donc à un éclairage d’ambiance. En vente chez Jamais assez.

Pied d’argile

Grâce à une nouvelle génération d’artisans, la céramique a reconquis ses lettres de noblesse. La preuve ? Après les tasses, théières et vases, on voit de plus en plus circuler des lampes en terre cuite. Si plusieurs céramistes québécois en fabriquent dans l’ombre, l’Américaine Virginia Sin en a fait l’un de ses produits phares. Parmi ses modèles les plus populaires, la lampe de table Rolling Hills est directement inspirée de sa Californie natale. L’ampoule représentant bien sûr le soleil.

Fleurs aériennes

Les suspensions Pale en forme de pétales de la marque française Georges, fondée par Mylène Scotto en 2011, ont enflammé le milieu de la déco parisien. Ces objets, qui incarnent le « slow design », sont fabriqués à la main dans sa maison des Pyrénées à l’aide de rotin, laiton, raphia ou toile à beurre peinte à la main. Grâce à plusieurs diamètres, ce luminaire, offert dès cet automne à la boutique montréalaise Cœur d’artichaut, est l’attribut poétique des chambres et salons. En vente chez Cœur d’artichaut.

Objet tout-terrain

Parmi les luminaires attendus cet automne, voici le modèle Parc né de la collaboration entre le fabricant montréalais Lambert & fils et le designer suisse Adrien Rovero. La collection est inspirée de l’inventivité de l’enfance et de la lampe de poche. Si les suspensions arborescentes subjuguent, la Parc 01 séduit par sa simplicité et sa polyvalence. Grâce à deux œillets au pied de celle-ci, la lampe de table se mue en applique en révélant au passage un verre soufflé opalin au faux air de champignon.

Mobile éclairé

On salue plutôt deux fois qu’une la démarche créative de Philippe Charlebois, designer de Studio Botté. Là où la plupart d’entre nous voient de vieux objets dépourvus d’intérêt, il découvre la matière première de ses prochains luminaires. Au fur et à mesure de ses trouvailles, il esquisse des microcollections surprenantes. Son modèle PDP, créé à partir de stores vénitiens recyclés, tient ainsi tout autant de la lampe que du mobile, dont la silhouette en éventail rappelle celle d’un grand oiseau aux ailes déployées. Magistral !

Bon pli

Difficile de ne pas l’avoir remarqué : le plissé est l’une des grosses tendances de 2019, surtout en matière de lampes. Les abat-jour rétro reviennent donc sur le devant de la scène. Gros coup de cœur pour les lampes de table Matin de la Française Inga Sempé, chez HAY, qui marient l’élégance d’un pied au fini laiton poli à la délicatesse d’un abat-jour en papier et qui, en prime, se replient. Offertes en deux tailles, avec un variateur, et six couleurs. En vente chez Jamais assez.

Wabi-Sabi attitude

L’enthousiasme pour les lampes en fibres naturelles ne s’essouffle toujours pas, qu’il s’agisse d’appliques, de lampes de table ou de suspensions. Celles-ci servent aussi parfois de support à un textile brut à l’image des suspensions en bambou de la marque néerlandaise Ay illuminate. Ces créations fabriquées par des artisans européens, africains et asiatiques valorisent le savoir-faire local et les matières recyclées. Leurs formes organiques et leur style bohème, voire Wabi-Sabi, leur valent de figurer dans tous les magazines de décoration européens. En vente chez Cœur d’artichaut.

Cascades de lumière

Les constellations lumineuses du fabricant canadien Bocci parent les intérieurs, même les plus modernes, d’une élégance rare. À l’heure où l’imperfection est aussi synonyme de beauté, la nouvelle collection 73V charme par les irrégularités de son verre soufflé dans un tissu en céramique. La forme organique et le relief du verre sont sublimés grâce à une source lumineuse placée en haut de celui-ci. Offert en sept couleurs et dans une infinité de compositions grâce, notamment, à des accrochages en cascade.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.