Le Canada était (beaucoup) trop fort

Les hommes d’Alain Vigneault écrasent la Grande-Bretagne 8-0

CASSOVIE, Slovaquie — Anthony Mantha et le capitaine Kyle Turris ont marqué deux buts chacun et le Canada a facilement battu la Grande-Bretagne 8-0, hier, au Championnat du monde de hockey à Cassovie, en Slovaquie.

Le gardien Carter Hart, des Flyers de Philadelphie, n’a eu qu’à bloquer 12 tirs pour inscrire le blanchissage et permettre au Canada de signer sa première victoire du tournoi. La formation canadienne avait subi une défaite de 3-1 contre la Finlande, vendredi.

Mathieu Joseph, Dylan Strome, Dante Fabbro et Sean Couturier ont marqué les autres buts du Canada, qui affrontera la Slovaquie aujourd’hui.

« J’aime ce que nous avons fait. Nous voulons travailler fort. Nous avons fait beaucoup de bonnes choses avec la rondelle », a dit l’entraîneur-chef du Canada, Alain Vigneault.

« Nous avions parlé avant la rencontre d’avoir une certaine présence au filet et d’aller chercher la rondelle, et c’est ce que nous avons fait. Nous avons trimé dur, alors nous allons prendre cette victoire et nous préparer pour [lundi]. »

56 tirs

Ben Bowns a repoussé 40 des 48 tirs auxquels il a fait face en 50 minutes de travail devant le filet britannique ; Jackson Whistle a réussi huit arrêts en relève à Bowns.

Joseph a inscrit le premier but du match à 2 min 42 s de la première période. Le tir du défenseur Darnell Nurse, décoché de la ligne bleue, a été bloqué par un adversaire, et Adam Henrique s’est emparé du disque pour diriger un revers vers Bowns. Le retour s’est rendu directement à Joseph, qui a fait mouche.

Un bel effort individuel de Jared McCann a mené au deuxième but du Canada, le premier de Mantha, qui n’a eu qu’à pousser la rondelle dans le filet adverse après que McCann l’eut transportée d’un bout à l’autre de la patinoire.

Mantha a ensuite joué un rôle-clé dans le troisième but du Canada, alors qu’il a servi une belle passe à Turris, dont la feinte n’a donné aucune chance à Bowns, à 2 min 35 s de la deuxième période.

« Nous avons bien joué sur le plan collectif, nous n’avons pas vraiment donné de chances à la Grande-Bretagne en zone offensive, nous les avons forcés à jouer en périphérie et nous avons saisi le centre de la glace pour marquer », a dit Mantha.

« Je pense que la rondelle a bien roulé pour nous. Bien sûr, ça aide dans ce temps-là. »

— Anthony Mantha

Le Canada a de nouveau frappé à 7 min 5 s de la deuxième période, lors d’un avantage numérique. Jonathan Marchessault a dirigé un tir des poignets vers Bowns, qui a partiellement bloqué la rondelle. Alors que celle-ci bondissait dans la zone réservée au gardien, Strome s’y est pris par deux fois avant de loger le disque dans le filet de la Grande-Bretagne à l’aide d’un revers.

Alors qu’il ne restait que 23 secondes à la deuxième période, Fabbro a laissé partir un puissant tir frappé qui a déjoué Bowns, portant le score à 5-0.

« Lors de chaque entracte, nous avons parlé de gagner la période suivante et c’est exactement ce qui s’est passé, a souligné Vigneault. Nous ne leur avons pas laissé beaucoup d’occasions et nous en avons généré plusieurs. Nous devions travailler d’arrache-pied et nous avons réussi. »

Turris a complété son doublé après 57 secondes de jeu en troisième période, avant que Couturier et Mantha ne trouvent le fond du filet au cours des 10 minutes suivantes.

Prochain match : Slovaquie c. Canada, aujourd’hui à 14 h 15

Championnat du monde de hockey

Les États-Unis et la Russie l’emportent

Les États-Unis ont rebondi après avoir été surpris par la Slovaquie en lever de rideau du Championnat du monde en écrasant la France 7-1, hier à Cassovie, en Slovaquie. Après avoir plié l’échine 4-1 devant l’équipe hôtesse vendredi, les Américains voulaient éviter une autre déception. Alex DeBrincat a inscrit deux but et Frank Vatrano en a ajouté un dans un intervalle de moins de deux minutes pour donner le ton à la première période – ils n’ont plus jamais été inquiétés par la suite dans ce duel du groupe A. À Bratislava, dans le groupe B, la Russie a signé une deuxième victoire de suite en blanchissant l’Autriche 5-0. Anton Lander a réussi un tour du chapeau et la Suède a par ailleurs pulvérisé l’Italie 8-0.

— Associated Press

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.